1. Métiers qui recrutent : filles et garçons, élargissez vos horizons !
En bref

Métiers qui recrutent : filles et garçons, élargissez vos horizons !

Envoyer cet article à un ami
Métier d'hommes... métier de femmes ! Passez outre les préjugés de genre attachés aux différentes professions. Et suivez vos envies ! // © plainpicture/Cultura/Frank and Helena
Métier d'hommes... métier de femmes ! Passez outre les préjugés de genre attachés aux différentes professions. Et suivez vos envies ! // © plainpicture/Cultura/Frank and Helena

Service à la personne, propreté, informatique, enseignement… les secteurs les plus pourvoyeurs d'emploi sont connus, mais ils peinent pourtant à recruter. Et si l'une des clés consistait à viser plus de mixité hommes-femmes ? Décryptage.

À l'occasion de la sortie de la 6e édition du guide "Ces secteurs qui recrutent", le CIDJ (Centre d'information et de documentation jeunesse) a proposé ce jeudi 15 février un focus sur la place des femmes dans les secteurs les plus pourvoyeurs d'emploi.

Un angle intéressant quand on sait que seules 13 familles professionnelles, sur les 87 familles de métier que recense le CIDJ, sont dites "mixtes", c'est-à-dire dans lesquelles la proportion femmes/hommes se situe entre 40 % et 60 %. Une façon d'interroger l'intérêt d'une plus grande mixité des sexes au sein des métiers pour pourvoir aux besoins en emplois.

Voici donc une liste des secteurs les plus pourvoyeurs d'emplois, avec pour chacun un accent mis sur cette question de la mixité. Et donc des places à prendre, pour chacune et chacun d'entre vous !

1. Services à la personne / Santé

Les aides à domicile constituent la première famille de métiers créatrice d'emplois en France d'ici 2022, avec 159.000 créations entre 2012 et 2022 selon les chiffres de la DARES publiés en 2015. Les services à la personne comptent pratiquement 100 % de femmes parmi ses salariés.

La seconde famille la plus créatrice d'emplois à l'horizon 2022 est celle des aide-soignants, avec 103.000 emplois supplémentaires. Or, dans la santé, 90% des aides-soignants et agents de service hospitaliers sont des femmes, de même que 87 % des infirmiers. Plus de 20.000 projets de recrutement d'infirmiers, et plus de 5.000 pour les masseurs-kinésithérapeutes et médecins devraient intervenir chaque année, selon Pôle emploi.

2. Commerce / Vente

Plus de 220.000 projets de recrutement par an, dont deux tiers dans le commerce de détail, c'est ce que prévoit Pôle emploi. Le métier de vendeur constitue en outre la troisième famille la plus créatrice d'emplois dans l'avenir, avec 103.000 créations. À noter qu'actuellement, 74 % des vendeurs et 79 % des caissiers de la grande distribution sont des femmes.

3. Informatique / Numérique

Secteur très friand de hauts niveaux de diplômes (l'informatique / télécom est le premier secteur recruteur de cadres, selon l'APEC), l'informatique devrait avoir 190.000 postes à pourvoir d'ici 2022, dont les trois quarts d'ingénieurs. Ici, les places sont à prendre pour les femmes : elles ne représentent actuellement que 11 % des effectifs de la cybersécurité, et 27% des effectifs dans le code.

4. Propreté

Selon Pôle emploi, la propreté représente près de 80.000 projets de recrutement chaque année, et selon la DARES, les agents d'entretien sera la famille de métiers la plus recruteuse d'ici 2022, avec 387.000 postes à pourvoir. Actuellement, les femmes sont majoritaires dans ce secteur (66 %), et sous-représentées dans les postes de cadres (33 %).

5. Enseignement

Quelque 300.000 postes d'enseignants seront à pourvoir d'ici 2022 selon les prévisions de la DARES. De quoi faire de ce métier la troisième famille la plus recruteuse pour l'avenir. En 2018, 255.000 postes d'enseignants sont ouverts aux concours, pour travailler dans le public ou le privé.

Lire aussi : Passez d'étudiant à professeur : le métier recrute !

La mixité du métier d'enseignant est à interroger selon le niveau d'enseignement : plus on monte dans l'enseignement supérieur, plus la part des femmes diminue. On trouve ainsi 84 % de femmes chez les professeurs des écoles du public (91 % dans le privé), pour seulement 39 % chez les professeurs de l'enseignement supérieur !

6. Recherche et développement

D'ici 2022, la France devrait avoir besoin de pourvoir 156.000 postes de personnels d'études et de recherche. Ici, les femmes ont des opportunités à saisir, puisqu'elles ne représentent actuellement que 30 % du personnel de recherche. Un chiffre à nuancer pour l'industrie chimique, où les postes de R&D sont occupés à 46 % par des femmes, mais aussi pour l'industrie pharmaceutique, où les femmes représentent 57 % des effectifs, et 64 % des emplois en R&D.

7. Hôtellerie / Restauration

Si, chaque année, 60 % des projets de recrutement dans la restauration sont saisonniers, ils se chiffrent tout de même à 200.000 ! Non concernée par la saisonnalité, la restauration collective, où l'on déplore actuellement 16.000 postes de cuisiniers non pourvus !

VIDÉO. Restauration collective : 60.000 embauches chaque année

Dans ce secteur aussi la mixité est déséquilibrée en fonction du niveau de poste : les hommes représentent deux tiers des cadres, quand les femmes sont surreprésentées dans les postes peu qualifiés (90 % des employés polyvalents et 59 % des aides de cuisine). Qui portera la toque à l'avenir ? À vous de jouer !

À la recherche d’un job d’été, stage, alternance ou premier emploi ?
En plus de vous accompagner dans vos candidatures (conseils CV, lettres de motivation, entretiens…) l’Etudiant met à votre disposition des milliers d’offres accessibles en quelques clics. L’Etudiant, c’est la référence pour les offres d’emploi, de stage et d’alternance !