1. Ce que l’on apprend (vraiment) en PACES

Ce que l’on apprend (vraiment) en PACES

Envoyer cet article à un ami

La PACES (première année commune aux études de santé) ne ressemble pas à la suite des études de médecine, odontologie, pharmacie et sage-femme. Qu’apprend-on vraiment durant cette année de formation mais aussi de sélection ? Présentation des 8 UE (unités d’enseignement) qui la composent.

Fac de santé - université Joseph-Fourier Grenoble 1

La fac de santé de l'université Joseph-Fourier, à l'heure des cours // © Virginie Bertereau

Vous vous souvenez d'Anatole ? Le squelette en cours de SVT (sciences de la vie et de la Terre) ? C'est en admirant ses formes – ou en passant des heures devant “Dr House” ou “Grey's Anatomy” – que vous avez voulu vous lancer dans des études de santé. Mais avant de faire médecine, odontologie, pharmacie ou sage-femme (et quelques filières paramédicales dont kiné), il faut, sauf cas exceptionnels, réussir le concours en fin de PACES (première année commune aux études de santé). Et là, oubliez l'ambiance hôpital. C'est une année avant tout théorique qui vous attend...

8 UE pour toutes les facs


Le programme national de PACES comprend 7 UE (unités d'enseignement) communes à tous les étudiants, qu'ils choisissent au final médecine, odontologie, pharmacie ou sage-femme. Celles-ci sont réparties entre les deux semestres. Une 8e UE spécifique à chaque filière, à choisir au second semestre, complète cette maquette. Si le contenu des cours peut varier d'une fac à l'autre (ainsi que les coefficients attribués aux épreuves), la PACES est donc construite sur les mêmes bases dans toutes les universités.

Des sciences, des sciences, encore des sciences


fleche-rouge L'UE 1 s'intitule "Atomes, biomolécules, génome, bioénergétique, métabolisme". C'est un mélange de chimie, biochimie, biologie moléculaire, biologie cellulaire et génétique. "Cette UE permet de voir (ou revoir) des bases de beaucoup de choses. On y fait de la mécanique quantique, de la chimie organique, des réactions acides-bases, de la génétique… En résumé, on étudie la plus petite échelle du vivant", décrit Rodolphe Pellet, vice-président études médicales à l'ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France). La difficulté pour les étudiants : enregistrer un maximum d'informations en un laps de temps très court.

fleche-rouge L'UE 2 porte sur "La cellule et les tissus". Cette UE correspond à la cytologie, l'histologie, la biologie cellulaire et l'embryologie. "On y apprend les différents types de cellules, leur fonctionnement, leur organisation pour créer des organes…", indique Rodolphe Pellet. Une seconde partie de l'UE concerne la biologie de la reproduction et les grandes étapes de développement de l'embryon humain durant les quatre premières semaines. Plus concrète que l'UE 1, l'UE 2 est plutôt appréciée des étudiants.

fleche-rouge L'UE 3 – partie 1 – aborde l'"Organisation des appareils et systèmes : bases physiques des méthodes d'exploration". Une UE pour les passionnés de physique pure ! On y étudie les états de la matière, l'électromagnétique, la radioactivité, l'optique… Autant de disciplines qui permettront de comprendre, plus tard, l'imagerie médicale.

fleche-rouge L'UE 3 – partie 2 – traite de l'"Organisation des appareils et systèmes : aspects fonctionnels". La seconde partie de l'UE 3 revient à l'étude des bases de la physiologie, c'est-à-dire le fonctionnement du vivant. Au programme : pH et équilibres acido-basiques, les transports électriques membranaires, la mécanique des fluides… Il s'agit de comprendre les échanges, les équilibres et les déplacements des liquides dans le corps humain.

Dans le vif du sujet


fleche-rouge L'UE 4 s'intitule "Évaluation des méthodes d'analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé". Cette unité d'enseignement fait la part belle aux mathématiques, même si c'est de façon appliquée. Il s'agit de biostatistiques. "C'est une UE souvent discriminante car elle creuse l'écart entre les ‘bons en maths’ et les autres. Pour ceux qui n'ont pas de facilités, il faudra beaucoup travailler. Or, le rapport travail fourni/nombre de points à gagner n'est pas toujours avantageux", révèle Rodolphe Pellet.

fleche-rouge L'UE 5 se nomme "Organisation des appareils et systèmes : aspects morphologiques et fonctionnels". C'est l'unité d'enseignement la plus proche de la médecine, puisqu'il s'agit ici d'étudier l'anatomie du corps humain. "En PACES, on étudie un peu tout : les appareils digestif, respiratoire, circulatoire, les membres supérieurs et inférieurs... À la fin de l'année, vous devez avoir un bon package de connaissances pour la suite", relève Rodolphe Pellet.

fleche-rouge L'UE 6 est une "Initiation à la connaissance du médicament". En PACES, tous les étudiants planchent sur le médicament, même s'ils ne se destinent pas à la filière pharmacie. Il s'agit d'étudier à la fois son cycle de développement et de fabrication, sa diffusion et ses mécanismes d'action dans l'organisme, mais aussi son cadre juridique. Ce n'est donc pas que de la chimie.

Là où tout se joue…


fleche-rouge L'UE 7, "Santé, société, humanité", est une UE atypique de la PACES. Plus littéraire, elle revient à un cours de sciences humaines et sociales et de culture générale. Plus précisément, "on y traite beaucoup l'éthique, la psychologie, la philosophie, la déontologie... Cette UE a été ajoutée au programme pour diversifier le profil des étudiants", affirme Rodolphe Pellet. Au concours, l'épreuve peut prendre la forme d'une simple restitution de connaissances ou d'une réflexion plus poussée selon les facs. Dans tous les cas, il ne faut pas la négliger car elle peut compter pour beaucoup dans la note finale et vous permettre de vous démarquer.

fleche-rouge L'UE 8 : l'UE spécifique. Au second semestre, les étudiants choisissent une ou plusieurs UE spécifique(s) aux 4 filières de PACES, en prévision du ou des concours visé(s). "Ces UE comprennent chacune environ quatre matières. Mais certaines sont communes à plusieurs filières", explique Rodolphe Pellet. Par exemple, un cours sur "les médicaments et autres produits de santé" peut être commun à dentaire et pharmacie. Ou encore “l’anatomie du petit bassin chez la femme” est étudiée en médecine et en sage-femme. Ainsi, passer deux concours ne rajoute pas forcément une charge insurmontable de travail aux étudiants qui veulent se garder "une filière de secours". Si le programme de PACES est national pour les UE communes, chaque faculté choisit librement le programme de l'UE spécifique. Un critère qui peut entrer en ligne de compte au moment de choisir votre université.


142209POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir ses études de santé", par Ludivine Coste.