L’actu du sup : deux campus, deux programmes et un rendez-vous de nouveaux dans le sup'

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 14 Février 2020
5 min

Chaque semaine, l'Etudiant fait le tour d'horizon des nouveautés dans l'enseignement supérieur. Quoi de neuf ce vendredi ? Un nouveau bachelor commun proposé par l'Isit et l'Efrei, Télécom SudParis qui ouvre un parcours santé, deux nouveau campus de l'AGR à Rennes et d'Aforem au Mans, et CPE Lyon qui fête les 10 ans de son engagement en faveur du développement durable.

Un nouveau bachelor international Isit/Efrei qui mixe les compétences

Les doubles compétences ont le vent en poupe dans les écoles. L’Isit, école interculturelle, et l’Efrei, école d’ingénieurs du web, lancent un bachelor international communication & creative technology. Ce diplôme, de niveau bac+3, propose une formation qui combine des savoir-faire techniques, des expertises linguistiques et des compétences interculturelles.

Le bachelor est accessible via Parcoursup directement après le bac. Pour l’intégrer, vous devrez passer un entretien individuel de motivation ainsi qu’un QCM. Une fois diplômé, vous pourrez accéder à différents métiers comme responsable webmarketing, social média manager, consultant transformation digitale, chef de produit numérique…

Lire aussi

Un nouveau parcours santé pour les futurs diplômés de Télécom SudParis

Télécom SudParis lance à partir de la rentrée prochaine un parcours "ingénieur généraliste dans le numérique – Parcours Santé". Il s’agit d’un cursus d’ingénieur généraliste dont les choix de sujets de projets et de stages permettent d’appliquer sa formation à la thématique de la santé. Le projet, lancé en partenariat avec l’Hôpital Foch, AFM Téléthon, Accenture, Merck et la Fondation Mines-Télécom, réunit école, professionnels de santé, industriels et pouvoirs publics.

"Centrée sur une approche 'by design', considérant l'usager dès la conception de la solution technologique, ce parcours est multidisciplinaire (de la technologie aux usages en passant par les aspects socio-économiques et éthiques) et transversal, abordant santé et bien-être de l’homme, suivant une approche écosystémique", précise Télécom SudParis. L’établissement lance également trois autres nouveaux parcours : ingénieur généraliste dans le numérique – parcours environnement ; ingénieur généraliste dans le numérique – parcours entrepreneuriat ; ingénieur généraliste dans le numérique – parcours recherche.

Une nouvelle implantation de l'AGR à Rennes

L’AGR, une école de graphisme et de design implantée à Nantes, lance à la rentrée 2020 une école à Rennes. "Cette école aura exactement le même savoir-faire que celui de l’école mère de Nantes, précise l’établissement dans un communiqué. Et délivrera les mêmes titres que l’école de Nantes : graphiste multimédia (titre RNCP niveau 3) et directeur artistique plurimédia (titre RNCP niveau 1)".

L’AGR Rennes compte s’ouvrir ensuite vers d’autres formations complémentaires au design graphique, motion design pour aller vers la 2D/3D. Les écoles de Rennes et Nantes souhaitent également orienter leur formation de niveau 1 (bac+5) vers l’alternance. L’école sera dirigée par Anthony Chevalier, qui a déjà occupé des fonctions à la direction générale de grands groupes (LISAA, ECV, 3IS).

Lire aussi

Un nouveau rendez-vous "développement durable" à CPE Lyon

Il y a dix ans, l’école d’ingénieurs CPE Lyon s’est lancée dans une politique en faveur du développement durable. Pour fêter cet engagement, l’établissement organise "les tables du développement durable" dans le cadre d’une chaire. Cet événement bimensuel, coorganisé par l’association étudiante Asso’Stainable, met en place des animations et des explications concrètes autour de cette thématique environnementale.

La première animation se tient mardi 18 février sur le thème "compost et procédés" afin de parler de l’association et de l’école. D’autres tables rondes se dérouleront prochainement autour des thèmes de l’énergie ou du recyclage.

Lire aussi

Un nouveau campus de l'Aforem au Mans

Aforem, une école rennaise qui propose des formations spécialisées en commerce, du BTS au bac +5, s’installe au Mans (72) à partir de la rentrée 2020. L’objectif ? Accueillir des étudiants qui souhaitent intégrer un BTS, un bachelor ou des mastères en alternance ou en formation initiale.

Un nouveau bâtiment de près de 400 m2 doit prochainement sortir de terre pour accueillir jusqu’à 180 étudiants à la Chapelle-Saint-Aubin. Avec ce campus, l’idée est de faciliter l’accès à de nouvelles formations du supérieur pour des étudiants qui résident dans la région (Le Mans, Laval, Alençon, Angers, Tours et ses environs). Il s’agit aussi de former de nouveaux talents en réponse aux besoins économiques locaux au travers du dispositif de l'alternance.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !