1. Exclusif. Sciences po Paris : un nouveau concours d’entrée bac+0
Décryptage

Exclusif. Sciences po Paris : un nouveau concours d’entrée bac+0

Envoyer cet article à un ami

Une vraie révolution. Sciences po Paris modifie son concours d'entrée en première année, à compter de 2013. Fin de l'épreuve de culture générale, et la date du concours de l'IEP parisien passe de juin à mars.

Le conseil de direction de Sciences po Paris a voté, lundi 12 décembre 2011, une réforme de son dispositif de recrutement en première année, où figure le fameux concours d'entrée de l'IEP parisien. Rassurons tout de suite les anxieux qui préparent Sciences po cette année : ils ne sont pas concernés puisque cette réforme ne s'appliquera qu'en 2013.

Changement de date : le concours passe en mars

Sciences-po-Paris-IEP

Concernant le concours tout d'abord. Première nouveauté : sa date est, une nouvelle fois, avancée plus tôt dans l’année. Les épreuves écrites se dérouleront désormais avant le bac, en mars, et non plus à la fin juin. Moins de temps donc, pour se préparer, mais moins de matières seront au programme.

L'admissibilité : 3 écrits et un dossier

En effet, un autre changement majeur intervient : l’emblématique "épreuve d'ordre général" de Sciences po Paris est … supprimée. Le concours comptera désormais trois épreuves écrites seulement : l'histoire (coefficient 2 - durée : 4h), la langue (coefficient 1 - durée : 1h30) et l'option (Littérature et philosophie, Sciences économiques et sociales ou Mathématiques - coefficient 2 - durée : 3h), auxquelles s'ajoute - et c'est nouveau - l'appréciation du dossier du candidat, qui compte pour moitié dans l'admissibilité.

Evalué avec la note A, B, ou C, ce dossier comprend les bulletins scolaires, les notes aux épreuves anticipées du bac, les résultats à des concours nationaux ou internationaux ouverts aux lycéens (concours général des lycées, Olympiades de mathématiques, etc.), ainsi que l'engagement dans la vie de l'établissement scolaire, la vie associative, culturelle, politique ou syndicale.

Il pourra même permettre à certains d'être directement admissibles : le jury peut en effet, au vu de ce dossier, dispenser un candidat d'épreuves écrites. Si le nombre de candidats restent stables - environ 5.000 en 2011, cela pourrait concerner environ un admissible sur 10.

L'IEP fait ainsi clairement le choix de donner plus de place dans sa sélection à la personnalité des candidats, et de poursuivre sa politique de diversification. Une direction déja présente dans la réforme du concours d'entrée en master, annoncée en juin 2011.

L'admission : deux oraux

Une fois déclarés admissibles, tous les candidats devront passer un oral (contre seulement une partie actuellement, les autres étant admis directement). Et ce dernier prend une toute autre ampleur. Outre un entretien d'admission d'une vingtaine de minutes, pour évaluer la motivation, la curiosité, l'expression orale, ou encore le raisonnement, les admissibles devront également passer un oral en langues étrangères (15 minutes), avec, la présentation d'un commentaire d'articles de presse, suivie de questions du jury.

A noter : l'IEP parisien ne cesse de faire évoluer ses procédures de recrutement : la dernière modification de ce concours d’entrée en première année date… d’à peine deux ans.

La procédure d'entrée via la mention Très bien : supprimée

Enfin, un autre chamboulement est annoncé : la procédure d'entrée via la mention Très bien disparait ! Pour intégrer l'IEP parisien en première année, il n'existe désormais plus que quatre voies : le concours, la procédure internationale, la voie CEP, et la procédure d'admission en double-diplôme.

Lire aussi

- sur EducPros.fr : Réforme du concours de Sciences po Paris : "nous voulons sélectionner des individualités, plus que des copies"

- Sur le site de Sciences po : la réforme des modalités d’entrée au Collège universitaire à l’horizon 2013

- Les billets d'Eric Cobast, professeur agrégé spécialiste des concours Sciences po : Réforme Concours Sciences-Po 2013 : Quelques remarques et Préparer Sciences-Po dès la classe de première ? C’est désormais une nécessité !