BUT GEA – gestion des entreprises et des administrations – (ex-DUT GEA)

Par l'Etudiant, publié le 26 Avril 2022
8 min

Le BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) forme des gestionnaires polyvalents capables d’appréhender l’environnement juridique, numérique, économique et social des organisations à l’échelle nationale et/ou internationale. Pour mieux savoir si ce diplôme est fait pour vous, l’Étudiant vous en dit un peu plus sur les attendus Parcoursup pour intégrer le BUT GEA, le programme dispensé, les métiers accessibles et les éventuelles poursuites d’études.

Présentation du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations)

Le BUT, en trois ans après le bac, offre une formation universitaire qui mêle enseignements théoriques et pratiques, avec un accent mis sur la professionnalisation pour une insertion rapide après une spécialisation croissante au fil des trois années. Si, après réflexion, certains souhaitent continuer leurs études, le BUT garantit un niveau suffisant pour suivre deux années supplémentaires.

Droit, techniques comptables et fiscales, management…, le titulaire du BUT spécialité GEA reçoit des connaissances approfondies dans ces matières afin de lui permettre de contribuer au pilotage des organisations. Il sera également prêt à intégrer les nouveaux enjeux des organisations liés notamment au développement durable, à leur responsabilité sociétale et à leur éthique, ainsi qu’aux mutations technologiques.

L’étudiant pourra, en fonction de son projet professionnel, choisir l’un des quatre parcours proposés par la spécialité génie électrique et informatique industrielle.

Lire aussi

Quels sont les parcours du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ?

Les quatre parcours du BUT GEA sont accessibles dès la deuxième année. Faites attention à bien vérifier que votre IUT propose le parcours qui vous intéresse, tous les parcours n’étant pas dispensés par chaque IUT.

1– BUT GEA parcours contrôle de gestion et pilotage de la performance

Ce parcours met l’accent sur la conception d’outils d’aide à la décision dans le domaine économique et financier (définition d’objectifs, indicateurs d’activité, mesure de la performance…) et la mise en œuvre des leviers d’amélioration des performances de l’organisation y compris la qualité.

2– BUT GEA parcours gestion comptable, financière et fiscale

Ce parcours a pour objectif de donner les compétences pour la collecte, la vérification et le traitement des données relatives aux mouvements financiers de l’entreprise. L’étudiant y apprend à élaborer des documents de synthèse (bilan, compte de résultat…) destinés aux décideurs de l’entreprise (direction, direction générale, direction commerciale) et transmet les informations nécessaires aux partenaires extérieurs à l’entreprise (clients, fournisseurs, banques, administration fiscale ou sociale…).

3– BUT GEA parcours gestion, entrepreunariat et management des activités

Ce parcours amènera l’étudiant à mettre en œuvre des outils polyvalents de gestion ce qui peut le conduire à créer ou reprendre une entreprise. Dans les petites entreprises, il seconde le dirigeant dans les tâches de gestion. Dans les entreprises moyennes et grandes, il exerce des activités de gestion plus spécialisées dans les services commerciaux, marketing et logistique. Dans les collectivités publiques, il est plus particulièrement affecté aux services financiers, des marchés, ainsi qu’à l’administration générale.

4– BUT GEA parcours gestion et pilotage des ressources humaines

Ce parcours se concentre sur la gestion de l’administration du personnel (recrutement, gestion de contrats, contribution à l’établissement de la paie, formation…) et sur le développement des ressources humaines dans leurs multiples aspects, notamment des outils de gestion prévisionnelle et de contrôle de gestion RH.

Lire aussi

Quel est le programme du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ?

Le BUT spécialité GEA (gestion des entreprises et des administrations) appartient au secteur des services et le volume horaire global est de 1.800 heures sur les trois ans, auquel s’ajoutent 600 heures de projets tutorés.

En tout, trois compétences sont à acquérir en BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) tout parcours confondus. À partir de la deuxième année, chaque parcours ajoute deux compétences à maîtriser selon sa spécialité.

Chaque compétence se décline en savoir-faire, eux-mêmes découpés en situations professionnelles. Nous donnons ici la compétence et son savoir-faire associé et nous vous invitons à vous reporter au référentiel pour plus de détails.

Programme du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) : quelles compétences développerez-vous ?

Compétences communes à tous les parcours :

  • Analyser : analyser les processus de l'organisation dans son environnement.
  • Décider : aider à la prise de décision.
  • Piloter : piloter les relations avec les parties prenantes de l'organisation.

Compétences spécifiques à chaque parcours :

1. Parcours contrôle de gestion et pilotage de la performance

  • Concevoir : concevoir des outils de contrôle de gestion.
  • Améliorer : mettre en œuvre des leviers d’amélioration continue des performances de l’organisation.

2. Parcours gestion comptable, financière et fiscale

  • Produire : produire l’information comptable, fiscale et sociale de l'organisation.
  • Évaluer : évaluer l'activité de l'organisation.

3. Parcours gestion, entrepreunariat et management des activités

  • Entreprendre :concevoir la stratégie de création de valeur.
  • Développer : assurer la gestion et le développement de la chaîne de valeur.

4. Parcours gestion et pilotage des ressources humaines

  • Administrer :gérer l'administration du personnel.
  • Développer : gérer le développement des ressources humaines.

Organisation de la formation

  • Le volume hebdomadaire des cours dispensés en BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) est de 35 à 40 heures. Ils se présentent sous la forme de cours magistraux, de TD (travaux dirigés) et de TP (travaux pratiques) en petits groupes.
  • Les cours sont assurés par des enseignants-chercheurs et des intervenants extérieurs issus du monde de l’entreprise.
  • Lorsqu’il est préparé en alternance, il est prévu que le volume horaire global soit réduit de 15 % en première année, de 25 % en deuxième année, et de 20 % en troisième année. S’il est suivi en formation initiale, il faut compter 22 à 26 semaines de stages et des heures de PPP (projet personnel et professionnel) pour rendre l’étudiant acteur de sa formation et lui permettre de se projeter dans son futur métier.
  • Le programme comprend également des SAÉ (situations d’apprentissage et d’évaluation) qui permettent de valider une compétence. Les SAÉ prennent la forme de dispositifs pédagogiques variés, individuels ou collectifs, organisés dans un cadre universitaire ou extérieur, et peuvent se décliner en ateliers, challenges, séminaires, immersions en entreprise, stages, etc. Exemples de SAÉ : simuler des entretiens d’embauche ; simuler des entretiens collectifs ; mettre en œuvre une organisation comptable et fiscale ; situer une organisation dans son environnement ; simuler la gestion d’une organisation dans son environnement ; réaliser une immersion dans une organisation marchande ou non-marchande, réelle ou fictive…

Débouchés : quels métiers exercer avec un BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ?

Les diplômés du BUT spécialité GEA (gestion des entreprises et des administrations) s'insèrent dans les cabinets d’expertise comptable ou au sein d’un service comptable et financier d’une organisation, un service de contrôle de gestion, ou encore un service des ressources humaines…

Ils exercent, par exemple, les métiers suivants : administrateur de biens, assistant de gestion, comptable, chargé de clientèle

Quels bacs et spécialités à privilégier pour intégrer un BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ?

Tous les bacs sont admis en BUT GEA mais la plupart des lycéens ont obtenu un bac technologique STMG, un bac général avec les spécialités suivantes : mathématiques, NSI (numérique et sciences informatiques), SES (sciences économiques et sociales), LLCE (langues, littérature et cultures étrangères). Quelques-uns sont titulaires d’un bac STI2D. L’inscription passe par la plateforme Parcoursup et la sélection s’effectue sur dossier. Une fois sélectionnés, les futurs étudiants peuvent être amenés à passer un entretien de motivation et/ou des tests.

Quels sont les attendus Parcoursup pour entrer en BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ?

Les étudiants doivent avoir une maitrise du français permettant de communiquer à l'écrit et à l'oral. Mais aussi : une connaissance suffisante dans deux langues vivantes dont l'anglais, savoir mettre en œuvre des techniques quantitatives, faire bien sûr preuve d’autonomie et d’initiative, d’un sens du travail en équipe et de rigueur.

Études : que faire après un BUT (gestion des entreprises et des administrations) ?

Le titulaire du BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) peut continuer ses études en master dont les mentions suivantes sont les plus adaptées : comptabilité, contrôle, audit ; finance ; gestion des ressources humaines ; management. Il peut également rejoindre une école de commerce s’il le souhaite via les admissions parallèles ou un master d’IAE.

Sachez que la réforme n’a pas fait disparaître le DUT, qui continue d’être délivré en tant que diplôme intermédiaire du BUT au bout de deux ans. Cela peut être, pour l’étudiant, le moment de se réorienter vers un autre BUT d’une spécialité proche, ou une licence professionnelle (métiers de la gestion des ressources humaines ; management et gestion des organisations ; métiers de la gestion et de la comptabilité…). Des négociations encore en cours devraient également autoriser une poursuite d’études en licence générale (gestion ; économie-gestion…).

Quelles différences entre le BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) et les BUT GACO (gestion administrative et commerciale des organisations) ou TC (techniques de commercialisation)?

Si le BUT GEA est plus axé sur la gestion fiscale, avec peu de marketing, de cours de RH (ressources humaines) et de communication, en BUT GACO, le volume horaire est plus important en communication et gestion commerciale et il y a peu de comptabilité. En BUT TC, la formation se focalise sur la partie commerciale et les techniques de vente (on y suit plus d’enseignements de marketing et de cours de langues).

Les plus lus BUT (ex-DUT)

Contenus supplémentaires

A la Une BUT (ex-DUT)

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !