1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Concours : pour préparer les candidats aux épreuves, les écoles ouvrent leurs portes !
Reportage

Concours : pour préparer les candidats aux épreuves, les écoles ouvrent leurs portes !

Envoyer cet article à un ami
Les sessions d'entraînement aux concours d'entrée aux écoles de commerce permettent d'acquérir certains méthodes de travail. // © Freedomz/Adobe Stock
Les sessions d'entraînement aux concours d'entrée aux écoles de commerce permettent d'acquérir certains méthodes de travail. // © Freedomz/Adobe Stock

La période des concours d’accès aux écoles de commerce approche à grand pas. Pour vous préparer au mieux, plusieurs banques d’épreuves proposent des journées d'entraînement sur les campus des écoles membres. Focus sur deux banques : SESAME et Passerelle !

La saison des concours approche et, avec elle, celles des entraînements. Vingt futurs candidats se sont ainsi déplacés pendant leur semaine de vacances pour tester leurs qualités oratoires à l’EMLV. Ils sont présents dans le cadre du concours SESAME qui propose de s’entraîner aux écrits et aux oraux dans les différentes écoles membres de février à mars 2020.

"Nous avons à cœur d’accompagner nos candidats dans la réussite du concours. Sur notre site, nous avons une partie ouverte à tous, inscrits ou non, qui explique le fonctionnement du concours, les épreuves prévues, etc. Les lycéens non-inscrits mais intéressés peuvent aussi accéder aux sessions directement organisées sur les campus", indique Christelle Garon, directrice de la communication de SESAME.

Lire aussi : Parcoursup : comment vous inscrire en école de commerce post-bac ?

L'inscription, un "sésame" pour s'entraîner

Mais, une fois inscrit, SESAME ouvre un accès personnalisé à une plate-forme d’entraînement complète. "Quand ils sont inscrits sur Parcoursup mais aussi au concours et qu’ils ont payé les frais liés, les candidats accèdent à la plate-forme MySESAME. Ils reçoivent aussi des annales par courrier. C’est pourquoi on les invite à s’inscrire le plus tôt possible pour avoir accès aux dispositifs d’entraînement", indique Cécile Parnet, responsable des admissions de l’EMLV.

La plate-forme MySESAME propose un espace d’entraînement avec plusieurs outils de préparation aux épreuves : des vidéos-conseils des concepteurs d’épreuves, le fameux livret d’entraînement que les candidats reçoivent par courrier et des quiz en ligne pour tester les langues, l’épreuve de raisonnement et compétences et celle de connaissance des enjeux contemporains.

Se familiariser avec les épreuves des concours

Plusieurs banques d’épreuves proposent des journées d'entraînement sur les campus des écoles membres. Une occasion de se préparer aux épreuves et de recevoir des conseils. Les préparations concernent les épreuves écrites, sous forme de QCM, mais aussi les épreuves orales et notamment l’entretien de motivation.

Camille, 20 ans, est en réorientation après une licence 1 d’économie-gestion. Elle participe à un entraînement d’oraux à l’EMLV, membre du concours SESAME. Pour elle, ces entraînements sont intéressants parce qu’ils "permettent d’être guidée" : "Ici, on se confronte aux autres et les professeurs sont là pour nous donner des conseils."

Carine, 17 ans et lycéenne en S, souhaitait faire médecine avant de changer d’avis. Elle découvre l’univers des écoles de commerce et ses propres capacités : "Cette préparation me conforte dans l’idée que j’ai du potentiel à l’oral. Je n’ai pas vraiment confiance en moi et là je comprends que je peux faire confiance à mes capacités."

Lire aussi : Le classement 2020 des écoles de commerce post-bac

Des sessions partout en France

Passerelle propose aussi des entraînements, que ce soit pour son concours Bachelor, en post-bac, ou le concours programme grande école, ouvert aux admissions parallèles. "Nous organisons 26 sessions de 'training days' qui se déroulent le samedi dans plusieurs écoles réparties sur tout le territoire", indique Catherine Gautier, déléguée générale de Passerelle.

La banque Passerelle prépare aussi aux épreuves de composition, comme celle de synthèse, qui est nouvelle. "Cette épreuve fait peur aux candidats car ils n’ont jamais été confrontés à ce type d'exercice. Mais nous leur expliquons que tout est une question de méthode et de préparation pour avoir une bonne note", estime Catherine Gautier.

Pour les épreuves au choix, la préparation va consister en des généralités sur la construction de l’épreuve et des précisions sur l'élément d’un programme que l’épreuve balaie.

Le concours Passerelle compte plus de 2.500 inscrits pour ces journées d'entraînement aux épreuves. Comme pour SESAME, elles sont gratuites et il ne faut pas être inscrit au concours pour se préparer sur les campus. "Les personnes qui viennent aux 'trainings days' sont très nettement dans une logique territoriale. Ils choisissent les campus pour leur proximité et non pour une affinité avec l’école."

Lire aussi : Les écoles de commerce face aux violences et aux discriminations

Une valorisation des écoles

Pour autant, ces journées d’entraînement sont aussi une opportunité pour les écoles de faire leur promotion. Ainsi, lors de la journée d’entraînement du concours SESAME organisée à l’EMLV, Sébastien Tran, son directeur, profite de l’occasion pour présenter l’école, son positionnement "stratégique au cœur de la Défense" ou encore son approche d’hybridation des compétences avec les écoles Esilv et IIM.

Alexandre, lycéen en STMG, éprouve de l’intérêt pour l’EMLV : "j’ai bien aimé cette école, qui fait partie de mes premiers choix. L’ambiance m’a beaucoup plu lors de la Journée Portes Ouvertes et je trouve les locaux très agréables."

Mais d’autres apprentis candidats peuvent se révéler indécis, à l’instar d’Oscar, 17 ans, en terminale S, qui a choisi cette journée de préparation à l’EMLV pour sa proximité géographique et qui hésite encore entre une école de commerce ou d’ingénieurs…

S’inscrire dans des stages de préparation, fausse bonne idée ?
Pour ceux qui souhaitent s’entraîner en faisant des stages de préparation via des organismes privés, SESAME est clair : "nous ne préconisons pas ces stages. Nous avons prévu une plate-forme conçue par ceux qui préparent les épreuves du concours SESAME, donc les candidats ont tout en main", estime Christelle Garon.

Par ailleurs, souvent ces organismes préparent à plusieurs concours, notamment SESAME et ACCES, or ils proposent des épreuves très différentes. "Par exemple, pour intégrer une école du concours ACCES, il y a des maths, alors que le concours SESAME propose une épreuve de logique numérique", ajoute la directrice de la communication.

Passer par ces organismes permet surtout de "calmer l’anxiété des parents", mais ne "sont pas nécessaires", si l’on en croit les banques de concours.