5 bonnes raisons de se former aux métiers de l’accueil

Par L'Etudiant Fab, publié le 25 Mai 2021
4 min

Si les technologies tendent à remplacer certains emplois, pour les métiers de l’accueil et de l’hôtellerie, il n’en est rien. Vous hésitez encore à vous lancer dans cette voie ? Voici cinq bonnes raisons qui devraient vous convaincre !

1 – Un secteur tourné vers l’humain

Ici, la relation client est au cœur de la formation et du quotidien. Les professionnels doivent faire preuve d’aisance relationnelle, d’organisation, de savoir-être pour comprendre les attentes, les besoins de la clientèle et y répondre au mieux. Quelle que soit la situation, les soft skills permettent souvent de faire la différence. Elles sont principalement enseignées à travers des travaux de groupe et des projets d’études communs. Ces derniers permettent, en étant entouré d’autres étudiants, d’apprendre le leadership, l’empathie et la gestion du temps, notamment. Des qualités humaines essentielles à la réussite professionnelle.

// © ehl

2 – Une formation immersive

L’éducation par l’expérience est sans doute la clé du succès et d’une intégration professionnelle réussie. Les cours théoriques, souvent dispensés par des professionnels aguerris, vont de pair avec des ateliers pratiques et des mises en situation réelle, aussi bien pour l’aspect culinaire que dans l’apprentissage du management et de la gestion. Il n’est d’ailleurs pas rare de disposer, sur le lieu de formation, d’un restaurant d’application. Ces cursus comprennent également des stages pour acquérir des compétences et de l’expérience sur le terrain, des atouts qui font souvent la différence lors d’une recherche d’emploi. Certaines écoles comme l’École Hôtelière de Lausanne (EHL) permettent même de réaliser son projet de fin d’études dans sa propre start-up, pour réaliser ses rêves d’entrepreneuriat dès l’université !

3 – Des cursus pour tous

Du Bachelor au master (bac +5) ou encore divers certificats, la filière propose des formations variées, pour tous les profils, selon les projets de chacun. Pour évoluer dans le métier et viser un poste à responsabilités, un Bachelor ou un master en Management Hôtelier International permettent de passer à la vitesse supérieure. La formation se concentre alors sur des notions de management, d’excellence et de leadership.

Lire aussi

4 – Une ouverture sur le monde

La formation comprend souvent des stages et parfois même des semestres d’échange à l’étranger. Le secteur de l’accueil et de l’hôtellerie valorise les expériences internationales et permet à ceux qui s’engagent dans cette voie d’explorer d’autres cultures et environnements. Certaines écoles offrent notamment un cadre multiculturel varié dès les bancs de l’université, ce qui permet d’en apprendre beaucoup sur le monde et les différentes personnalités. L’EHL, par exemple, compte 120 nationalités sur ses trois campus (Suisse et Singapour) et 70 % d’étudiants étrangers. Tous vivent ensemble au quotidien, s’enrichissent de leur expérience et culture respectives et nouent des relations durables et solides, à la manière d’une famille.

5 – Des perspectives d’avenir variées

Ces professions de l’accueil et de l’hôtellerie représentent un emploi sur 10 dans le monde. Le secteur recrute, donc, et offre de bonnes chances d’insertion professionnelle à des postes variés allant des fonctions opérationnelles au management international. D’ailleurs, 96 % des diplômés de l’EHL ont un emploi dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme, dont 50 % hors secteur hôtelier. L’école de commerce suisse enseigne en effet avant tout l’excellence dans le service. Une qualité qui dépasse le cadre du management hôtelier et est plébiscitée par les recruteurs des secteurs du luxe, du consulting, de la banque et de la finance, de l’entrepreneuriat aux multinationales… De nombreuses opportunités s’offrent à vous !

// © ehl

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !