1. Quel(s) métier(s) pour Foulques, en terminale STI2D ?
Portrait

Quel(s) métier(s) pour Foulques, en terminale STI2D ?

Envoyer cet article à un ami
Foulques aime la compétition... et gagner ! // © Gilles Tondini
Foulques aime la compétition... et gagner ! // © Gilles Tondini

Foulques, en terminale STI2D, allie le besoin d’action et de terrain aux plaisirs du raisonnement et de la créativité. Les spécialistes de l’Etudiant Coaching Orientation se sont penchés sur son cas.

Son parcours scolaire

Après avoir redoublé sa seconde, Foulques a écarté la filière scientifique générale, qu'il jugeait trop théorique, et opté pour la série STI2D. Il était dans la moyenne de sa classe en première (avec 10 à 11 de moyenne générale), sans trop travailler. C'est en anglais, en maths et en physique-chimie qu'il obtenait ses meilleures notes ; les moins bonnes, en français, en histoire-géo, en électronique. Ses résultats aux examens sont bien meilleurs que lors des évaluations régulières. Il a ainsi décroché 18 en histoire et 19 en français au bac, alors qu'il plafonnait, dans ces deux matières, à 9 ou 10 de moyenne. Après un premier trimestre très juste cette année, avec 8,5 de moyenne générale, Foulques s'est mis au travail. C'est en anglais, en maths et en philo qu'il est le plus à l'aise. Il aime aussi la physique et la chimie.

Sa personnalité

Foulques est entreprenant. Ainsi, lors des nombreux projets et travaux de groupe en STI2D, c'est souvent lui qui prend les rênes, qui dit quoi faire. Il aime diriger. Quand il veut quelque chose, il fait tout pour l'avoir. La compétition le motive, il a le goût des challenges. Il aime être le plus fort, comme dans sa pratique du tennis où l'objectif pour lui était clair : gagner ! S'il n'est pas très scolaire, Foulques aime se cultiver, savoir des choses, chercher, et il prend plaisir à se casser la tête sur un problème de maths. Trouver la solution est un défi pour son esprit logique.

Foulques 2// © Gilles Tondini

Foulques est aussi un affectif et sa motivation passe par le plaisir qu'il éprouve à faire ce qu'il fait. Il a de l'imagination et peut être créatif si le sujet ou le domaine l'intéressent. Il est curieux, écoute beaucoup de musique et peut se passionner, par exemple pour les avions. Il a passé son BIA (brevet d'initiation aéronautique). Il est tourné vers l'action et le terrain... Il faut que "ça bouge".

Sa vie, ses hobbies

Après neuf ans de pratique et plusieurs compétitions, Foulques a arrêté le tennis, mais continue de courir et fréquente une salle de musculation. Il aime la musique, les avions, les ordinateurs. Il a monté lui-même son PC, intéressé par ses aspects tant logiciels que matériels. Curieux, il y regarde des émissions, fait des recherches et travaille ses projets scolaires... Il prend des cours d'anglais et est allé régulièrement en Grande-Bretagne. Il est abonné à des journaux sur son mobile et se tient informé de l'actualité.

Ses questions, ses idées

Foulques a longtemps pensé au métier d'ingénieur dans l'aéronautique, porté par sa passion des avions. Il a été tenté par l'architecture, et la piste du génie civil, du génie urbain, du métier de géomètre prend de plus en plus de place dans sa réflexion sur son avenir.

Les métiers du génie civil, du génie urbain, de la topographie

Toutes les professions liées à la topographie, à l'aménagement du territoire, au génie civil et urbain présentent un intérêt pour Foulques. Il pourra satisfaire son goût des maths et du raisonnement ainsi que son besoin de terrain et sa créativité... Le métier de géomètre pourrait permettre à Foulques de s'épanouir, et même de reprendre l'activité de son père. Il peut aussi se tourner vers les métiers de l'urbanisme et des sciences de l'information géographique (cartographie et géomatique), qui feraient le lien avec son goût de l'informatique.

Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge Le DUT génie civil
fleche-rouge Le BTS géomètre-topographe
fleche-rouge Le BTS travaux publics
fleche-rouge Les écoles d'ingénieurs postbac avec spécialité génie civil, notamment celles du réseau Polytech', dont Polytech'Tours pour le génie de l'aménagement
fleche-rouge L'ESGT (École supérieure des géomètres et topographes), école d'ingénieurs qui propose aussi une licence professionnelle géo-mesure et un master géomatique
fleche-rouge La classe prépa ATS génie civil (après un BTS ou un DUT)
fleche-rouge L'EIVP (École des ingénieurs de la Ville de Paris), qui délivre un diplôme d'ingénieur en génie urbain
fleche-rouge L'ENSG (École de la géomatique)
fleche-rouge La licence sciences pour l'ingénieur génie urbain de l'université Paris Est-Marne-la-Vallée
fleche-rouge Les licences de géographie
fleche-rouge La licence professionnelle cartographie, topographie et systèmes d'information géographique de l'université d'Orléans
fleche-rouge La licence professionnelle géomatique et développement durable des territoires ruraux d'Aix-Marseille Université
fleche-rouge L'Institut d'urbanisme de Paris 
fleche-rouge L'IFU (Institut français d'urbanisme)
fleche-rouge L'ESTP (École spéciale des travaux publics du bâtiment et de l'industrie)
fleche-rouge Les ESITC, écoles d'ingénieurs de la construction, accessibles après un bac STI2D architecture et construction, et à bac + 2
fleche-rouge L'ISA-BTP Bordeaux.

Les métiers de l'aéronautique et de l'espace

Innovation, avions, maths et physique, des mots qui correspondent à l'aéronautique et l'aérospatial comme au profil de Foulques. Le besoin en ingénieurs de l'aéronautique et de l'espace va croissant et l'évolution technologique nécessite des experts dans des domaines comme l'aérodynamique et la mécanique du vol, les systèmes de télécommunications et de détection, l'avionique et l'informatique embarquée...

Des filières qui peuvent l'intéresser

fleche-rouge Le DUT (diplôme universitaire de technologie) GMP (génie mécanique et productique), tel celui de l'IUT de Toulouse et son orientation techniques aérospatiales
fleche-rouge Le DUT MP (mesures physiques)
fleche-rouge Le BTS (brevet de technicien supérieur) aéronautique
fleche-rouge Les écoles d'ingénieurs postbac spécialisées en aéronautique, comme l'IPSA, école d'ingénieurs de l'air et de l'espace, à Paris et Toulouse ; l'ESTACA, école d'ingénieurs à Paris et Laval ; l'ENSMA à Poitiers.

À consulter

Intéressé(e) par le métier de géomètre-topographe ?
Découvrez le métier de géomètre-topographe sur le site de la Chambre syndicale nationale des géomètres-topographes.

Intéressé(e) par l'aéronautique ?
Information et orientation vers les métiers de la construction aéronautique et spatiale
et du transport aérien.


Faites votre bilan personnalisé et recueillez des conseils grâce à
Coaching Orientation by l'Etudiant