Qu’apprend-on en licence LLCER ?

Par Sandrine Chesnel, publié le 22 Juin 2022
4 min

La licence LLCER est l'une des licences universitaires les plus demandées sur Parcoursup avec plus de 100.000 vœux en 2022. Elle permet d’étudier une ou deux langues étrangères, mais pas seulement.

"Derrière la mention LLCER (langues, littératures et civilisations étrangères et régionales) se cachent en réalité beaucoup de licences très différentes les unes des autres suivant les universités et les parcours proposés", résume Kerstin Hausbei, maîtresse de conférences en littérature et théâtre germanophones, et co-responsable de licences LLCER allemand à l’université Sorbonne Nouvelle.

Lire aussi

La licence LLCER pour former des spécialistes d'une langue et son aire culturelle

Il y a un point commun essentiel entre les plus de 500 licences LLCER qui co-existent : elles forment toutes des spécialistes d’une aire culturelle, dans une ou deux langues étrangères, ou régionales, qu’il s’agisse de l’anglais, de l’allemand, du macédonien ou bien encore du breton.

Et ce même si c’est souvent le goût pour telle ou telle langue étrangère qui va guider les futurs étudiants vers cette licence, comme Elise, 22 ans, qui termine sa troisième année de licence LLCER allemand à la Sorbonne Nouvelle : "je n’avais pas trop d’idées pour mon orientation, mais j’avais de bonnes notes en allemand, donc j’ai choisi LLCER. Je m’attendais à beaucoup de cours de langues mais en fait le contenu de la licence est très varié."

Pendant ses années de licence, la jeune femme compte "une vingtaine d’heures de cours par semaine, avec des cours d’histoire, de civilisation, de littérature, et beaucoup de propositions de cours transversaux comme des cours sur le cinéma franco-allemand, l’histoire de la musique, une introduction à l'étude des sons ou bien encore un atelier de scénario !".

Lire aussi

Même vécu pour Coline, 21 ans, en troisième année de licence LLCER d’anglais à Rennes 2, qui a calculé que lors de son dernier semestre de L3 elle a étudié 12 matières différentes : "De plus, dès la L2 nous choisissons des mineures de complément, et nous pouvons aussi faire des stages. Moi j’ai choisi notamment d’étudier le colonialisme sous les tropiques, et la place des animaux dans les sociétés".

François, 21 ans, à la Sorbonne nouvelle en LLCER allemand, fait le même constat que Coline et Elise: "Je suis venu en LLCER pour parler allemand, et faire de l’allemand sous toutes ses formes, car c’est une langue que je connaissais bien après un séjour en Allemagne à 14 ans. Je n’avais donc pas du tout imaginé étudier à l’université la structuration du système culturel allemand, la politique allemande, ou bien encore le patrimoine lusophone – mais ça m’a beaucoup plu".

Lire aussi

En licence LLCER, maîtriser une langue pour en faire un outil de travail

Même si l’emploi du temps des étudiants de LLCER réserve donc bien des surprises et ravira les plus curieux qui aiment "toucher à tout", la compréhension et la pratique de la langue principale de votre licence LLCER restent centrales au fil des trois années d’études, avec également des cours de grammaire, de traduction, ou bien encore de la phonétique.

Certaines universités proposent aussi des doubles licences ou des licences bi-disciplinaires, qui élargissent considérablement le champ des possibles au moment de choisir votre master. L’objectif de la licence LLCER étant bien de ne pas apprendre une langue pour elle-même, mais de commencer à tisser son orientation professionnelle dès la L1, en considérant la langue et sa maîtrise non pas comme une fin en soi, mais en tant que futur outil de travail, dans des secteurs professionnels variés.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !