1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Mario, FIFA, League of Legends... Jouer aux jeux vidéo, un plus sur votre CV ?
Enquête

Mario, FIFA, League of Legends... Jouer aux jeux vidéo, un plus sur votre CV ?

Envoyer cet article à un ami
Que ce soit en solo ou avec des amis, jouer aux jeux vidéo peut être un atout pour rechercher un emploi. // © ivanko80 / Adobe Stock
Que ce soit en solo ou avec des amis, jouer aux jeux vidéo peut être un atout pour rechercher un emploi. // © ivanko80 / Adobe Stock

Jugés violents, addictifs ou chronophages par certains, les jeux vidéo permettraient de développer persévérance, concentration et autres compétences utiles dans le monde professionnel. C’est la thèse d’une enquête de l’EDHEC NewGen Talent Centre auprès de 2.510 futurs étudiants en écoles de commerce.

"Oui les jeunes diplômés, vous pouvez mettre sur votre CV que vous jouez aux jeux vidéo ! D'abord beaucoup de recruteurs y jouent aussi. Ensuite vous pourrez vous en servir pour évoquer vos compétences autres que techniques". Pour Manuelle Malot directrice carrières de l’EDHEC et du centre de recherche sur les nouvelles générations ("NewGen Talent Centre") pas de doute : jouer aux jeux vidéo peut être un plus utile en 2020 sur un CV pour engager la discussion en entretien de recrutement, "comme jadis le cinéma italien".

Le centre de l'EDHEC a mené l'enquête auprès de 2.510 futurs étudiants d’écoles de management âgés entre 20 et 23 ans pour connaître leurs pratiques en matière de jeux vidéo et leur évaluation des compétences qu'ils estiment avoir acquises en s'adonnant à FIFA, League of Legends (top 3 de jeux préférés des garçons) ou encore Mario Kart, The Sims et Mario Bros (top 3 des jeux préférés des filles).

Lire aussi : Animation, jeu vidéo : quelles formations pour quels débouchés ?

Persévérance et concentration les deux compétences les plus développées par le jeu video

Car dans l'échantillon de l'enquête les filles jouent aussi (46% des répondants). Elles raffolent d'abord des jeux de simulation quand les garçons se repaissent des jeux de sport avant tout. Les premières se montrent plus sages dans leurs pratiques (49% confessent une pratique régulière ou assidue entre deux fois par semaine et deux fois par mois) que les garçons (64% déclarent avoir une pratique régulière ou assidue).

Mais garçons et filles se rejoignent pour mettre en tête du top 10 des compétences acquises en jouant la concentration et la persévérance. Ce sont les deux premières qualités que mettent en avant les futurs diplômés d’écoles de commerce quand on leur demande d’évaluer les compétences que leur apporte la pratique des jeux vidéo. "C’est un résultat à l’antithèse des a priori que les recruteurs ont sur cette génération réputée impatiente ("Ils veulent tout tout de suite") et non persévérante ("Ils se lassent très très vite")", observe Manuelle Malot.

Lire aussi : Jeux vidéo, des études à fond les manettes

Offrir des jobs aussi stimulants qu'un jeu

Filles et garçons se distinguent à nouveau pour les deux compétences suivantes : la réactivité, citée par 12% des filles et 15% des garçons et la patience davantage citée par les filles (17%) que les garçons (12%). La pratique des jeux vidéo leur permet encore de cultiver leur esprit de compétition, leur créativité ou leur esprit d'équipe.

"Pour les recruteurs, l'enjeu s'ils veulent fidéliser la jeune génération sera de proposer des jobs stimulants qui les maintiennent constamment en éveil", préconise Manuelle Malot. Selon la directrice carrières de l'EDHEC, la nouvelle génération recherche en début de carrière un emploi leur proposant des aventures avec plein d'événements à gérer. Un peu comme dans un jeu vidéo !