Bac pro : comment bien préparer l’épreuve d’histoire-géo ?

Par Raphaëlle Orenbuch, publié le 19 Mai 2021
4 min

Après une année et demie de cours marquée par la crise sanitaire, L’Etudiant vous livre quelques conseils pour mettre à profit vos dernières semaines de révisions pour l'épreuve d’histoire-géographie du bac pro.

L’épreuve d’histoire-géographie et enseignement moral et civique se déroule cette année le mercredi 16 juin pour les élèves de terminale professionnelle. Elle dure deux heures, pour un coefficient 5 couplé avec l’épreuve de Français.

L’examen est composé de trois parties, une pour chacune des matières. Vous devrez répondre à une ou plusieurs questions en vous aidant de documents. "Il s’agit surtout de montrer que les connaissances sont maîtrisées et que l’élève sait tirer des informations pertinentes des documents qui lui sont présentés", explique Alexia Acquier, enseignante en histoire-géographie au lycée Alfred Nobel (93).

Ne pas négliger l’essentiel

Dans cette matière au programme très vaste, il est important d’avoir travaillé un peu tout au long de l’année. Dans les dernières semaines de révisions, le candidat doit se rafraîchir la mémoire en essayant d’être le plus synthétique possible pour retenir l’essentiel. "Faire des fiches, des chronologies avec les grandes dates, c’est la base des révisions en histoire-géo", rappelle Alexia Acquier.

Par exemple, "Les Etats-Unis et le monde" constituent un des thèmes importants pour cette épreuve. Le lycéen peut noter sur une fiche les dates marquantes de ce sujet, comme celles de la guerre froide, ou encore de la Seconde Guerre mondiale, pour pouvoir les réutiliser le jour de l’examen. En géographie, il faut aussi revoir l’essentiel : les métropoles européennes, la géographie de la France, en travaillant sur des cartes pour stimuler sa mémoire visuelle.

Lire aussi

Faire des annales, oui, mais pas que…

"Faire des sujets avec des corrigés reste un moyen très efficace pour s’entraîner à l’épreuve, mais il ne faut pas hésiter à diversifier ses méthodes de révisions", conseille l’enseignante. Il s’agit de trouver la méthode qui vous convient le mieux ou même de les varier afin de rendre les révisions plus amusantes.

S’abonner à des youtubeurs, comme la chaîne "Les bons profs" par exemple, peut être un excellent moyen de revoir ses cours. Regarder des reportages sur Arte ou utiliser des cartes mentales fonctionne aussi pour certains élèves. "Outre les cours, il ne faut pas non plus négliger la méthodologie : une bonne copie c’est un candidat qui sait aussi se servir des sources et qui ne fait pas de paraphrase des documents", précise Alexia Acquier.

Lire aussi

Rester concentré sur l’après

Les enseignants ont conscience que cette année n’a pas été idéale pour réviser sereinement. Entre les confinements, les demi-jauges dans certaines classes et les cours à distance, pas facile de rester motivé. "L’important c’est d’essayer d’aller jusqu’au bout, de ne pas perdre le fil, et de continuer à rendre ses devoirs aux professeurs pour pouvoir avoir des corrigés", conseille l’enseignante en histoire-géo.

En plus des révisions des cours, l’intérêt de l’élève pour le monde qui l’entoure et notamment son suivi de l’actualité lui permettra de marquer des points en enseignement moral et civique. Aiguiser son esprit critique en restant curieux dans les semaines qui viennent ne vous servira pas seulement pour le bac mais aussi pour le reste de vos études, quelles qu’elles soient. N’oubliez pas que le troisième trimestre, en plus de vous préparer au bac, est crucial pour vos vœux Parcoursup.

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !