publié le 21 May 2007
5 min

Consultez, matière par matière, tous les corrigés des épreuves du brevet, rédigés par des professeurs de la spécialité. Vous trouverez pour chaque matière un plan détaillé de la réponse à donner.

Le sujet (le corrigé est juste en-dessous) :
SUJET JUIN 09

Discutez des sujets et des corrigés du brevet 2009 sur nos forums

Le corrigé :

Sujet 2 : La croissance urbaine dans le monde

Questions
1°) Entre 1975 et 2000, la répartition des grandes agglomérations, ou mégapoles, a beaucoup évolué. En effet, en 1975, le monde compte très peu d’agglomérations de plus de 10 millions d’hbaitants : deux au Nord (Tokyo et New York, appelées aussi villes mondiales) et 3 au sud, notamment en Amérique Latine (Mexico, Sao Paulo)
En 2000, la situation est toute différente : le nombre de mégapoles est en augmentation, notamment dans les pays du sud qui connaissent une véritable explosion urbaine. Cette urbanisation est rapide e s’accompagne d’un certain gigantisme puisque le nombre de mégapoles est passé de 3 à 17 et c’est le continent asiatique qui est le plus concerné.

2°) En 2015, la majorité des très grandes villes du monde se situeront en Asie du sud et de l’est. Aujourd’hui c’est la gestion de la croissance urbaine dans les pays du sud qui est la plus problématique : gestion de l’ environnement (pollution de l’air, de l’eau), gestion des déchets, des risques, gestion de l’approvisionnement en eau, du traitement des eaux usées. Alors que ces pays ont peu de moyen, les équipements urbains font défaut et la gestion de la croissance urbaine est très couteuse.

3°) La photographie est une prise de vue aérienne de la banlieue de Las Vegas. Au 1er plan on distingue des logements individuels, des maisons bordées de jardins ouverts, regroupés en lotissements. Au second plan on aperçoit ce qui doit être une zone commerciale et d’entrepôts, enfin les banlieues résidentielles (suburbs) s’étendent ensuite à perte de vue sur le même modèle.
L’extension spatiale de la ville semble avoir suivi l’axe de circulation situé à droite de la photographie, tandis qu’un autre axe, au centre, permet aux différents quartiers résidentiels d’être liés entre eux.

L’énoncé du paragraphe argumenté vous indiquait le plan à suivre.
Ce sujet invitait donc l’élève à changer d’échelle : la croissance à l’échelle mondiale (doc 1) et la gestion de cette urbanisation au nord et au sud. Il ne fallait donc pas oublier de présenter d’abord le phénomène d’urbanisation et d’étalement urbain avant de voir ses spécificités dans les pays du Nord et les pays du Sud.

I- Une urbanisation globale, des rythmes différents
Il s’agit là de décrire le phénomène d’urbanisation depuis 1945 : 1 habitant sur 2 est aujourd’hui un citadin et ce phénomène est planétaire.
Néanmoins, la croissance urbaine n’est pas la même dans les pays riches (du Nord) et les pays en développement (au sud).
L’augmentation du nombre de mégapoles (villes de plus de 10 millions d’habitants) est surtout un phénomène du sud et c’est l’ Asie qui connaît une véritable explosion urbaine qui devrait se poursuivre. Longtemps nourrie par l’exode rural, elle est aujourd’hui surtout le fait de la croissance démographique encore très soutenue des PED.
Même si les mégapoles sont au sud, le phénomène de métropolisation reste un aspect propre aux pays du Nord : ces villes concentrent l’essentiel des pouvoirs de commandement de la planète.

II- Un étalement urbain au Nord comme au Sud
Les villes grandissent, et leurs limites sont de plus en plus floues, au Nord, comme au Sud.
Au nord, c’est le phénomène de périurbanisation qu’il fallait décrire : des banlieues toujours plus étendues, éloignées de la ville centre qui reste encore le lieu de travail. La recherche d’un meilleur cadre de vie, de coûts immobiliers moins élevés sont les facteurs de cet étalement urbain.
Au sud, attirés par le « mirage urbain », les habitants des petites villes ou villes moyennes sont attirés par les grandes mégapoles où ils viennent s’installer, souvent dans des bidonvilles aux conditions de vie difficile.

III- Comment gérer cette urbanisation ?

Au Sud : c’est là que le problème est le plus crucial. Les équipements sont défaillants, la gestion de l’eau, des déchets sont vitaux.
Au nord : les plans d’urbanisme sont mis en place pour tenter de réguler cette croissance mais là aussi l’environnement est victime de l’étalement urbain : pollution de l’air (embouteillage), de l’eau (industrie, agriculture).

Une ville durable est-elle possible ? c’est le mot de la conclusion.




Qu'ont fait les autres? Comment fallait-il développer ce plan ? Discutez de ce sujet et des autres sujets du brevet sur les forums de l'Etudiant.

Revenir à la liste des sujets et des corrigés du brevet 2009.
Partagez cet article sur les réseaux sociaux !