La journée de rentrée scolaire vue par les élèves

Par Clément Rocher, Thibaut Cojean, Amélie Petitdemange, Etienne Gless, Séverine Mermilliod, Agnès Millet, publié le 02 Septembre 2022
5 min

La rentrée 2022 a eu lieu ce jeudi 1er septembre dans toute la France. Pour l'occasion, la rédaction de l'Etudiant est allée rencontrer des collégiens, lycéens et de nouveaux étudiants en prépa ou BTS. Petit résumé de l'ambiance d'un jour de rentrée, du stress des plus grands à l'innocence des plus petits.

Ce jeudi 1er septembre 2022, les élèves les plus angoissés de la rentrée n'étaient pas les plus petits, mais sûrement les étudiants en première année de classe préparatoire. Parmi tous les élèves rencontrés par la rédaction de l'Etudiant à Paris, Lyon ou Bordeaux, ils ont sans conteste été les plus impressionnés !

"C'est un peu la panique" en prépa

Même s'il s'attendait "à une quantité de travail importante", Pierre, en première année de prépa ECG, reconnaît être "très impressionné et un peu hésitant à l'idée de passer l'année" au lycée Hélène Boucher de Paris (75). "C'est un peu la panique mais c'est trop tard pour reculer", se résigne-t-il déjà.

Qu'il se rassure : il devrait vite prendre le rythme. C'est en tout cas ce que promet la décontraction des préparationnaires qui entrent en deuxième année dans le même lycée. Comme Anaïs, en deuxième année de prépa littéraire qui se trouve "beaucoup moins stressée" qu'il y a un an, ou Lola, également en deuxième année de prépa littéraire, qui se réjouit d'être "enfin prioritaire à la cantine".

Il faut dire que la rentrée en prépa s'effectue sur les chapeaux de roue ! Dès la première matinée, l'ambiance est studieuse : les mouvements protestataires et les luttes populaires sont déjà étudiées par les étudiants en prépa ECG.

Au lycée Hélène Boucher de Paris, les prepa ECG entament l'année dans les starting-blocks.
Au lycée Hélène Boucher de Paris, les prepa ECG entament l'année dans les starting-blocks. // © Agnès Millet

Les étudiants en BTS, qui étudient également dans les lycées, reprenaient eux aussi ce jeudi. Démarrage plus calme pour eux. "La rentrée se passe super bien, on a été bien accueillis", sourit Eva, qui vient de découvrir son emploi du temps et ses matières de BTS biotechnologie au lycée La Martinière Duchère à Lyon (69). "On va voir ce que ça va donner", attend, lui, Ghais, en première année de BTS NRC dans le même établissement.

Lire aussi

Les ombres de Parcoursup et du bac sur le lycée dès le premier jour

Les lycéens, eux, savent déjà ce que va donner leur année : le bac, Parcoursup et encore le bac. En terminale comme en première, la rencontre avec le professeur principal porte sur le thème de l'examen et de l'orientation.

"Ça me stresse un peu", admet Olympe, qui rentre en première au lycée Berlioz de Vincennes (94). Si cette dernière "aurait préféré rester en vacances", Alexandre est lui plutôt content de faire sa rentrée en première après trois mois "à ne pas faire grand-chose".

Si les enseignants rappellent que les notes de première comptent pour le bac, c'est surtout dans la tête des élèves de terminale qu'on retrouve l'examen. "Je suis stressée, mais j'ai confiance en moi-même et en mes capacités donc je pense que je vais l'avoir", s'encourage Manele, qui rentre en terminale professionnelle au lycée Erik Satie de Paris.

Un peu de répit pour les lycéens : libérés après les présentations, les cours ne débuteront véritablement que lundi.

Au lycée Berlioz de Vincennes, les lycéens ont rencontré leur professeur principal.
Au lycée Berlioz de Vincennes, les lycéens ont rencontré leur professeur principal. // © Severine Mermilliod

Un peu de fraîcheur en sixième pour le grand saut au collège

Ce 1er septembre, on retrouvait aussi une catégorie particulière d'élèves hésitants, curieux, amusés, voire émerveillés : les collégiens de sixième ! Au collège Montaigne de Paris, Thelma se dit "très stressée" mais a "envie d'apprendre plein de choses" ! Colin, lui, annonce dans un sourire qu'il n'est pas content car il "n'aime pas trop la rentrée".

Et dans cette journée de découverte d'un nouveau monde, de nouvelles règles et de nouveaux manuels scolaires, la mention spéciale de la rédaction va à cette déclaration d'un élève : "Je ne suis pas sûr de la définition, mais je crois que le bizutage, c'est faire des bisous."

Munis de leurs fournitures scolaires neuves, les sixièmes du collège Montaigne se sont montrés enthousiastes.
Munis de leurs fournitures scolaires neuves, les sixièmes du collège Montaigne se sont montrés enthousiastes. // © Clément Rocher

Lire aussi

Malgré les tensions de la rentrée 2022, les enseignants sur le pont

Enfin, n'oublions pas que cette rentrée était aussi celle des enseignants et des personnels de direction, qui ont mis les difficultés de recrutement de côté pour offrir le meilleur accueil aux élèves.

Dans tous les établissements, on s'est réjouit de constater l'impact minime de la crise sanitaire sur le début d'année. Cela a permis aux enseignants de donner dès le premier jour leurs meilleurs conseils aux élèves, et sans masque ! En résumé : on arrive à l'heure, et on se met au travail sans attendre !

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !