Secrétariat

Deux BTS sont incontournables pour le secrétariat ou assistanat de manager, l’un axé sur la comptabilité et l’autre sur les langues. Le sens de l’organisation et du relationnel est un atout pour ce métier.

Secrétariat

Pour entrer dans la profession, le bac+2 a l’avantage sur le bac professionnel. Car le métier a pris de l’importance dans l’entreprise, gagnant en influence au fur et à mesure que les nouvelles technologies le libéraient des tâches les plus répétitives.

Il peut même être un tremplin pour accéder à d’autres postes dans l’entreprise. Devenir conseiller juridique, par exemple, est tout à fait ­possible pour un assistant ­juridique qui s’en donne les moyens.

Deux BTS (Brevet de Technicien Supérieur) sont incontour­nables pour exercer les métiers du secrétariat. Certaines écoles privées ou consulaires proposent aussi des titres spécifiques en secrétariat (médical, juridique…) sanctionnant des cursus d’une durée de quel­ques mois à un ou deux ans, mais il s’agit alors de certificats d’établissement et non de diplômes nationaux. 

Le BTS Gestion de la PME : de l’éco, de la gestion et de la compta

Le BTS Gestion de la  PME forme des collaborateurs polyvalents de dirigeants de PME, chargés d’assurer des fonctions administratives, comptables et commerciales. Conseiller du chef d’entreprise, ce salarié contribue à l’amélioration de l’organisation, de la rentabilité et de l’image de l’entreprise. 

Au programme de ce BTS figurent des matières professionnelles : relation avec la clientèle et les fournisseurs, organisation et planification, gestion de l’information, communication, participation à la gestion des ressources financières, pérennisation de l’entreprise puis, en deuxième année, administration et développement des ressources humaines, gestion du risque. 

Des matières générales (économie, droit, management, langue vivante) complètent l’enseignement, ainsi que des stages d’une durée totale de 12 semaines, en fin de première année, un stage de six semaines consécutives dans le domaine des relations clients-fournisseurs puis, en deuxième année, quatre semaines de suite minimum en gestion du risque de la PME.

Le BTS Support à l’action managériale : deux langues obligatoires

Le BTS Support à l’action managériale intègre la pratique de deux langues étrangères et est très axé sur les compétences en communication.

Durant les deux ans d’études, l’accent est mis sur la culture générale et les compétences relationnelles. L’objectif est de former des professionnels chargés de soutenir des responsables, des cadres ou des équipes au sein d’entreprises ou d’organisations de dimension internationale.

Au programme : culture générale, deux langues vivantes appliquées à la communication professionnelle, gestion de projet et relations en interne ou en externe, information, aide à la décision et organisation de l’action. Chaque semaine, six heures sont consacrées à des ateliers de professionnalisation qui permettent d’appliquer les savoirs acquis en culture économique, juridique ou managériale. 

La durée des stages est de 14 semaines, dont quatre semaines consécutives au minimum par année. Un premier stage de deux à quatre semaines est souhaitable avant le deuxième semestre afin de mieux appréhender le contexte professionnel. De plus, l’un des deux stages doit être effectué à l’étranger ou en France dans un service à portée internationale.

Et après… vers une licence pro

Même si ces deux BTS ont vocation à permettre une insertion dans la vie active, les meilleurs élèves pourront continuer à l’université en licence professionnelle Métiers de la gestion des ressources humaines : assistant, management et gestion des organisations, commerce et distribution ou encore Métiers de la gestion et de la comptabilité.

Certains d'entre eux, avec un bon dossier, pourront rejoindre une école de commerce via les admissions parallèles.

Info plus

ffmas.com, site de la Fédération française des métiers de l’assistanat et du secrétariat.
assistanteplus.fr.

Retour aux études par secteur.

Témoignages vidéo

Autres témoignages