1. Comment j’ai décroché mon CAP d'esthétique : la famille comme cobaye
Portrait

Comment j’ai décroché mon CAP d'esthétique : la famille comme cobaye

Envoyer cet article à un ami
Laetitia, 18 ans : ""Pour la partie maquillage et beauté des pieds, je me suis entraînée sur ma famille.” // © Photo fournie par le témoin
Laetitia, 18 ans : ""Pour la partie maquillage et beauté des pieds, je me suis entraînée sur ma famille.” // © Photo fournie par le témoin

Sérieuse et soigneuse, Laetitia, 18 ans, a réussi son CAP esthétique-cosmétique-parfumerie au lycée du Premier-Film à Lyon (69). Ses secrets de réussite : une bonne organisation et un entraînement intensif. Aujourd’hui, elle poursuit sa formation en bac professionnel esthétique-cosmétique-parfumerie.

"Je ne voulais pas faire de longues études et je suis coquette", se justifie Laetitia, titulaire du CAP esthétique-cosmétique-parfumerie. En troisième professionnelle au lycée du Premier-Film à Lyon, la jeune fille découvre l'esthétique et la coiffure pendant un stage dans un institut et un salon de coiffure. Elle opte pour le premier domaine avec enthousiasme et décroche son diplôme avec les honneurs. Son conseil ? S'appliquer et s'entraîner souvent.

Comment j'ai révisé pendant l'année

"Après chaque vacances scolaires, on avait un grand contrôle de toutes les matières. Pour réviser, je relisais mes fiches. Mais je n'attendais pas la fin du trimestre pour les rédiger. Je les préparais à chaque fin de chapitre, que ce soit en professionnel, avec les produits ou les techniques, ou dans les matières générales, en français par exemple. Je résumais la leçon en écrivant l'essentiel, en attribuant une couleur différente pour chaque matière (biologie, parties du corps, produits..) Parfois, je travaillais avec d'autres filles. On regardait nos leçons et on s'interrogeait. Expliquer avec des mots simples à celle d'entre nous qui n'avait pas compris était très utile."

Comment j'ai préparé les épreuves

"Pour la partie maquillage et beauté des pieds, je me suis énormément entraînée à la maison sur ma famille : ma mère, mes cousines et mes tantes. Plus on répète les gestes, plus ils s'imprègnent et deviennent naturels. Pour les soins du visage, j'ai relu mes leçons parce qu'il y a du par-cœur. Il faut savoir quel protocole réalisé pour quel type de peau."

Comment j'ai surmonté mes difficultés

"J'ai du mal avec la théorie. Les fiches m'ont aidée à me souvenir des mots difficiles, des définitions. Comme je me fatigue vite, j'ai veillé à être en forme, surtout au moment des épreuves finales. Je me couchais tôt, je sortais moins. Je restais concentrée sur mes révisions. C'est comme une course d'endurance."

Les pièges à éviter

"Croire que, parce qu'on a appris un soin sur le papier, on saura le faire. Entre la théorie et la pratique il y a un très grand pas ! On peut se tromper facilement."

Les épreuves du CAP esthétique-cosmétique-parfumerie
Unités professionnelles
- Techniques esthétiques : épreuve pratique et écrite. La partie ponctuelle correspond à une étude de cas : il faut établir une fiche diagnostic et effectuer une technique esthétique avec soins, épilation, manucure et maquillage. La partie en CCF (contrôle en cours de formation) est réalisée au cours de deux situations d'évaluation (en entreprise et au lycée).
- Évaluation vie sociale et professionnelle : en CCF (un écrit sur le monde professionnel et un travail personnel) et en épreuve ponctuelle.
- Sciences et arts appliqués à la profession : vérification des connaissances scientifiques, technologiques, réglementaires et artistiques, en CCF et ponctuelle.

Unités d'enseignement général
- Français et histoire-géographie.
- Mathématiques et sciences.
- Éducation physique et sportive.
- Épreuve facultative de langue vivante étrangère.