1. BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers
Boîte à outils

BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers, retrouvez en un clic le programme, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2016. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers

- Nombre d'établissements : 2

- Origine des admis en 2017 : 35,7 % bac pro, 7,1 % bac S, 7,1 % bac STI2D, 7,1 % bac ES, 42,9 % autre

- Taux de réussite (toutes options) : 82,1 %

LE PROGRAMME du BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers

1re et 2e années :

- Volume horaire hebdomadaire : français (1 h) ; documentation (0,5 h) ; langue vivante (2 h) ; éducation socioculturelle (1,5 h) ; éducation physique et sportive (1,5 h) ; mathématiques (1,75 h) ; informatique (0,75 h) ; sciences économiques, sociales et de gestion (3,25 h) ; génie des procédés des IAA, génie alimentaire et génie industriel (7,75 h) ; chimie, biologie, microbiologie, biotechnologie (4 h) ; activités pluridisciplinaires (4,50 h) - atelier technologique - possibilité d’association à un module d’initiative locale (1,50 h)

- Volume horaire total : 1740 h

- Stage en entreprise : 16 semaines

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTSA sciences et technologies des aliments (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTSA sciences et technologies des aliments, option produits céréaliers

Le titulaire de ce BTS exerce dans des entreprises industrielles de fabrication de produits alimentaires : industries laitières, industries des viandes, industries céréalières (fabrication de produits alimentaires élaborés, fabrication d'huiles, de corps gras), industries sucrières, fabrication de boissons et alcools, fabrication de produits alimentaires divers.
Il maitrise le procédé et le produit. Il planifie et coordonne les différentes phases du process de production en répartissant le travail au sein d'une ou plusieurs équipes dont il a la responsabilité. Il veille au respect des délais, des quantités, de la qualité et des coûts de production. Il s'assure en permanence des résultats produits par l’espace dont il a la responsabilité et de l'application des règles d'hygiène, de sécurité et de respect de l'environnement. En fonction des commandes, il décide des ajustements à opérer sur les machines et la production.

L'option produits céréaliers permet de travailler dans une structure de stockage ou une entreprise de transformation des céréales (meunerie, semoulerie, rizerie, maïserie), ou dans une industrie utilisatrice (boulangerie industrielle, biscotterie, biscuiterie, production d'aliments pour animaux). le technicien peut aussi exercer son activité dans le bureau d'études d'une entreprise de fabrication de matériel ou dans une société de courtage ou d'agréage.

- Exemples de métiers : responsable de silos - chef meunier - chef de projet en installation de matériel - auditeur(trice) qualité - agréeur contrôle qualité - conducteur(trice) de ligne de production alimentaire

- Poursuite d'études : prépa ATS bio, autre BTSA en 1 an, écoles d'ingénieurs, licence professionnelle (commercialisation des produits alimentaires ; gestion des organisations agricoles et agroalimentaires ; industrie agroalimentaire : alimentation ;  métiers de la santé : nutrition, alimentation ; industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation...)

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.