1. Premières semaines en entreprise : 5 conseils pour trouver rapidement vos marques
Coaching

Premières semaines en entreprise : 5 conseils pour trouver rapidement vos marques

Envoyer cet article à un ami
Bien s'organiser quand on prend un poste, c'est le début de la réussite. // © plainpicture/Cavan Images
Bien s'organiser quand on prend un poste, c'est le début de la réussite. // © plainpicture/Cavan Images

Ça y est : vous êtes passé du statut de jeune diplômé à celui de salarié ! Vous allez devoir faire vos preuves pour vous sentir à l'aise dans votre nouveau costume de "pro". Conseils pour ne pas caler au démarrage.

Visite des locaux, présentation à l'équipe, installation à votre nouveau bureau... La première journée, voire la première semaine, est passée rapidement... C'est maintenant que les choses sérieuses commencent vraiment.

1. Faites preuve d'humilité

Vous avez des connaissances, des compétences et une personnalité intéressante. C'est même pour cette raison que l'on vous a recruté. Pour autant, mieux vaut éviter d'apparaître comme prétentieux, même si vous sortez d'une école très renommée. "Certains jeunes diplômés font la fine bouche devant les premières missions qui leur sont proposées. Mais ce n'est souvent qu'une étape, que l'entreprise juge nécessaire dans la phase d'intégration. Elle n'empêche en rien d'évoluer rapidement vers une activité plus valorisante", assure Vanessa Gabison, directrice des ressources humaines de DFM, un groupe comptant 150 salariés, spécialisé dans la commercialisation d'équipements d'impression, de solutions informatiques et télécoms.

Test : Quel(le) carriériste êtes-vous ?  

2. Repérez les interlocuteurs clés

Un collègue vous pose une question à laquelle vous n'avez pas la réponse alors qu'elle relève de votre domaine de compétences ? N'allez pas en conclure que vous n'êtes pas à la hauteur. Tous les salariés, confirmés comme débutants, y sont régulièrement confrontés. "L'important, ce n'est pas de trouver la solution dans l'instant, mais de connaître les moyens de l'apporter dans un délai rapide", assure Marwa, 23 ans, chef de produit chez One2Team, éditeur de solutions collaboratives de gestion de projet.

D'où l'importance de compter sur un réseau interne, notamment grâce aux échanges informels à l'heure du déjeuner ou des pauses cafés. Un moyen de créer du lien mais aussi d'identifier des interlocuteurs "ressources". "La solution se trouve parfois dans les documents internes à l'entreprise. Mais d'autres fois, c'est vers un collègue détenant une expertise particulière qu'il faut se tourner. Pour cela, il faut avoir identifié les compétences des uns et des autres", constate cette diplômée d'Epitech engagée en CDI (contrat à durée indéterminée) en mars 2016.

3. Organisez-vous de manière efficace

Les dossiers qui commencent à s'empiler sur le bureau et l'accumulation des mails non lus sont le signe qu'il va falloir s'organiser ! Rien ne vous interdit de vous inspirer de la manière dont travaillent vos voisins d'open space. Mais attention, ils maîtrisent des sujets qui sont moins familiers pour vous. "Pour ne pas se laisser dépasser ou paralyser par l'ampleur d'une mission, il est utile de la segmenter en petites tâches avec, pour chacune d'entre elles, un délai à respecter", conseille Vanessa Gabison.

Marwa, elle, fait une "to-do list" quotidienne. Une bonne manière, selon elle, de ne rien oublier. "C'est utile pour ne pas faire l'impasse sur des tâches prioritaires et de reprendre le fil lorsque des événements non prévus viennent perturber le déroulement de la journée. Ce qui, dans le monde professionnel, est inévitable", constate la jeune chef de projet souvent sollicitée à l'improviste pour faire le point avec les consultants ou valider des éléments techniques avec l'équipe de développeurs.

4. Faites le point avec votre manager

Pour vous assurer que vous êtes "dans les clous", demandez à votre manager de faire des points réguliers sur votre activité. "Avoir un retour sur son travail, c'est aussi un bon moyen d'être rassuré si l'on a des doutes", confie Marwa. "Au début, un entretien formel tous les 15 jours, c'est essentiel. Ces rendez-vous permettent aussi de demander des précisions sur le périmètre de sa fonction si nécessaire", relève de son côté Vanessa Gabison.

5. Osez faire des propositions

Faire preuve d'humilité n'implique pas de raser les murs ! À un moment, il faut se lancer et devenir force de proposition. "Une fois que l'on se sent à l'aise dans sa fonction et que l'on a fait ses preuves", tempère Vanessa Gabison. Pour certains, il suffira de quelques semaines, pour d'autres ce sera plus long... "J'ai attendu trois mois pour faire des suggestions à propos de besoins émergents que j'avais identifiés chez nos clients. Une proposition qui a donné lieu à de nouveaux développements", raconte Marwa. De quoi booster sa confiance en soi.

Avec "Mes premiers pas en entreprise", l'Etudiant vous donne ses conseils pour gérer le plus sereinement possible votre premier expérience professionnelle :

- Le premier jour en entreprise : 5 conseils pour le vivre au mieux
- Première réunion : 5 conseils pour s'en sortir haut la main
- Premiers conflits : 4 règles à suivre pour les surmonter