1. 10 jobs étudiants qui vous permettent de réussir vos études
Enquête

10 jobs étudiants qui vous permettent de réussir vos études

Envoyer cet article à un ami
Les supermarchés proposent souvent des contrats de travail adaptés aux étudiants. // © PlainPicture
Les supermarchés proposent souvent des contrats de travail adaptés aux étudiants. // © PlainPicture

Un étudiant sur deux travaille pendant l'année universitaire. Pour financer vos études sans les compromettre, voici 10 pistes à explorer.

Pour ne pas nuire à vos études, privilégiez si vous le pouvez des jobs qui n'excèdent pas un mi-temps. Au-delà de 16 heures hebdomadaires, toutes les enquêtes concordent : un travail sans lien avec les études concurrence fortement ces dernières et menace leur réussite.

Les entreprises l'ont bien compris. "Chaque rentrée nous proposons des CDI de 16 heures le week-end spécialement conçus pour les étudiants", explique Christine Mabilat, directrice emploi et recrutement de Disneyland Paris. De même, l'enseigne de distribution Monoprix réserve aux étudiants des contrats à temps partiel (CDI ou CDD) adaptables à leurs heures de cours allant de 3 à 24 heures hebdomadaires. "Les heures peuvent se répartir sur la semaine ou sur le week-end en fonction de l’emploi du temps de l’étudiant(e) et des besoins du magasin", assure la chaîne de magasins. 

1. Un job sur le campus

Première piste à étudier : votre établissement. Les universités peuvent recruter des étudiants pour une période de 12 mois maximum. Une solution avantageuse pour concilier emploi et études puisque les établissements ont interdiction de vous faire travailler pendant vos enseignements obligatoires et vos examens. 

Votre job ? Accueil des nouveaux étudiants, tutorat, renfort du personnel de bibliothèque, soutien informatique, animation sociale, culturelle et sportive… Vous serez employé au maximum à mi-temps pour la période universitaire (1er septembre au 30 juin). Vous pourrez travailler à temps plein entre le 1er juillet et le 31 août. 

En principe ces emplois sont ouverts à tous. En pratique, ils sont souvent réservés aux étudiants les plus méritants ou moins favorisés (boursiers). Les 28 Crous recrutent également des étudiants durant l'année universitaire pour des travaux administratifs ou des renforts dans les cuisines des restos U ou à la plonge.

2. Assistant(e) d'éducation

Le job de "surveillant" est un autre classique des emplois étudiants. Vous encadrez et surveillez les élèves durant le temps scolaire (études, permanence, internat, réfectoire, récréations…). Vous êtes embauché par le chef d'établissement (école, lycée, collège) en général pour le temps de l'année scolaire. Vous bénéficiez d'un crédit d'heures pour suivre votre formation universitaire ou professionnelle et préparer vos examens. 

Pour postuler, vous devez avoir au moins 20 ans révolus, être titulaire du bac ou d'un titre de niveau IV. Déposez votre demande de candidature au rectorat de votre académie et envoyez en parallèle votre CV au chef d'établissement. Les places d'assistant d'éducation sont en priorité réservées aux étudiants boursiers. Mais les établissements scolaires peuvent recruter d'autres jeunes quand ils manquent de candidats.

3. Baby-sitter 

Aller chercher de jeunes enfants à l'école ou à la crèche, les faire jouer, leur faire prendre le bain ou leur repas… Le job de baby-sitter s'exerce en journée, le week-end ou les jours fériés selon les besoins des parents. Si aucun diplôme n'est exigé, les parents recherchent des personnes fiables, sérieuses et responsables, aimant et sachant s'occuper des enfants. 

Côté rémunération, selon l'étude annuelle de la plateforme Yoopies, le tarif net moyen de garde d'enfants s'élève à 8,76 € de l'heure, en hausse de 1,27 % sur un an. Si vous parlez assez bien une langue étrangère, vous pouvez proposer vos services de baby-sitter en anglais ou espagnol et gagner un peu plus. Des sociétés comme Speaking-agency proposent de la garde d'enfants en langues étrangères pour familiariser les enfants à la langue de Shakespeare ou de Cervantès !

4. Soutien scolaire 

Maths, physique, français, anglais, informatique… Si vous êtes doué dans une matière, donnez des cours de soutien. Vous pouvez être rémunéré entre 15 et 25 € nets de l'heure. Déposez une annonce auprès des commerçants du quartier. Vous pouvez aussi passer par des réseaux comme Acadomia, Anacours, Complétude ou les cours Legendre (spécialisés aussi dans les stages intensifs pendant les vacances scolaires). Ces entreprises recrutent principalement des étudiants comme intervenants. Attention, elles privilégient souvent les étudiants au moins diplômés bac+3. 

Et pourquoi ne pas jouer au prof en ligne derrière votre écran ? Via des plateformes de soutien scolaire en ligne comme LiveMentor, Superprof ou My Mentor. "Le professeur fixe lui-même ses prix et est payé par virement bancaire sous 24 heures", précise Alexandre Dana, qui a fondé LiveMentor. Ces sites se rémunèrent par une commission prélevée sur le prix de chaque cours donné. 

5. Serveur(se)

Préparer la salle, accueillir le client, prendre les commandes, servir les plats ou les cocktails, encaisser les consommations… Travailler en salle dans un restaurant ou derrière un bar ne semble pas sorcier. Mais attention le rythme d'activité est soutenu, les horaires souvent irréguliers. Vous serez souvent amené à travailler tard le soir, le week-end ou les jours fériés. Prière d'être soigné dans votre tenue, aimable et souriant dans votre attitude. Comme tous les emplois de personnel de service, le job est le plus souvent rémunéré au smic horaire avec quelques pourboires.

6. Animateur/Animatrice des ventes, distributeur de flyers…

Faire la promotion d'un produit sur un stand dans une grande surface, distribuer des flyers pour une marque dans des opérations de street-marketing... Vous travaillerez surtout en fin de semaine, les vendredis, samedis et parfois dimanches. Exemple, la marque de boisson énergisante Redbull recrute régulièrement des ambassadeurs, des "Wings", pour des jobs de 15 à 20 heures hebdomadaires.

7. Hôte ou hôtesse d'accueil

Autre secteur qui embauche régulièrement des étudiants, les métiers de l'accueil. Accueil physique ou téléphonique en entreprise ou à l'occasion de salons et congrès professionnels et autres événements : des agences d'hôtes et d'hôtesses comme Pénélope, Etic, Charlestown recrutent dans toute la France et toute l'année en CDD ou CDI à temps partiel. Qualités recherchées : une excellente présentation, un sens de l'accueil, une élocution parfaite, une maîtrise des langues étrangères… le tout avec le sourire !

8. Employé(e) du commerce ou de fast-food

Monoprix, Carrefour, Quick, McDonald's ou KFC… Grande distribution et chaînes de fast-food sont de gros pourvoyeurs de jobs d'hôtes de caisse, d'équipiers et autres magasiniers. Carrefour embauche ainsi plus de 4.500 étudiants chaque année via des CDI de 8 à 20 heures hebdomadaires

9. Enquêteur/Enquêtrice ou télé-enquêteur/télé-enquêtrice

Interroger un public ciblé sur des sujets variés en fonction d'un questionnaire préétabli, c'est le job des enquêteurs ou télé-enquêteurs vacataires travaillant dans les instituts de sondage des sociétés d'études et d'opinions. Vous exercez sur le terrain en face à face ou au téléphone depuis une plateforme d'appels. 

Quand vous enquêtez en porte à porte, vous travaillez le soir après les cours. Nielsen, BVA, Ifop et autres instituts recrutent aussi des enquêteurs pour jouer les "clients mystères" : vous vous ferez passer pour un client anonyme d'un magasin ou d'une société de services. Ces jobs prennent souvent la forme de missions ponctuelles. 

10. Livreur à vélo, coursier

Un vélo, un sac à dos et ça roule ! Beaucoup de jeunes pédalent pour des plateformes internet de livraison de repas pour arrondir leur revenu. La promesse de ces start-up de la "Food Tech" ? Jusqu'à 4.000 € de revenus mensuels et des horaires flexibles. Attention, la réalité est bien moins rose : certaines de ces sociétés mettent déjà la clé sous la porte. Beaucoup vous demandent de travailler avec un statut d'indépendant, auto-entrepreneur et non de salarié. De plus, vous devez souvent fournir l'équipement : un vélo ou un scooter, un Smartphone récent. Renseignez-vous précisément avant de vous lancer. Ou privilégiez les sociétés de courses qui vous proposent un contrat de  travail en bonne et due forme !