Vaccination dans les collèges et lycées : "Les familles ne reconnaissent pas en l’école une compétence médicale", selon le SNPDEN

Par Clément Rocher, publié le 17 Septembre 2021
3 min

Bruno Bobkiewicz, secrétaire général du syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale, assure que la campagne de vaccination menée dans les collèges et lycées n'emporte pas l'adhésion des familles et élèves. Également au menu de la conférence de rentrée du syndicat, la laïcité.

Les nouveaux sujets ne manquent pas pour le SNPDEN (syndicat national des personnels de direction de l'Éducation nationale), près de deux semaines après la rentrée scolaire.

Cette rentrée 2021 est en effet de nouveau marquée par la mise en place d'un protocole sanitaire dans les établissements scolaires. Le syndicat assure y adhérer. "Ce n’est pas une surprise pour nous. C’est un savoir-faire que nous avons appris à maîtriser", explique Bruno Bobkiewicz, son secrétaire général.

En revanche, sur le volet de la vaccination, il réclame du temps pour organiser correctement la campagne auprès des jeunes âgés de 12 à 17 ans. "C’est en train de se mettre en place. Par exemple, Paris fait le choix d’implanter des centres de vaccination dans les établissements scolaires. C’est une décision départementale portée par les préfets", explique le secrétaire général.

Lire aussi

Une faible adhésion à la vaccination dans le secondaire

Néanmoins, selon une enquête menée par le syndicat, les familles et les élèves ne semblent pas adhérer à cette campagne. "Les familles ne reconnaissent pas en l’école une compétence médicale. C’est une des conclusions qu’on en tire : elles ne considèrent pas que c’est notre rôle."

Une discussion pourrait être engagée avec le ministère de l’Éducation nationale afin de voir si le dispositif sera prolongé dans le cadre de la deuxième dose.

Le syndicat alerte également sur la violence des anti-vaccins. "Des collectifs sont venus distribuer des tracts devant les établissements. Il y a parfois de la violence physique et verbal. Des chefs d’établissements reçoivent des pressions pour les inciter à ne pas suivre les conseils gouvernementaux. C’est marginal mais cela existe", affirme Bruno Bobkiewicz.

Lire aussi

Un observatoire de la laïcité en projet

La rentrée scolaire a également été marquée par le lancement d’une campagne de communication par le ministère de l’Éducation nationale pour promouvoir la laïcité. "Elle n’est pas au cœur de nos préoccupations. Mais nous allons poser ces affiches", raille le secrétaire général du SNPDEN.

Mais ce n'est pas pour autant que le syndicat ne souhaite pas s'emparer du sujet. Il envisage de construire un observatoire de la laïcité "propre au SNPDEN."

Articles les plus lus Collège

Contenus supplémentaires

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !