Le Prix Goncourt des lycéens 2021 est décerné à Clara Dupont-Monod

Par Cécile Marchand-Ménard, publié le 25 Novembre 2021
3 min

Après des délibérations nationales, ce jeudi 25 novembre, les jurés ont récompensé l’écrivaine pour son roman "S’adapter", publié aux éditions Stock. Un récit intime et bouleversant.

Après la clôture des délibérations ce jeudi matin, les jeunes jurés du prix Goncourt des lycéens ont décidé de récompenser l’histoire intime et puissante racontée par Clara Dupont-Monod, dans son roman "S’adapter" (Stock). Avec pudeur, l’éditrice, journaliste et écrivaine immortalise le bouleversement d’une famille qui accueille la naissance d’un troisième enfant en situation de handicap. Ses relations avec un frère protecteur et fusionnel, une sœur en colère et des parents parfois désemparés, au cœur des montagnes cévenoles, sont décrites avec délicatesse.

Évènement de la rentrée littéraire, déjà salué par le prix Fémina et le prix Landerneau, "S’adapter" figurait parmi les quatorze romans sélectionnés par l’Académie Goncourt et les cinq finalistes retenus lundi par les lycéennes et lycéens, aux côtés de "La Carte postale" (Anne Berest), "Voyage dans l’Est" (Christine Angot), "Soleil amer" (Lilia Hassaine) et "S’il n’en restait qu’une" (Patrice Franceschi). Clara Dupont-Monod succède ainsi à l’écrivaine Djaïli Amadou Amal, récompensée en 2020 pour son roman Les Impatientes.

Lire aussi

Des délibérations enrichissantes

Réunis pour délibérer, cette année en présentiel à huis clos à l’Hôtel de ville de Rennes (35), treize jurés ont été désignés comme porte-parole par leurs camarades. Au total, près de 2.000 élèves de la seconde à la terminale, dans des filières générales comme techniques de 56 établissements ont participé à cette 34e édition du Goncourt des lycéens.

Des délibérations régionales ce lundi, puis nationales ce jeudi ont été précédées de rencontres à distance avec les autrices et auteurs, afin d’éclairer leur choix. "Lors de ces moments d’échanges, j’ai été impressionnée par la qualité des interventions et des argumentaires", rapporte Ingrid Lesueur, coprésidente de l’association Le Bruit de lire, qui coordonne l’organisation du Prix Goncourt des lycéens.

Articles les plus lus

A la Une lycée

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !