1. Supérieur
  2. Licence / Université
  3. Évaluations à la fac : mes notes peuvent-elles se compenser ?
Coaching

Évaluations à la fac : mes notes peuvent-elles se compenser ?

Envoyer cet article à un ami
À l'université, il sera possible de valider votre semestre en ayant un certain nombre de notes en dessous de la moyenne. // © Adobe Stock/Chinnapong
À l'université, il sera possible de valider votre semestre en ayant un certain nombre de notes en dessous de la moyenne. // © Adobe Stock/Chinnapong

À l'université, un système de compensation permet d'équilibrer bonnes et mauvaises notes. L'arrêté relatif au diplôme de licence du 30 juillet 2018 apporte cependant quelques changements. Explications.

Depuis la rentrée 2018, la compensation semestrielle n’est plus la règle dans toutes les universités. Jusqu’alors, un étudiant pouvait obtenir sa licence en validant trois semestre sur six, et ce dans toutes les universités. Si vous obteniez 9/20 au premier semestre, il vous "suffisait" d’obtenir 11/20 au second pour valider votre année. Désormais, chaque université choisira la manière dont vous pourrez rattraper votre année.

Compensation ou pas ? Le libre arbitre laissé aux universités

Désormais, une seule règle : la compensation s’effectue au sein des UE. Dans ce cas de figure, si vous obtenez 9/20 dans une UE au premier semestre, vous ne pourrez la rattraper (et donc obtenir votre année) qu'en obtenant au minimum 11/20 dans cette même UE au second semestre. Néanmoins, les établissement ont la liberté d'organiser la compensation "au sein de regroupements cohérents d’unités d’enseignement, organisés notamment en blocs de connaissances et de compétences." Renseignez-vous auprès de votre établissement pour connaître les modalités de compensation. À noter : les notes éliminatoires sont désormais autorisées en licence.

Lire aussi : Réussir sa licence à la fac : comment serez-vous noté(e) à l’université ?

Si vous quittez votre licence sans l'avoir validée

Un mécanisme est également dédié à la compensation des résultats des étudiants quittant l’établissement en cours de formation sans avoir validé la licence. Il permet "d’obtenir à divers moments de son parcours un bilan global de ses résultats et la validation correspondante en crédits européens. Cette possibilité peut être offerte à l’étudiant notamment lorsqu’il fait le choix de se réorienter, d’effectuer une mobilité dans un autre établissement d’enseignement supérieur français ou étranger ou de suspendre de façon transitoire ses études."

Lire aussi : Partiels ou contrôle continu : sous quelle forme est-on évalué à fac ?

Vos crédits ECTS sont acquis pour toujours !

Pour toute UE validée, les crédits qui vont avec sont définitivement acquis et capitalisés. Même chose pour les matières pour lesquelles vous avez obtenu la moyenne, et ce même si vous n'avez pas réussi à valider en globalité l'UE dont elles font partie. Vous devrez donc seulement rattraper les UE que vous n'avez pas validés.

À savoir également : les crédits ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits) vous permettent de poursuivre vos études dans un autre pays européen, en faisant valoir ces crédits obtenus dans une université française.

Dossier : comment serez-vous noté(e) à l’université ?
Réussir sa licence à la fac : comment serez-vous noté(e) à l'université ?
Partiels ou contrôle continu : sous quelle forme serai-je évalué à l'université ?
Examens à la fac : existe-t-il des sessions de rattrapage ?
Puis-je être amené(e) à redoubler à l’université ?