Etudes à l’université : 7 (bonnes) raisons de choisir la fac ?

Par Dimitri Schlichter, publié le 20 Juin 2022
6 min

Vous envisagez d’intégrer une licence mais vous ne savez pas à quoi vous attendre ? Chaque année, les universités françaises accueillent plus de 50% des jeunes en études supérieures, avec 1,5 million d’étudiants inscrits en 2021. Mais pourquoi la fac séduit-elle autant ? Voici sept raisons de rejoindre les bancs de l’université !

Après le lycée, cap sur l'université ! Un changement radical qui s'annonce pour vous. Entre autonomie et accompagnement, variétés disciplinaires et possibilités d'étudier à l'étranger, il existe plusieurs bonnes raisons d'étudier à la fac.

1 – À l'université, une autonomie qui change tout

L’université constitue un bouleversement de vie. Le passage du statut de lycéen à celui d’étudiant peut apparaître comme un véritable saut dans l’inconnu : nouvel établissement, nouvelle ville, nouveau logement… Oui, c’est un passage à l’âge l’adulte !

Et à l'université, vous apprendrez à devenir autonome. Vous aurez moins d'heures de cours qu'au lycée, les emplois du temps sont plus souples, et point majeur, il n'y a plus de contrôle de présence sauf en TD (travaux dirigés) ou TP (travaux pratiques). De quoi donner un vrai sentiment de liberté !

À vous donc d'apprendre à jongler entre les heures de cours – amphi, TD et TP – et le travail personnel. Vous apprendrez aussi à vous "responsabiliser" en organisant votre temps pour réussir votre licence. Mais rassurez-vous, il existe de nombreux accompagnements pour faciliter votre intégration !

Lire aussi

2 – Un accompagnement dès l'entrée en licence

Certains d’entre vous sont moins enclins à partir loin de leurs parents. En tout cas, pas immédiatement. Et c’est normal ! Pas de panique, la France comptabilise 75 universités publiques qui possèdent pour la plupart des campus délocalisés auxquelles s’ajoutent des dizaines d’établissements privés (facultés libres, écoles supérieures, instituts catholiques etc.).

Vous allez très probablement trouver une fac proche de chez vous. L’objectif global est de démocratiser l’enseignement supérieur. Pour cela, chaque établissement propose des dispositifs d’accompagnement des étudiants.

Vous pourrez ainsi avoir accès à du tutorat, pour vous aider à acquérir une bonne méthodologie et réviser vos cours mais aussi à des parcours personnalisés tant pour l’aménagement des études que pour la mise en relation avec les partenaires de l’université (entreprises, associations, campus à l’étranger…).

Lire aussi

3 – Une spécialisation progressive jusqu'au master

Les études à l’université, en licence ou en master, offrent un riche panel de disciplines : dans les arts, en lettres, en langues, en droit, en sciences, en sciences humaines, en économie-gestion, dans le social, le sport, les sciences politiques…

Bien sûr, certaines filières ne sont pas proposées dans tous les établissements, mais il y a de fortes chances de trouver votre voie dans une autre université de votre région.

Et l'université offre l'avantage d'une spécialisation progressive. Vous pourrez commencer par un parcours très généraliste en première année de licence pour acquérir les fondamentaux de la matière, puis vous spécialiser progressivement jusqu'au master qui vous permettra d'obtenir un bac+5 professionnalisant ou orienté recherche en fonction de votre projet.

4 – Certaines disciplines uniquement proposées à l'université

Certaines disciplines ne sont proposées qu'à l'université. C’est le cas notamment des études de santé (les filières MMOPK : médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, kinésithérapie), accessibles depuis 2020 via le PASS (parcours accès santé spécifique) et la L.AS (licence accès santé).

Le PASS est une licence de santé avec une discipline mineure généraliste. La L.AS est, quant à elle, un cursus généraliste avec une mineure santé. Les études de droit sont également la chasse-gardée de la fac, tout comme une grande partie des filières sciences humaines et sociales.

Lire aussi

5 – Des frais de scolarité abordables

C’est l’une des particularités de l’enseignement supérieur français : les filières universitaires sont accessibles à moindres frais (contrairement aux études dans les pays anglo-saxons).

En moyenne, les frais de scolarité s’élèvent à 170 euros en licence et 243 euros en master. Les élèves boursiers en sont exonérés. Un argument non négligeable.

Lire aussi

6 – Le parcours LMD pour étudier partout en Europe

Cela peut s'avérer une très bonne option pour tous ceux qui souhaitent vivre une expérience à l’étranger. Le parcours LMD (Licence – Master – Doctorat) permet à tout étudiant inscrit à l’université de commencer un cursus en France et de le poursuivre à l'étranger.

Si vous le souhaitez, vous pourrez ainsi suivre vos études à Berlin, puis continuer en Belgique pour la première année de master et obtenir votre diplôme à l’université de Rome… Même si ce type de parcours reste rare, il est accessible. Renseignez-vous auprès de votre université, qui accompagne les projets d’études à l’étranger.

Lire aussi

7 – Profitez de la vie étudiante !

Chaque université organise des événements (culturels, artistiques, sportifs…) notamment grâce à la CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus), une taxe annuelle (incluse dans vos frais d’inscription) "destinée à favoriser l'accueil et l'accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants". Son montant est fixé à 95 euros pour l’année 2022–2023.

Autre élément incontournable de la vie étudiante, les associations étudiantes et notamment le BDE (bureau des étudiants), administré par et pour les étudiants. Soirées, sorties, événements associatifs… Son rôle est de faciliter le contact entre chacun !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !