1. Premier emploi : 4 conseils pour devenir maître de votre temps
Coaching

Premier emploi : 4 conseils pour devenir maître de votre temps

Envoyer cet article à un ami
Ne courez plus après le temps, maîtrisez-le ! // © plainpicture/amanaimages/amana productions inc
Ne courez plus après le temps, maîtrisez-le ! // © plainpicture/amanaimages/amana productions inc

Ne pas se laisser déborder, faire preuve d'efficacité sans s'imposer des journées de travail sans fin… Pas simple quand on fait ses premières armes professionnelles. Voici 4 conseils pour gérer au mieux votre temps.

1. Trouver son propre mode d’organisation

La règle en matière de gestion du temps, c'est qu'il n'y a pas de règle ! C'est du moins ce qu'affirme Sylvaine Pascual, coach et fondatrice du cabinet Ithaque. "Il existe quantité de méthodes dites miracles pour gérer son temps efficacement, mais elles ne conviennent pas à tout le monde." Mieux vaut, selon elle, expérimenter des modes d'organisation, en tenant compte des contraintes liées à son activité, afin d'identifier celui dans lequel on se sent bien. "Certaines personnes sont plus efficaces dans les tâches de réflexion le matin, d'autres ont davantage besoin d'être dans le feu de l'action", remarque-t-elle.

Lire aussi : Le tableau de bord, un outil pour organiser son travail et se motiver

Rien n'interdit de s'inspirer de l'organisation de ses collègues lorsqu'elle semble efficace. "À mes débuts, je cherchais mes marques", confie Cloé, 24 ans, commerciale dans la division PME/PMI de Lyreco. Engagée en septembre 2016 par ce distributeur de fournitures de bureau, cette diplômée d'un master marketing vente de l'IAE (institut d'administration des entreprises) de Lille passe beaucoup de temps sur les routes pour aller rencontrer ses clients. "Une dizaine par jour, c'est le cœur de mon métier", précise la jeune femme, qui a opté pour une organisation bien à elle. "J'ai choisi d'effectuer l'administratif entre 12 h et 14 h pour me concentrer le matin et l'après-midi sur mes rendez-vous avec mes clients. Et je réponds à leurs demandes, en fin de matinée et en fin de journée", détaille-t-elle.

2. Conserver des plages libres dans son planning

Gérer au mieux son temps n'est pas synonyme d'un agenda plein à craquer. "Il y a toujours des urgences, des sollicitations imprévues, des réunions calées à la dernière minute", remarque Sylvaine Pascual. Pour y faire face sans bouleverser tout son emploi du temps, il est donc nécessaire d'avoir des plages libres dans son agenda.

Autre option : s'octroyer du temps pour organiser son travail. "Je consacre une demi-journée par mois à la planification de mes rendez-vous par zone géographique", explique Cloé. Une bonne manière pour elle de gagner du temps en optimisant ses déplacements.

Lire aussi : Réussir en double licence, 5 clés pour s'organiser

3. Séquencer les projets à long terme

Par quoi commencer ? Face à un dossier complexe ou à un projet de grande ampleur, il n'est pas rare d'être paralysé face à la masse de travail… et donc de perdre un temps précieux. "Découper une mission importante en petites tâches, voire en très petites tâches, permet d'éviter cet écueil", recommande Sylvaine Pascual. Une manière de transformer une montagne en une série de petites collines plus faciles à gravir ! En outre, elles seront plus simples à répartir dans le quotidien, en plus de ses activités habituelles.

4. S’octroyer des temps de déconnexion

Volonté de faire bonne impression, envie de prouver sa motivation et son implication… beaucoup de débutants ne comptent pas leurs heures dans les premiers mois de leur vie professionnelle. Un surengagement qui ne se révèle pas aussi payant qu'escompté. "Le travail à outrance est contreproductif. Pour être efficace et créatif, il ne faut pas être plongé en permanence dans des problématiques professionnelles. Il faut s'autoriser à "glander" !" assure Sylvaine Pascual. La coach rappelle que lorsque le cerveau est en veille, comme un ordinateur, il effectue des tâches de fond. En clair, certaines solutions peuvent surgir dans un moment de rêvasserie ! Pas question, donc, de zapper la pause déjeuner ou de rester scotché à son bureau jusqu'à 22 heures.

Une règle que s'applique Cloé. "Le soir ou durant les vacances, c'est important de faire le vide pour se ressourcer", constate-t-elle. Pendant ses congés, elle a une chance que tout le monde n'a pas : l'un de ses collègues prend momentanément le relais, ce qui lui permet de déconnecter complètement pour revenir au mieux de sa forme.