Baromètre l'Etudiant : pour leur futur emploi, l'ambiance et le salaire en tête des priorités des jeunes

Par Etienne Gless, publié le 07 Octobre 2020
5 min

L'Etudiant, BVA et Orange sortent ce mercredi 7 octobre 2020 la première édition du baromètre de confiance dans l’avenir des 15-20 ans. Pour leur futur emploi, les jeunes placent l'ambiance au travail et le niveau rémunération en tête de leurs attentes.

Une bonne ambiance et un bon salaire d'abord ! C'est ce qu'attendent en priorité la majorité des 15–20 ans de leur futur emploi. Interrogés par le baromètre L'Etudiant-BVA-Orange*, les jeunes placent en effet l'ambiance de travail comme première de leurs attentes (40%) au moment d'aborder leur vie professionnelle. Mais une bonne rémunération joue au coude-à-coude et figure à la seconde place (39%).

Lire aussi

Génération bosseuse et investie dans son travail

Se sentir utile (33%) et avoir des missions intéressantes (26%) comptent aussi beaucoup, mais n'arrivent qu'après la "bonne paye" et la "bonne ambiance de travail", respectivement à la 4e et à la 5e position. Par contre, la quête de responsabilités n'est clairement pas la priorité, citée par seulement 11% des personnes interrogées.

De même, très peu de jeunes envisagent leur futur emploi comme un simple gagne-pain avec des horaires pas trop prenants : 11% seulement déclarent attendre de leur travail du temps libre pour faire autre chose. La génération des 15–20 ans se veut bosseuse et investie dans son travail, mais ne rêve pas forcément d'accéder aux responsabilités.

Infographie baromètre l'Etudiant

En quête d'entreprises portant des valeurs humanistes

Qualité de vie au travail et salaire intéressant n'excluent pas l'exigence de valeurs plus matérielles, au contraire. Le respect est ainsi la valeur numéro un que l'entreprise doit promouvoir pour donner envie aux jeunes de l'intégrer (citée par 50% des jeunes), loin devant l'esprit d'équipe et la bienveillance, deux valeurs qui arrivent ex aequo (31%).

Vous êtes aussi attirés par des entreprises qui promeuvent l'égalité des chances (26%) et la solidarité (25%). Surprise : la protection de l'environnement n'arrive qu'en 9e position et n'est citée que par 19% des jeunes comme critère jugé attirant pour rejoindre telle entreprise plutôt qu'une autre.

Lire aussi

Une intégration dans le monde du travail qui inquiète

Si les jeunes se déclarent majoritairement confiants dans l'avenir, ils sont tout de même 25% à être pessimistes ou très pessimistes quant à leur future intégration dans le monde professionnel. Les personnes interrogées par le baromètre L'Etudiant-BVA-Orange se montrent même encore plus inquiets quand ils suivent des études à l'université (30% de pessimistes) ou en BTS (33%).

Une crainte légitime à l'heure où l'insertion professionnelle de vos aînés, les diplômés 2020, se déroule dans des conditions particulièrement rudes en raison de la crise sanitaire. Les étudiants en écoles de commerce sont ceux qui affichent le niveau d'inquiétude le plus faible : ils ne sont que 20% à être pessimistes quant à leur future arrivée sur le marché du travail. Probablement parce que leur formation les place dès le début au contact des milieux professionnels.

Le stage, plébiscité pour découvrir les métiers

Que pourraient faire les entreprises pour mieux faire connaitre leurs métiers ? Les 15–20 ans interrogés se montrent pragmatiques et plébiscitent en premier l'accueil en stage (54%), loin devant une présentation des métiers en classe par un professionnel de l'entreprise (25%).

Le contrat en alternance, qui permet d'apprendre concrètement le métier au contact d'un tuteur ou maitre d'apprentissage, intéresse à la même hauteur (25%). Les témoignages de salariés sur leur quotidien professionnel (23%) ou les visites d'entreprises (17%) ne sont pas pour autant boudées, même si elles s'inscrivent évidemment dans un temps plus limité que les stages ou l'alternance. L'immersion dans l'entreprise et dans la durée, rien de tel pour découvrir et apprendre un métier.

* Ce premier volet du baromètre L'Etudiant-BVA-Orange sur la confiance dans l’avenir a été réalisé entre le 3 et le 16 septembre 2020 auprès d'un échantillon représentatif de 2.000 jeunes entre la seconde et le bac+2. Les répondants pouvaient cocher jusqu'à 2 attentes envers les entreprises quant à leur futur emploi.

Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !