1. Permis de conduire : âge, coût, timing... les nouveautés pour 2019
Décryptage

Permis de conduire : âge, coût, timing... les nouveautés pour 2019

Envoyer cet article à un ami
En moyenne, le passage du code et de la conduite coûte 1.800 €. // © plainpicture/Ramesh Amruth
En moyenne, le passage du code et de la conduite coûte 1.800 €. // © plainpicture/Ramesh Amruth

Le Premier ministre, Édouard Philippe, l’a confirmé : le coût du permis du conduire devrait diminuer de 30 % à partir de 2019. Au total, dix mesures ont été annoncées pour rendre le fameux examen moins cher, plus rapide et plus efficace. Êtes-vous concerné ? L’Etudiant fait le point.

"Le permis de conduire empêche les jeunes d’accéder à de la mobilité, à l’apprentissage, à une formation parce que cela coûte cher et que c’est long à obtenir (…), donc on va les aider", a déclaré Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, au micro de RTL, le 3 mai 2019.

En moyenne, selon les départements, le passage du code et de la conduite coûte 1.800 €. Avec les dix mesures prévues par le gouvernement, les candidats pourraient économiser 540 €. Allez-vous pouvoir en bénéficier dès cette année ? Voici quelques éléments de réponse.

Le code de la route gratuit pour les volontaires au SNU

Les premiers concernés par la baisse du coût du permis de conduire sont les volontaires au SNU (service national universel). En juin 2019, plus de 2.000 jeunes de 15 et 16 ans y participeront. En plus d’être sensibilisés à la sécurité routière, ils auront accès gratuitement à une plateforme de formation en ligne pour s’entraîner à l’examen du code de la route. De nouvelles questions seront d’ailleurs prochainement élaborées pour les rendre plus lisibles et intelligibles. Quant au premier passage de l’examen, il sera gratuit pour tous les volontaires. Ce qui représente une économie de 70 € environ par candidat. À terme, tous les jeunes devront réaliser leur SNU et pourront passer leur code sans verser un centime.

Lire aussi : SNU : habillés pour l'été, ses 13 ambassadeurs sont prêts à en découdre !

En parallèle, d’autres mesures sont également prévues pour alléger le coût du permis comme l’utilisation de simulateurs de conduite ou l’apprentissage de la conduite sur une boîte automatique. Cette formation prévoit un minimum de 13 heures de conduite contre 20 pour une formation classique. Les candidats pourront ensuite utiliser une boîte manuelle trois mois après avoir passé leur examen (et non plus six). Un gain de temps et donc d’argent. Ces deux mesures seront renforcées dès cette année.

16 ou 17 ans, et déjà le permis en poche

Nouvelle phare du Premier ministre : vous pourrez désormais passer votre permis dès 17 ans. "Les jeunes pourront mieux anticiper, c’est parfois plus simple de passer son permis à 17 ans qu’à 18 ans en fonction de ses études, de sa formation…", a assuré Gabriel Attal sur RTL. Une nouveauté qui n’en est pas vraiment une puisque certains candidats passaient déjà leur examen quelques jours, voire quelques mois, avant leur majorité. Cependant, même si vous obtenez le fameux sésame, vous ne pourrez pas conduire seul avant votre majorité.

C’est également le cas de la conduite encadrée qui sera vivement encouragée. À la différence de la conduite accompagnée, elle vise exclusivement les jeunes de plus de 16 ans qui ont validé leur code et leur conduite tout en étant dans une formation professionnelle (CAP, BEP) dans le domaine des métiers de la route. La conduite encadrée permet aux jeunes de rouler accompagnés de leur maître d’apprentissage jusqu’à leur majorité. Le gouvernement souhaite désormais étendre cette mesure à d’autres secteurs notamment les métiers d’aide à la personne pour lesquels l’obtention du permis est indispensable.

Lire aussi : Apprentis, comment percevoir 500 € pour financer votre permis de conduire ?

De plus, une nouvelle expérimentation sera lancée en janvier 2020 dans cinq départements (Aude, Haute-Garonne, Gers, Gard, Hérault) pour permettre aux candidats de passer leur permis plus rapidement. Sur une plate-forme dédiée, ils pourront directement sélectionner la date de l’examen. Cela devrait permettre de mieux répartir les demandes et ainsi désengorger certains centres d’examen.

Conduisez avant de retenter le permis

Et pour ceux qui souhaiteraient à nouveau repasser leur permis après l’avoir raté, les délais dépendront des résultats du candidat. Là encore, sur une plateforme en ligne, vous pourrez choisir la date, l’heure et le centre d’examen souhaité, mais aussi bénéficier d’un accompagnement pour vous préparer au mieux à l’examen.

Le gouvernement compte également développer le droit à l’accès à la conduite supervisée. Ceux qui n’auront pas obtenu leur permis pourront, avec l’accord de l’assureur, continuer à conduire avec un accompagnateur en attendant de se présenter à nouveau à l’examen.

De leur côté, certains départements expérimenteront le livret de formation numérique en janvier 2020 afin de suivre l’évolution des candidats. Le jeune pourra ainsi planifier plus facilement et en toute connaissance de cause le passage de son examen.

"Le TripAdvisor des écoles de conduite"

Pour permettre une meilleure lisibilité de l’offre en matière d’auto-écoles, le gouvernement devrait mettre en place, d’ici fin 2019, une plateforme d’informations. Les candidats pourront sélectionner leur établissement en fonction de leurs critères comme celui de la proximité géographique, mais aussi du nombre de places, du coût, de la durée moyenne de formation, du taux de réussite…

Pour Gabriel Attal, la plate-forme sera aussi l’occasion de rappeler toutes les aides financières existantes (bourse, permis à 1 € par jour…) et de répertorier les sites d’inscription en ligne pour le code de la route ou la conduite.