Grand oral : cinq conseils pour vos dernières révisions

Par Thibaut Cojean, publié le 18 Juin 2021
5 min

Doit-on réviser la veille de l’oral ? Comment gérer son stress ? Quels conseils pour le jour J ? L’Etudiant vous accompagne dans vos derniers jours de préparation à l’épreuve du grand oral du bac 2021.

Le grand oral approche. Après l’épreuve de philo, passée jeudi 17 juin, celle du grand oral viendra conclure non seulement votre année de terminale, mais aussi votre scolarité et votre enseignement secondaire.

Pendant 20 minutes, entre le 21 juin et le 2 juillet, vous rencontrerez les deux jurys examinateurs et répondrez, enfin, à l'une des deux questions que vous préparez depuis plusieurs semaines. Mais comment mettre à profit les derniers jours avant l’épreuve ?

Lire aussi

1. Dédramatiser

"Il faut se rassurer", conseille Pablo Martin-Pañeda, professeur d’histoire-géographie et spécialiste des prestations orales. "Les jurys seront compréhensifs et bienveillants car ils ont conscience de la crise sanitaire et de la nouveauté" de l’épreuve.

Ces prochains jours, pas de raison de se tourmenter. "Il faut avoir son plan extrêmement précis en tête", recommande Solange Schiano, professeur de mercatique en terminale STMG. Elle rappelle que "l’argumentation suit le plan" et que connaître votre déroulé sur le bout des doigts permet de "savoir vers où on tend".

2. Pas de dernière minute

Mais attention : "Réciter du par cœur n’est pas parler en public, ça n’a pas d’intérêt", prévient Cyril Delhay, professeur d’art oratoire à Sciences po et initiateur du grand oral. Il rappelle que cet examen est "une rencontre entre l’élève et les deux membres du jury". Il conseille de travailler "la première et la dernière phrase de la présentation" et d’opter pour un discours naturel entre les deux. Ainsi, "on sait où on va, et comme on est sûr de son propos, celui qui nous écoute va être plus attentif".

Autre piège à éviter : les changements de dernière minute. Solange Schiano martèle qu’il faut "rester sur le plan établi en cours". Et si vous devez "montrer au jury que vous avez des connaissances", gare au bachotage inutile. "Il faut éviter de réviser au tout dernier moment, appuie Pablo Martin-Pañeda. Connaître son cours doit se faire sur la durée. Si vous avez encore des doutes, creusez-les sans attendre la veille au soir."

Lire aussi

3. S’enregistrer

Les connaissances étant acquises, vous pouvez occuper les derniers jours à retravailler la forme. Cyril Delhay conseille de s’entraîner à résumer votre sujet sous différentes contraintes de temps, en 5 minutes, 10 minutes, 1 minute, 30 secondes, etc. Vous pouvez faire ces exposés auprès de vos proches et vous enregistrer.

L’astuce du spécialiste de l’art oratoire : "Ecoutez les « euh », les « voilà », les « en fait », puis repassez vos propos pour les chasser petit à petit, en faisant des pauses et en respirant." Ce faisant, entraînez-vous à faire "des phrases courtes, avec une idée par phrase".

4. Sourire

Le jour J, soyez équipés : stylos, bouteille d’eau, montre, pourquoi pas des bouchons d’oreilles… Vous serez autorisés à consulter des notes pendant l’oral, mais Cyril Delhay appelle à s’en détacher et à les considérer comme un aide-mémoire : "Juste un recto, quelques mots clés, quelques chiffres, à n’utiliser qu’en dernier recours."

À l’inverse, il conseille de bien penser à "garder le sourire et regarder les membres du jury" pour installer un dialogue et un échange. Et même si le masque cachera vos plus belles dents, "votre corps parle autant que vous", rappelle Pablo Martin-Pañeda.

5. Respirer

Enfin, dernier aspect plus difficile à maîtriser : le stress. Si, avant l’oral, vous sentez la pression monter, pas de panique. "Il faut reconnaître le moment où on stresse et respirer pour faire baisser le rythme cardiaque. Cinq secondes d’expiration, cinq secondes d’inspiration", explique Cyril Delhay.

Pour le professeur d’histoire-géo, ça vaut même le coup de "dégager une ou deux minutes pendant la préparation pour souffler et faire le vide". Et pour arriver le plus serein possible, n’oubliez pas de bien dormir et de vous aérer l’esprit avant l’épreuve !

Lire aussi

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !