Dossier : Les métiers de la banque et de la finance : vos questions, nos réponses

Métiers de la banque : qu'est-ce qu'un conseiller clientèle professionnels ?

Qualités attendues, salaires par fonction, spécificités des métiers, niveaux de recrutement…vous nous avez posé des dizaines de questions sur le secteur de la banque et de la finance lors des salons de l’Etudiant. Quels métiers ? Quels salaires ? Comment évoluer ? Voici nos réponses.

Sa mission consiste à suivre la situation financière d’une clientèle composée d’entreprises individuelles.

L’interlocuteur des entrepreneurs individuels
Il est l’interlocuteur privilégié de commerçants, d’artisans, de professionnels libéraux, d’agriculteurs et de viticulteurs, sur un secteur géographique donné. La clientèle est variée, avec des besoins différents selon la taille des structures et selon leur secteur. "La segmentation croissante des catégories de clientèle pousse les banques à spécialiser encore davantage le métier en formant spécifiquement leurs commerciaux à chaque type de client, note le cabinet de recrutement Michael Page. On rencontre ainsi des conseillers clientèle professions libérales de santé, des conseillers clientèle agricole, etc."

La particularité du conseillers clientèle professionnels est de gérer à la fois les comptes privés et les comptes commerciaux des clients. Il travaille au sein des agences, contrairement au conseiller spécialisé dans les grandes entreprises qui est localisé au sein de centres d’affaires dédiés. Commercial, il prend en charge un portefeuille de clients professionnels qu’il doit développer, gère les comptes privés des clients du portefeuille et analyse les risques dans le cadre de financements à court et moyen terme.

Des qualités de touche-à-tout
Ce professionnel doit s’adapter aux besoins d’une population très hétérogène. Les demandes varient en effet selon que son client est un médecin ou un artisan, un avocat ou un fleuriste, que son chiffre d’affaires annuel se compte en dizaines de milliers d’euros ou dépasse le million. Souplesse et ouverture d’esprit sont requises de même que la capacité de toucher à tout et de bien connaître les marchés particuliers et entreprises. Comme tout bon chargé de clientèle, sur le créneau des particuliers ou des entreprises, il doit avoir un bon sens commercial et un goût certain pour la négociation.

"Dans mon métier, j’apprécie réellement les nombreux contacts que je peux avoir avec une clientèle très hétéroclite, souligne Sébastien Durand, chargé de clientèle professionnels au Crédit agricole de Layssac (Aveyron). Mon métier n’est jamais routinier car je suis au contact de secteurs très divers. Je suis chaque jour confronté à des problématiques nouvelles. J’ai la chance d’accompagner mes clients dans des projets qui leur tiennent particulièrement à cœur et c’est intéressant de contribuer au tissu économique local."

Un quotidien très diversifié
Sébastien Durand, 30 ans, démarre sa journée à 8h30 le matin. "Le mardi et le samedi, je commence même à 8h car j’ai une réunion commerciale avec toute l’équipe de l’agence. Je poursuis avec la partie administrative : la préparation des rendez-vous, la saisie des contrats, la gestion des comptes en anomalie, la saisie des crédits. Ma journée est ponctuée de rendez-vous clients. J’en ai environ 3 par jour, qui durent 1h30 en moyenne. Ces rendez-vous pris à l’initiative des clients concernent surtout du crédit pour de l’épargne, des assurances et des services. Je consacre également quelques plages horaires pour du phoning et de la prospection."

Une formation à bac+2 ou bac+5
Ce métier est souvent exercé par des jeunes diplômés détenteurs d’un diplôme d’école de commerce ou d’un master spécialisé. Il peut également être confié à des titulaires de diplômes à bac+2/3, par exemple le BTS (brevet de technicien supérieur) banque option marché des professionnels, ayant quelques années d’expérience comme chargé de clientèle particuliers et ayant suivi une formation interne.

Sébastien Durant a commencé son parcours d’études dans une école de commerce post-bac en 3 ans : l’EGC de Rodez. Il a ensuite poursuivi ses études à l’ESC Toulouse. Il a réalisé plusieurs stages pendant ses études dont un dans la banque de réseau à la Caisse d’épargne et un autre, celui de fin d’études, au Crédit Lyonnais dans la finance de marché. Il y a effectué le suivi des résultats et des analyses du risque des traders. Il a été embauché en 2003 au Crédit agricole sur un poste de chargé de clientèle particuliers pendant 1 an et demi. Il a ensuite évolué sur le conseil aux professionnels de 1er niveau et, au bout de 3 ans, il est passé au 2nd niveau, avec des entreprises de taille plus importante et une clientèle plus haut de gamme.

Les évolutions possibles
Les chargés de clientèle professionnels peuvent choisir d’évoluer vers le management en devenant adjoint au directeur d’agence. Ils peuvent également opter pour la spécialisation dans le créneau des PME-PMI en tant que chargé de clientèle entreprises ou s’orienter vers le métier d’expert en patrimoine. Dernière option : celle de s’orienter vers les métiers de traitement et d’appui, au siège, en tant qu’analyste crédit.

La rémunération
Selon l’AFB, en 2008, la rémunération globale d’un conseiller clientèle professionnels était de l’ordre de 30.000 € à 36.000 € brut annuel. Le cabinet de recrutement Michael Page annonce un salaire fixe annuel brut entre 24.000 € et 32.000 € pour un débutant assorti d’une part variable pouvant aller jusqu’à 8.000 €. La fourchette des salaires fixes des profils confirmés est de 30.000 € à 42.000 €, toujours assortis d’une même part variable. Il convient d’y ajouter l’intéressement et la participation.

banque finance métiersCes informations sont extraites du livre de Pascale Kroll "Les métiers de la banque et de la finance", aux éditions l'Etudiant, que vous pouvez commander sur notre librairie en ligne.
Combien gagne-t-on dans la banque et la finance ?
Je rêve de travailler dans la finance. Quelle voie choisir ?
Quelles sont les questions spécifiques au secteur que l’on peut me poser en entretien ?
Les banques recrutent-elles encore malgré la crise ?
Quelles activités sont les plus porteuses en termes d’emplois ?
Les réponses à ces questions et à bien d'autres dans ce livre.

TARGETCarrières, la rubrique jeunes diplômés et étudiants pour la banque finance.

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus





Les métiers par secteur


Recherche métiers par critères





uimm_banner_300x150-200114




Recherche métiers par critères