Réussir sa licence à la fac : comment serez-vous noté(e) à l’université ?

Par Amélie Petitdemange Eva Talma, publié le 29 Novembre 2019 - Mis à jour le 27 Juillet 2020
3 min

Fini l’organisation en trimestres, les disciplines évaluées par un seul enseignant, le couperet du conseil de classe ou du bac pour valider votre année. En passant du lycée à la fac, vous devrez vous familiariser avec un nouveau système d’évaluation, où les règles diffèrent souvent selon les universités. Semestres, UE, crédits ECTS, voici les points clés à comprendre pour en maîtriser les subtilités.

Le bac n'est déjà qu'un lointain souvenir. Vous voilà à l'université, avec, en ligne de mire, une licence à décrocher. Ce qui change ? D'abord, votre année ne sera plus organisée en trois trimestres, mais en deux semestres d'études. Avec, en général, entre douze et quatorze semaines de cours chacun, de septembre-octobre à décembre-janvier, puis jusqu'en mai-juin (examens inclus).

Lire aussi

Bienvenue dans le monde des unités d'enseignement (UE)

À chaque semestre ses matières et ses enseignants, contrairement au lycée où vous suiviez les mêmes disciplines avec les mêmes professeurs toute l'année. À chaque semestre également, vous devez valider non pas des matières, mais un certain nombre d'UE (unités d'enseignement).

Quésako ? Une UE réunit une ou plusieurs matières, avec chacune son coefficient. Elle permet d'obtenir, une fois validée, un certain nombre de crédits ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits). Il vous en faudra 180 à l'issue de trois années d'études (à raison de 30 crédits pour chacun des six semestres) pour décrocher votre licence universitaire.

Lire aussi

À noter : certaines unités d'enseignement sont obligatoires, d'autres peuvent être optionnelles ou "libres". En général, cela signifie qu'elles sont à choisir entre différentes UE.

Elles peuvent parfois s'ajouter à votre cursus (donc aux 30 crédits ECTS obtenus dans un semestre), en vous permettant d'obtenir des points supplémentaires et une compétence de plus. Une forme de bonus, donc, concernant bien souvent des matières comme le sport ou, par exemple, l'engagement étudiant.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !