1. Premier conflit au bureau : 4 règles à suivre pour le surmonter
Coaching

Premier conflit au bureau : 4 règles à suivre pour le surmonter

Envoyer cet article à un ami
Premier consigne en cas de conflit dans votre entreprise : s'il y a des tensions dans l'équipe, restez en retrait // © plainpicture/Maskot
Premier consigne en cas de conflit dans votre entreprise : s'il y a des tensions dans l'équipe, restez en retrait // © plainpicture/Maskot

La vie en entreprise est rarement un long fleuve tranquille. Difficile d'échapper aux bisbilles, mésententes voire aux conflits ouverts. Parfois, ils surviennent même dès la prise de poste. Voici 4 conseils pour tenter de les résoudre, dans le cadre de notre série "Mes premiers pas en entreprise".

Cinq mois d'une guerre de position permanente... C'est ce qu'a vécu Mathilde lorsque, tout juste diplômée de l'ESG, elle a été recrutée au service communication d'un groupe d'écoles privées. "Une partie des missions de la personne que je remplaçais avait été confiée à une autre salariée. Cette dernière refusait obstinément d'en être dépossédée. Elle faisait de la rétention d'informations, rejetait toutes mes tentatives de conciliation, et, en plus, me traitait de tous les noms dans mon dos. C'était très déstabilisant. Au début je me demandais si je n'étais pas, au moins en partie, responsable", confie la jeune femme, qui avait alors 23 ans, et qui est depuis partie vers d'autres horizons. Si heureusement, tout le monde n'est pas confronté à des débuts aussi compliqués, chacun doit faire face un jour ou l'autre au conflit.

1. S'il y a des tensions dans l'équipe, restez en retrait

Il arrive que, dès ses premiers jours de travail, de la tension se fasse ressentir au sein de son équipe. Des remarques aigres-douces, des regards qui ne trompent pas... L'ambiance n'est clairement pas au top. "Lorsque l'on est le petit nouveau, il faut se garder d'entrer dans la danse et de prendre parti", prévient Sylvaine Pascual, coach et fondatrice du cabinet Ithaque. Mieux vaut se concentrer sur son intégration et se plonger dans ses premières tâches, tout en observant discrètement ce qui se joue. "En évitant les interprétations et les jugements pour s'en tenir aux faits", recommande Sylvaine Pascual.

2. Ne pas se contenter d'un seul son de cloche

Si, après un certain temps, vous souhaitez démêler le vrai du faux, interrogez plusieurs personnes, pour ne pas vous baser sur une seule version. "Il y a parfois des spécialistes du ragot et de la rumeur, qui tente de créer avec les nouveaux venus une connivence qui peut s'avérer malsaine, et surtout contre-productive", prévient Sylvaine Pascual. Dans tous les cas, si vous n'êtes pas vous-même impliqué dans l'intrigue, tenez-vous en éloigné, il n'est pas utile de contribuer à nourrir les tensions.

3. Ne pas faire l'autruche en cas de conflit larvé

L'atmosphère se tend avec l'un de vos collègues... Y aurait-il du conflit dans l'air ? Dans ce cas-là, pas d'autre solution que de prendre son courage à deux mains ! "Aller voir l'intéressé, lui proposer de discuter pour comprendre l'objet de son ressentiment, c'est généralement payant. Peu de gens ont envie de travailler dans une ambiance tendue", assure Sylvaine Pascual.

Prendre le temps d'écouter sans interrompre, reconnaître ses torts si les reproches de son interlocuteur sont justifiés ou simplement apaiser ses craintes, si elles sont fondées, suffit à faire baisser la tension. "La plupart des gens ont envie de travailler dans un climat apaisé", rappelle Sylvaine Pascual.

Et si ses reproches sont si injustifiés qu'il vous vient l'envie de piquer une grosse colère ? "Temporisez !", recommande Sylvaine Pascual. Proposez-lui par exemple d'en reparler le lendemain, le temps de retrouver votre calme et de peaufiner vos arguments en privilégiant les faits et en laissant de côté les interprétations.

4. En dernier ressort, tournez-vous vers votre manager

"Au bout de plusieurs semaines, j'ai fini par proposer à la collègue avec laquelle j'étais en conflit de régler le différend avec notre responsable en lui demandant de préciser le périmètre de nos fonctions respectives. Celle-ci m'a d'ailleurs donné raison", raconte Mathilde, la jeune chargée de communication. Bonne attitude, selon Sylvaine Pascual. "Mais attention à ne pas le faire dans le dos de l'autre protagoniste, il faut être franc du collier, celui-ci doit être averti avant la démarche", prévient-elle. La franchise et la loyauté plutôt que le non-dit, rien de tel pour parvenir à la paix des braves.

Avec "Mes premiers pas en entreprise", l'Etudiant vous donne ses conseils pour gérer le plus sereinement possible votre premier expérience professionnelle :

- Le premier jour en entreprise : 5 conseils pour le vivre au mieux
- Premières semaines en entreprise : 5 conseils pour trouver rapidement vos marques
- Première réunion : 5 conseils pour s'en sortir haut la main