1. Comment devenir psychologue de l'Éducation nationale
Coaching

Comment devenir psychologue de l'Éducation nationale

Envoyer cet article à un ami
Psychologue de l'Éducation nationale : un métier pour ceux qui savent écouter et conseiller. // © plainpicture/és/Frederic Cirou
Psychologue de l'Éducation nationale : un métier pour ceux qui savent écouter et conseiller. // © plainpicture/és/Frederic Cirou

À partir de la rentrée 2017, les "copsys" (conseillers d'orientation-psychologues) et les psychologues scolaires deviennent des "psychologues de l'Éducation nationale". La formation et le mode de recrutement s'en trouvent modifiés. Explications.

Le copsy n'est plus. Place au psychologue de l'Éducation nationale. À partir de la rentrée 2017, les conseillers d'orientation-psychologues et les psychologues scolaires changent de nom mais aussi de statut, de mode de recrutement et de formation. "Toutefois leurs missions restent dans le même cadre", précise Sylvie Amici, présidente de l'Association des conseillers d'orientation-psychologues de France.

Lire aussi : À quoi sert le psychologue de l’Éducation nationale ?

Premier ou second degré ?

La profession de psychologue de l'Éducation nationale, unique, se divisera en deux spécialités. Le psychologue à spécialité "éducation, développement, apprentissage" est destiné à remplacer le psychologue scolaire. Celui-ci travaille dans le premier degré (écoles maternelle et élémentaire) auprès des enfants, des familles et des équipes pédagogiques. "Jusqu'à présent, il s'agissait de professeurs des écoles qui avaient au minimum une licence de psychologie et avaient obtenu un DEPS (diplôme d'État de psychologie scolaire). Ils restaient alors sous statut de professeur des écoles", explique Sylvie Amici.

Dans le second degré (collèges et lycées), les copsys seront désormais appelés psychologues de l'Éducation nationale spécialité "éducation, développement, conseil en orientation scolaire et professionnelle". "Ils étaient recrutés avec au moins une licence de psychologie suivie de deux années de formation en institut, un centre de formation rattaché à des unités de formation et de recherche de psychologie. Ils y accédaient via un concours, puis devaient valider un examen à la fin des deux années", indique Sylvie Amici.

Un concours obligatoire pour tous

Désormais, les modes de recrutement des deux spécialités seront identiques. Tous les futurs psychologues de l'Éducation nationale, du premier ou du second degré, seront recrutés sur concours.
Pour pouvoir vous inscrire au concours externe, vous devrez justifier d'une licence de psychologie puis détenir un master de psychologie ou être inscrit en deuxième année de master de psychologie. Le champ de la psycho et la mention du diplôme ne sont pas déterminants, même si le ministère précise que "le concours visera notamment les étudiants ayant obtenu ou préparant un M2 mention 'psychologie de l'éducation et de la formation'".

Plus de 300 places en 2017

Pour la rentrée 2017, plus de 300 postes sont ouverts. Si les deux épreuves d'admissibilité, écrites, sont les mêmes pour les deux spécialités, les deux épreuves orales d'admission diffèrent. Vous choisirez l'une ou l'autre option au moment de votre inscription.
Si vous réussissez le concours, vous deviendrez fonctionnaire-stagiaire en alternance pendant une année. Vous partagerez votre temps entre des cours en centre de formation, des stages (en établissement scolaire, en centre d'information et d'orientation, etc.), des cours en ESPE (école supérieure du professorat et de l'éducation) et la production d'un mémoire.
Si le métier vous tente, vous avez jusqu'au 7 mars 2017, à 17 heures, pour vous inscrire au concours.

Le calendrier du concours

- Inscriptions au concours 2017 : du 7 février 12 h au 7 mars 17 h.
- Épreuves d'admissibilité au concours externe : 24 et 25 avril 2017.
- Épreuves d'admissibilité au concours interne : 25 avril.
- Concours réservé : dossier RAEP à envoyer le 7 avril au plus tard.

Nombre de postes ouverts pour la session 2017

- Concours exterrne : 120 pour chaque spécialité.
- Concours interne (destinés à ceux qui ont déjà au moins trois ans d'ancienneté dans la fonction publique et titulaires d'un master de psychologie) : 40 postes pour le second degré, 10 pour le premier.
- Concours réservé (aux contractuels globalement) : 50 postes dans le second degré.