1. Lycée
  2. Spécialités bac général
  3. Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en école d'ingénieurs post-bac
Boîte à outils

Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en école d'ingénieurs post-bac

Envoyer cet article à un ami
Les maths restent la spécialité numéro un si vous souhaitez intégrer une école d'ingénieurs post-bac. // © plainpicture/Westend61/Dieter Schewig
Les maths restent la spécialité numéro un si vous souhaitez intégrer une école d'ingénieurs post-bac. // © plainpicture/Westend61/Dieter Schewig

L’Etudiant se penche sur les spécialités à choisir en classes de première et de terminale pour rejoindre une école d'ingénieurs post-bac. La spécialité mathématiques apparaît rapidement comme un choix logique. Mais quelles sont les autres disciplines scientifiques possibles ?

Les élèves de seconde de la voie générale choisissent trois spécialités en vue de leur année de première. En terminale, l'une de ces matières devra être abandonnée. Il est donc important de prendre le temps de la réflexion pour construire son parcours.

Quelles sont les spécialités à privilégier pour intégrer une école d'ingénieurs ? C'est un choix qui peut rapidement devenir déterminant pour votre orientation dans l’enseignement supérieur.

"Trouver un juste équilibre tout en permettant une ouverture à un large éventail de profils est ce qui a constitué l'esprit de la réforme du lycée. Toujours dans le souci de s'assurer que les élèves soient dans les meilleures conditions pour réussir", rappelle Jean Mairesse, directeur général de l'école d'ingénieurs ESIEE Paris.

Lire aussi : Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en prépa scientifique

La priorité aux maths

Choisir les mathématiques demeure presque comme une évidence pour rejoindre une école d'ingénieurs post-bac. En effet, les établissements accordent une place centrale aux mathématiques. Les étudiants vont mobiliser tout au long de leur parcours pédagogique et professionnel des outils mathématiques avancés.

"Les mathématiques constituent la base et l'outil privilégié pour l'essentiel des disciplines qui sont au cœur des métiers d'ingénieurs, soutient Jean Mairesse. Être familiarisé avec l'outil mathématique c'est la garantie d'être bien armé pour réussir en école d'ingénieurs."

"Il ne faut pas croire qu'on peut entrer en école d'ingénieurs sans faire de mathématiques, cela serait leurrer les lycéens", poursuit Bertrand Bonte, directeur des programmes d'IMT Lille Douai.

Lire aussi : Complémentaires ou expertes, à quoi ressembleront les options maths en terminale ?

S'engager dans une autre spécialité scientifique

Les écoles d'ingénieurs privilégient plusieurs combinaisons possibles dans le choix des spécialités. En classe de première, il est recommandé de choisir une spécialité scientifique en complément de la spécialité mathématiques parmi les suivantes : physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, sciences de l'ingénieur ou numérique et sciences informatiques. Il sera demandé de conserver cette spécialité en classe de terminale.

Certaines écoles d'ingénieurs marquent un intérêt particulier pour la spécialité physique-chimie. "L'IMT Lille Douai est positionné sur un diplôme d'ingénieur généraliste et sur des compétences scientifiques larges. On estime que la spécialité physique-chimie est la plus appropriée. Mais cela ne veut pas dire que quelqu'un qui aurait fait un autre choix ne pourra pas intégrer notre établissement", explique le directeur de programmes de l'école.

Et la troisième spécialité en classe de première ? L'élève a la possibilité de s'inscrire dans la spécialité de son choix, qu'elle soit scientifique ou non.

Vos questions sur le nouveau bac

Lire aussi : Lycée : pourquoi choisir la spécialité "numérique et sciences informatiques" ?

Un autre parcours est-il possible ?

Un autre parcours est envisageable pour les élèves qui hésitent entre des études de médecine et une école d'ingénieurs. "Nous avons souhaité aussi proposer une voie alternative pour être ouverts à une plus grande variété de profils", confirme Jean Mairesse. Si la combinaison mathématiques/physique-chimie/sciences de la vie et de la terre reste à privilégier, vous pourriez envisager d’abandonner la spécialité mathématiques en fin de première pour conserver les deux autres spécialités scientifiques. Cela ne nuirait pas à vos chances d’intégrer une école d’ingénieur post-bac, mais il serait dans ce cas impératif que vous suiviez l’option mathématiques complémentaires en terminale.

Et si vous décidez de ne pas suivre les recommandations ? Les écoles d'ingénieurs restent ouvertes à des candidats aux choix de spécialités plus atypiques mais demeurent néanmoins prudentes sur les chances de réussite de l'élève. "Nous n'interdisons à personne de tenter sa chance au concours, confirme Jean Mairesse. Mais évidemment, un étudiant qui ne suit pas la spécialité mathématiques au lycée risque de se retrouver dans une situation désavantagée par rapport aux autres étudiants lors de l'épreuve écrite."

Les écoles d'ingénieurs se penchent sur la nouvelle organisation à mettre en place afin de s'adapter à la réforme du baccalauréat et à la diversité des profils. Rassurez-vous, les établissements prévoient une remise à niveau de leurs nouveaux étudiants dès les premières semaines dans les disciplines scientifiques. "Il faut les accompagner du mieux possible", soutient Bertrand Bonte.