Rentrée 2022 : cinq conseils de méthodologie à l'université

Par Amélie Petitdemange, publié le 14 Septembre 2022
5 min

Après le lycée, les premiers pas à l’université peuvent être déstabilisants. Une professeure vous livre ses astuces pour bien entamer l’année.

Les méthodes de travail à l’université sont différentes de celles que vous avez connues au lycée. Victoria Rimbert, professeure à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, a donc décidé de créer un cours de méthodologie universitaire pour les étudiants de première année. Pour elle, plusieurs points sont essentiels.

1. Travailler en autonomie avec les bons outils

"À l’université, les semestres sont courts", met en garde Victoria Rimbert. Les niveaux des étudiants étant très disparates à l’entrée en première année, elle conseille de travailler en autonomie pour se remettre à niveau. "Il faut repérer ses points faibles afin de les améliorer de son côté", explique-t-elle.

Pour mettre le doigt sur vos lacunes, il faut voir quels sont les cours que vous comprenez clairement ou pas, si vous arrivez à suivre et à synthétiser les informations. Les examens sont aussi un très bon indicateur.

Ensuite, il faudra travailler à l’aide de manuels. Pour cela, la destination incontournable est la bibliothèque universitaire. "N’hésitez pas à vous adresser directement aux bibliothécaires. Si vous leur dites que vous voulez vous améliorer en expression écrite, ils vous dirigeront vers un rayon dédié", pointe Victoria Rimbert.

Lire aussi

2. Une prise de notes efficace

Prendre des notes efficacement peut être un défi lorsqu’on arrive à l’université. "La technique dépend de chaque étudiant, mais il ne faut pas tout écrire", souligne Victoria Rimbert.

Faites des formulations simples, utilisez des abréviations, des symboles… L’objectif est d’être efficace et d'arriver à vous faire comprendre. Ensuite, reprenez votre cours pour vérifier si tout est clair.

Lire aussi

3. Travailler en petit groupe

"Cela fonctionne très bien de créer un groupe de travail. Beaucoup d’étudiants ont créé des groupes WhatsApp depuis la mise en place des cours à distance, par exemple", affirme Victoria Rimbert.

Cela peut servir à prendre des notes de façon collaborative. Plusieurs étudiants prennent leurs notes en même temps sur un document partagé, ce qui permet de noter plus de choses. Il faut cela dit vérifier que tout le monde participe bien.

"Attention, pour les devoirs maison, les groupes de travail doivent rester de l’entraide et non du copiage", prévient, par ailleurs, Victoria Rimbert.

4. Faire des fiches adaptées pour hiérarchiser les infos

Pour l'enseignante, il n’y a pas de formule magique concernant les révisions. Son conseil : connais-toi toi-même. "Certains étudiants sont réactifs à la lecture. Ils n’ont pas besoin de fiches car ils mémorisent en relisant leurs cours. D’autres apprennent en répétant le cours à voix haute", souligne-t-elle.

Cela dit, la majorité des étudiants ont besoin de réécrire pour mémoriser, et donc de faire des fiches. "Cela fonctionne pour un grand nombre d’étudiants", assure la professeure. L’idée est de pointer les informations les plus importantes. "Il y a des moments plus anecdotiques lors d'un cours. Il faut hiérarchiser les informations pour réussir à les mémoriser", explique-t-elle.

Si vous avez une mémoire visuelle, vous pouvez aussi faire des dessins pour mieux mémoriser les points essentiels du cours.

Il existe par ailleurs de nombreuses applications mobiles qui permettent de faire des fiches puis de les réviser dans les transports.

Lire aussi

5. Réviser ses partiels tout au long du semestre

L’idéal pour retenir ses cours efficacement est de réviser bien en amont des partiels. "Par ailleurs, on apprend pour construire des connaissances sur le long terme, pas pour un partiel", ajoute Victoria Rimbert. Il faut donc réviser tout au long du semestre.

Deux options s’offrent à vous : reprendre votre cours à la fin de la journée, ou bien le relire avant d’entrer en cours. "Je comprends qu’on soit fatigué après une journée de cours. Relire avant le cours est aussi une bonne idée, car cela permet d’arriver en ayant repris le fil", conseille Victoria Rimbert. Maintenant, à vous de jouer !

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !