1. Déçu de votre proposition d’admission sur APB ? 3 raisons de rester motivé !
Coaching

Déçu de votre proposition d’admission sur APB ? 3 raisons de rester motivé !

Envoyer cet article à un ami

Mercredi 8 juin, jour des résultats de la première phase d’admission d’APB 2016. Si vous êtes déçu de ne pas avoir votre vœu n° 1, restez motivé pour vos révisions du bac et sachez que plusieurs options sont possibles.

proposition-admission-voeu6
Vous êtes plus de 800.000 à avoir formulé au moins un vœu avant le 20 mars sur APB cette année. Certains d'entre vous ont sauté de joie en découvrant leur proposition d'admission, mercredi 8 juin à 14 heures, mais vous faites partie des désappointés... Voici 3 raisons de garder espoir.

1. Une chance de progression dans les prochaines phases d'admission

Il est vrai que moins de 10 % des candidats progressent dans leur liste ordonnée de vœux entre la première phase et la troisième phase d’admission. Mais cela laisse quand même un espoir qu’un élève se désiste dans la formation que vous visez, comme en témoigne Clarisse, 19 ans, en MANAA : “L’an dernier, lors de la première phase, j’ai eu une proposition pour l’école Renoir, qui était mon deuxième voeu. J’ai répondu “oui, mais”, et, à la deuxième phase, j’ai obtenu mon premier voeu, l’ENSAAMA (Olivier-de-Serres).”

En répondant "oui, mais" à la proposition qui vous est faite, vous assurez votre place dans la formation, tout en conservant vos chances d'accéder à un vœu mieux placé à la phase suivante (le 23 juin à 14 h pour la phase 2, le 14 juillet à 14 h pour la phase 3). 

N'oubliez pas de vous connecter à votre dossier APB pour donner votre réponse avant lundi 13 juin à 14 h.

2. Parmi les meilleurs de votre lycée ? Un accès garanti en filière sélective

Comme le rappelle le ministère de l'Éducation nationale, 10 % “des meilleurs élèves par filière (ES, L, S, technologique, professionnelle) de chaque lycée, au vu de leurs résultats au baccalauréat” bénéficient “d'un droit d'accès dans les formations de l'enseignement supérieur public où une sélection peut être opérée”.

Concrètement, cela signifie que, si vous êtes parmi les meilleurs bacheliers de votre lycée, vous pouvez avoir accès à une filière sélective (diplôme universitaire de technologie, brevet de technicien supérieur, classes préparatoires), même si celle-ci ne vous a pas admis alors que vous l'aviez mise dans vos candidatures APB. Certaines formations comme les IEP (instituts d'études politiques) de province, les écoles d’ingénieurs des réseaux INSA et Polytech et certaines écoles de commerce (EDHEC, ESC Troyes et l'EM Normandie) participent également au dispositif. En 2015, 2.000 bacheliers (1.200 en 2014) avaient ainsi reçu une nouvelle proposition d'affectation.

3. Encore des places à prendre via la procédure complémentaire d'APB

Si vous n’êtes pas satisfait de votre proposition, par exemple, si vous n’avez eu qu’une licence alors que vos premiers vœux étaient des formations sélectives, vous pouvez de nouveau postuler en procédure complémentaire à une formation sélective. Cette procédure “de secours” met en effet en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n’ayant pas eu de proposition ou déçus de leur proposition en phase “normale” d’APB.

Les inscriptions se font via le site
Admission-postbac.fr à compter du vendredi 24 juin 2016, à 14 h, jusqu'au 9 septembre à minuit. Il y a moins de formations en lice, mais tous les établissements auprès desquels vous postulez vous répondront (contrairement à la procédure normale, au cours de laquelle vous ne recevez, au mieux, qu'une seule proposition par phase).

Rassuré ? Alors restez concentré sur vos révisions, car le bac reste la condition "sine qua non" pour être admis définitivement dans les formations qui recrutent via APB !