Informatique, énergie, BTP, finance : vers quels secteurs mène votre école d'ingénieurs ?

Par Manon Pellieux, publié le 08 Juin 2022
6 min

Infographies. Ingénieur dans les transports, dans la chimie ou encore en agronomie, les secteurs d’insertion professionnelle varient fortement selon l’école et les spécialités choisies par les élèves. Pour vous aider à choisir votre formation selon les secteurs de débouchés, l'Etudiant vous détaille les écoles d'ingénieurs qui placent le plus de diplômés dans une dizaine de grands secteurs professionnels.

A la sortie d'une des écoles d'ingénieurs reconnues par la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI), les diplômés obtiennent un diplôme et un titre d'ingénieur. Ils ne travailleront pour autant pas tous dans le même secteur professionnel. Conseil, transports, finance, informatique ou encore agriculture : autant de voies ouvertes aux jeunes ingénieurs.

Pour choisir son école d'ingénieurs, avoir une idée du secteur professionnel ou du métier qui vous intéresse est important. Pour vous repérer selon ce critère, l’Etudiant vous détaille les écoles d'ingénieurs qui insèrent le plus d’étudiants dans une dizaine de grands secteurs professionnels.

Les 13 secteurs qui recrutent le plus d'ingénieurs

Pour cela, nous avons utilisé les données relatives aux diplômés 2021, collectées par la Cdefi. Ces pourcentages dépendent du nombre de diplômés ayant répondu à l'enquête d'insertion de son école d'ingénieurs. Nous avons décidé de regarder uniquement les établissements ayant un taux de réponse supérieur à 30%.

Nous avons ainsi observé 144 écoles d’ingénieurs et les taux d'insertion de leurs diplômés dans 13 secteurs majeurs. Autrement dit, ceux où les diplômés sont les plus nombreux à s’insérer :

  • La construction et le BTP
  • L’énergie
  • L’industrie pharmaceutique
  • L’industrie automobile, aéronautique, navale, ferroviaire
  • Les activités informatiques et services d’information
  • L’industrie agroalimentaire
  • L’agriculture, sylviculture et pêche
  • Les sociétés de conseil et bureaux d’études
  • La recherche-développement scientifique
  • L’industrie des TIC
  • Les activités financières et d’assurance
  • Les télécommunications
  • L'industrie chimique

Attention, ici nous mentionnons des informations quantitatives : quelle école place le plus de diplômés dans tel secteur ? Cela ne juge pas pour autant de la qualité des emplois (CDI, CDD, statut de cadre ou non…).

Lire aussi

Les écoles d’ingénieurs pour travailler dans la construction et le BTP

Trois écoles d’ingénieurs placent 100% de leurs diplômés dans le secteur de la construction et du BTP. Il s’agit de l’ESITC Caen, le Centre de Hautes Etudes de la Construction (CHEC) et l’ISA BTP. Rien d’étonnant puisque ces trois établissements sont spécialisés dans la construction.

Avec près de 7 étudiants sur 10 qui intègrent ce secteur, l’Ecole Supérieure du Bois (ESB) complète la liste, devant l’ENSI Poitiers (un étudiant sur deux).

Les écoles d'ingénieurs pour une insertion professionnelle dans l’énergie

Du côté de l’énergie, une école place la totalité de ses étudiants dans ce secteur : l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN). Là aussi, rien d’étonnant puisque l’école se focalise sur le nucléaire.

Les établissements qui placent ensuite leurs étudiants dans l’énergie sont l’ENSEM (Ecole nationale supérieure d’électricité et de mécanique), avec 35% des diplômés 2021. L’ECAM-EPMI, école pourtant généraliste, place quant à elle presque 30% de ses diplômés dans ce secteur. Vient ensuite Ense3, l’école de Grenoble INP spécialisée notamment dans l'énergie hydraulique.

Lire aussi

Les écoles d’ingénieurs tournées vers l’industrie pharmaceutique

Pour travailler dans l’industrie pharmaceutique, direction Besançon, et plus particulièrement l’ISIFC, dont 86% des diplômés de 2021 se sont insérés dans ce secteur. L’ESITech semble aussi être une bonne option, puisque 60% des diplômés 2021 travaillent désormais dans ce domaine.

Voiture, avion, train ou bateaux : les écoles d’ingénieurs pour débuter dans les transports

Sans grande surprise ici aussi, les écoles aéronautiques sont celles qui placent le plus d’étudiants dans le secteur des transports. Loin devant, Elisa Aerospace est en tête (80% de ses diplômés 2021 travaillent dans les transports).

Elle est suivie par l’ISAT Nevers, qui y place un peu plus d’un étudiant sur deux. Suivent l’ISAE (53%), l’ESTACA (37%) et l’IPSA (36%).

Lire aussi

Quelles écoles d'ingénieurs pour travailler dans l’informatique et les services d’information ?

Si vous savez déjà que l’informatique et les services d’informations vous intéressent particulièrement, alors pourquoi pas regarder du côté de l’ISIS de Castres, qui y place 76% de ses diplômés.

L’institut Galilée, rattaché à l’université Paris 13, a permis à 61% des diplômés 2021 de trouver un emploi dans ce secteur. L’ESIR, l’EPITA et l’ESEO semblent aussi être de bonnes options si la collecte, le traitement et la distribution de la donnée vous intéressent.

Les écoles d'ingé à viser pour travailler dans l’agriculture ou l’agroalimentaire

Si votre objectif est de travailler au sein d’une industrie agroalimentaire, alors l’ESIAB (Ecole supérieure d’ingénieurs en agroalimentaire de Bretagne Atlantique) est un bon choix.

En revanche, si vous visez plutôt le secteur de l’agriculture, il vaut mieux se tourner vers des établissements comme Bordeaux Sciences Agro (62%), l’ESA (43%) ou Montpellier SupAgro (30%).

Quelles écoles d'ingénieurs si je ne sais pas (encore) quoi faire ?

Si vous n'avez encore aucune idée du secteur qui vous motiverait le plus, pas de panique ! A part les écoles très spécialisées comme certaines mentionnées dans cet article, les débouchés à la sortie d'une école d'ingénieurs restent nombreux et variés.

Les écoles généralistes vous permettront notamment de travailler sur des thématiques différentes, et de faire votre choix un peu plus tard dans votre parcours.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !