1. Écoles d’ingénieurs postbac : le concours Avenir, mode d’emploi
Décryptage

Écoles d’ingénieurs postbac : le concours Avenir, mode d’emploi

Envoyer cet article à un ami

Les écoles d'ingénieurs qui recrutent via le concours Avenir bac font partie des formations présentes sur le portail Parcoursup. Les sept écoles du concours sont implantées au total sur treize campus.

En 2018, le concours Avenir bac propose 1.892 places dans sept écoles (1.797 pour les S, 95 pour les STI2D) : l’ECE, l’EIGSI La Rochelle, l’EPF à Montpellier, à Sceaux et à Troyes, les ESTACA Saint-Quentin-en-Yvelines et Laval, l’EISTI à Cergy-Pontoise et à Pau, l’ESILV Paris-La Défense et l’ESIGELEC Rouen.

Entre bac+1 et bac+4, il faut postuler au concours Avenir +, dédié aux candidats qui sont déjà dans le supérieur (lire l'encadré ci-dessous).

En 2017, quelque 7.700 candidats se sont présentés au concours Avenir bac.

Le détail des places en 2018 école par école

Pour les bacheliers S
– ECE Paris : 320 places.
– ECE Lyon : 60 places
– EIGSI La Rochelle : 120 places.
– EIGSI Casablanca : 10
– EISTI Cergy-Pontoise : 160 places.
– EISTI Pau : 65 places.
– EPF Sceaux : 170 places.
– EPF Troyes : 55 places.
– EPF Montpellier : 60 places.
– ESILV Paris-la Défense : 285 places.
– ESIGELEC : 125 places.
– ESTACA Saint-Quentin-en-Yvelines : 280 places.
– ESTACA Laval : 90 places.

Pour les bacheliers STI2D
– ECE Paris : 20 places.
– EIGSI La Rochelle : 5 places.
– EISTI Pau : 5 places.
– EPF Montpellier : 15 places.
– ESIGELEC : 5 places. 
– ESILV Paris-La Défense : 20 places.
– ESTACA Laval : 25 places.

La procédure d'admission

Les dossiers des candidats de profil scientifique et ceux des STI2D sont examinés séparément.

Pour les élèves de terminale S

On étudie d'abord le dossier scolaire (notes de première, des deux premiers trimestres de terminale et de l'épreuve anticipée au bac de français). Les meilleurs candidats sont déclarés "grands classés" (15 % maximum de l'ensemble des candidats) et donc exemptés des épreuves écrites. Ils resteront en tête du classement final. Tous les autres candidats issus de terminale S sont convoqués aux épreuves écrites du 8 mai 2018, qui se déroulent dans 26 centres d'examens (à choisir librement lors de l'inscription).

Pour les élèves de terminale STI2D

On étudie le dossier scolaire (notes de première et des deux premiers trimestres de terminale, accompagnée des notes obtenues au bac de français) et les meilleurs candidats, déclarés "grands classés", sont exemptés de l'épreuve d'entretien. Juste en dessous des "grands classés", les candidats admissibles sont convoqués à un entretien de motivation le 14 avril 2018 dans l'un des huit centres : Paris, La Rochelle, Laval, Lyon, Montpellier, Pau, Rouen et Troyes. Pour les autres, les "non-admissibles" (dont le dossier n'est pas retenu), la procédure s'arrête là.

Frais de candidature

Les frais de sélection sont fixés pour la session 2018 à 110 € pour les bacs S et à 50 € pour les bacs STI2D. Les boursiers sont exemptés de ces frais.

L'admission est soumise à l'obtention du baccalauréat.

Plus d'informations sur le site du concours Avenir bac.

Avenir+, pour les bac+1 à bac+4

Créé en 2015, le concours Avenir+ est une procédure complémentaire au concours Avenir bac pour les étudiants qui sont en cours d'études (entre bac+1 et bac+4). Le concours organise deux rentrées : celle de septembre et une rentrée décalée en février-mars pour les élèves de bac+1 qui souhaitent se réorienter.
Environ 700 places sont offertes (dont 175 réservées aux rentrées décalées de mars).  En 2017, 4.300 candidats se sont présentés au concours.

Sommaire du dossier
Concours AvenirBac : l’examen du dossier scolaire des candidats Concours AvenirBac : les épreuves de sélection Concours Avenir : le témoignage de Jessica, qui a intégré l'EPF