Le business plan

publié le 15 Novembre 2021
6 min

De nos jours, le business plan est un véritable sésame pour accéder au monde de l’entrepreneuriat. La rédaction de ce plan d’affaires peut paraître complexe, mais elle est cruciale pour financer votre projet et le mener à son terme. Alors, comment constituer un business plan solide et convaincant ? Bpifrance vous donne quelques astuces pour décrocher un financement et concrétiser votre projet !

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Si vous souhaitez vous lancer dans la création d’une entreprise, le business plan ou plan d’affaires est un outil indispensable. Il vous permet de dessiner les contours de votre projet, à savoir la réflexion stratégique et la mise en œuvre opérationnelle de ce dernier. À la fois complet et attractif, le business plan a pour finalité la viabilité d’un projet. Il implique également l’évolution de votre future entreprise et par conséquent, la croissance et la pérennité de votre activité au cours des années suivantes (trois ans, en règle générale). Le business plan vous permet donc de convaincre vos potentiels partenaires, mais aussi les banques et les investisseurs, de vous suivre dans vos démarches.

À quoi sert un business plan ?

Pour obtenir le matériel adéquat, recruter ou se tourner vers les nouvelles technologies, il vous faudra forcément lever des fonds. Non seulement le business plan est un argument de taille concernant la faisabilité économique et financière d’un projet, mais il guide également le futur entrepreneur dans toutes ses démarches. À la manière d’une feuille de route, il vous permet d’agencer vos idées pour passer à l’action. Le business plan est donc un véritable moteur pour démarrer votre activité et la mener sereinement sur le long terme.

Les conseils à suivre pour un business plan au top

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour présenter un business plan en béton ? Il vous suffit de suivre quelques précieux conseils :

  • Valorisez la mise en page de votre dossier : ce détail n’en est pas un ! Votre business plan doit suivre un fil conducteur soigné, tant dans le style d’écriture et la pagination que dans l’orthographe. Nous vous suggérons donc de le faire relire avant toute présentation.
  • Optez pour un contenu synthétique : afin d’attirer l’œil de votre lecteur, allez droit à l’essentiel ! Épargnez-lui les longueurs et focalisez son attention sur les éléments indispensables soutenant la viabilité de votre projet.
  • Organisez vos idées : le déroulé du business plan doit être clair et intelligible. À travers un sommaire bien structuré, vous donnez à voir l’entièreté du projet en ne négligeant aucune étape. Durant la rédaction d’un business plan, le tout est de conserver une certaine cohérence.
  • Prouvez ce que vous avancez : vos informations doivent provenir de sources officielles si possible, sûres et vérifiables. Qu’il s’agisse d’articles de presse, de recherches publiées en ligne ou d’études de marché, vous devez tout passer au peigne fin. Consultez les dossiers Projecteurs.
  • Soutenez la crédibilité de votre projet : le but est de défendre la stratégie mise en place en évoquant les points forts du projet ! Pour marquer les esprits, misez sur le fond et la forme, afin de donner de l’ampleur à vos arguments (résumé synthétique de chaque partie du dossier, caractères soulignés ou en gras, etc.).

Quelle structure adopter pour un business plan ?

Lors de la rédaction du business plan, vous ne devez pas suivre à la lettre un ordre particulier, mais vous devez, dans tous les cas, lui donner une structure claire et cohérente. Voici les points essentiels à faire figurer dans votre dossier :

1. Démarrez par une présentation synthétique et percutante, communément nommée executive summary (une page maximum) : cette introduction consiste à expliquer clairement les grandes lignes de votre projet. Le nom de votre entreprise, la nature de votre activité, l’équipe qui porte le projet, le marché visé (publics cibles, concurrents, etc.) et la vision de l’entrepreneur doivent être mentionnés.

2. Dites-en plus sur vous : vos interlocuteurs doivent pouvoir mettre un nom sur un visage tout en obtenant des informations sur votre parcours, vos expériences professionnelles ou personnelles corrélées au projet. N’hésitez pas à présenter les futurs membres de votre équipe s’ils jouent un rôle déterminant dans le lancement de votre entreprise.

3. Abordez votre projet en tant que tel : il est animé par une vision et des valeurs fortes qui font sens, pour vous comme pour les membres de votre équipe. Elles sont indispensables pour se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise et incarnent votre principale motivation. Mentionnez donc vos objectifs, votre expertise et vos atouts (à l’image des compétences techniques ou relationnelles).

4. Soutenez votre projet à l’aide d’une problématique : vous devez démontrer qu’un problème se pose sur le marché ciblé et que vous êtes en mesure de le résoudre. Quel que soit le produit ou le service que vous allez proposer, songez à une solution innovante, efficace et stable, en précisant ce que cela implique d’un point de vue économique et financier.

5. Enchaînez avec le business model : ce paramètre économique singulier renseignera vos interlocuteurs sur la manière dont vous allez générer du chiffre d’affaires et par conséquent, devenir rentable. Il s’agit donc de la valeur ajoutée qui impactera favorablement l’ensemble des parties prenantes dans le cadre de votre projet.

6. Réalisez une étude de marché chiffrée : effectuez une veille sectorielle et concurrentielle pour déterminer votre positionnement, en dévoilant vos cartes maîtresses : qu’il s’agisse de la performance d’un produit, de son coût ou de sa conception, certains avantages peuvent faire la différence ! À ce titre, vous pouvez exposer votre stratégie de communication ou commerciale (politique de prix, volume de production, canaux de diffusion ou de distribution, etc.).

7. Explicitez votre stratégie globale pour les trois ans à venir : vos objectifs doivent être limpides. Pour les atteindre, fixez-vous des délais tenables. Nous vous suggérons de créer un tableau prévisionnel concernant le chiffre d’affaires escompté, grâce aux ventes réalisées.

8. Établissez vos prévisions financières : outre les bénéfices engrangés et les ressources dont vous disposez en interne, cette partie comprendra les coûts relatifs au fonctionnement de votre future entreprise (biens mobiliers et immobiliers, achat de matières premières, fabrication d’un produit, recrutement, impôts, salaires, etc.).
Vous devez faire part de vos besoins financiers pour démarrer pleinement votre activité. Pensez à élaborer un plan de financement initial, un compte de résultat sur trois ans ainsi qu’un plan de trésorerie sur une période de 12 mois. N’oubliez pas de faire apparaître le calcul de votre seuil de rentabilité, ainsi que le plan de financement à trois ans.

Véritable référentiel, le business plan est un outil précieux et concerne toutes les parties prenantes de votre entreprise. Seul(e) ou à plusieurs, vous pourrez le consulter à tout moment ou le faire évoluer, pour une entreprise florissante et en bonne santé !

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !