1. Le concours Puissance Alpha offre de nouvelles voies d’admission aux bac+1 et bac+2
Décryptage

Le concours Puissance Alpha offre de nouvelles voies d’admission aux bac+1 et bac+2

Envoyer cet article à un ami
En 2019, 3.000 candidats ont été intégrés dans l’une des 16 écoles d’ingénieurs de Puissance Alpha. // © Adobe Stock/Chinnapong
En 2019, 3.000 candidats ont été intégrés dans l’une des 16 écoles d’ingénieurs de Puissance Alpha. // © Adobe Stock/Chinnapong

Le concours d’entrée regroupant 16 écoles d’ingénieurs, qui était jusque là postbac, a décidé de lancer trois nouvelles voies d’admission s’adressant aux étudiants en rentrée décalée, aux bac+1 et bac+2 CPGE. Une façon de prendre en compte les nouvelles pratiques des élèves en matière de construction de parcours.

Vous souhaitez vous réorienter dès le mois de septembre parce que vous n’avez pas trouvé la bonne filière ? Vous avez validé une première année d’études scientifiques mais vous voulez intégrer une école d’ingénieurs directement en deuxième année ? Ou tout simplement, vous voulez intégrer un cycle ingénieur après une prépa ?

Puissance Alpha, un concours d’entrée en écoles d'ingénieurs regroupant 16 établissements, annonce le lancement de trois nouvelles voies qui vous intéresseront si vous êtes dans un de ces cas de figure. Né il y a deux ans de la fusion entre Puissance 11 et Alpha, Puissance Alpha était jusqu’à présent dédié uniquement candidats postbac.

Lire aussi : Écoles d'ingénieurs : les formations qui recrutent via Parcoursup

S'adresser aux indécis

La première voie, baptisée concours "rentrée décalée" s’adresse aux bacheliers S, STI2D, STL, et ES option maths (selon les écoles). Cette filière est bien adaptée si vous n’avez pas trouvé une voie qui correspond à votre profil en septembre ou si vous souhaitez vous réorienter au cours de la première année d’études sans perdre une année scolaire. Vous pouvez candidater en ligne sur le site de Puissance Alpha de novembre à février prochain, pour viser une rentrée entre janvier et mars 2020. Dix écoles d’ingénieurs sont concernées dont l’EBI, 3iL, Efrei Paris ou l’ESEO, avec 267 places.

La deuxième voie, le concours bac+1, est ouvert aux candidats ayant validé une première année en CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), BTS, DUT, licence scientifique, école d’ingénieurs, PACES (première année commune aux études de santé)… Parfait si vous souhaitez vous réorienter après une première année validée d’études scientifiques. Les candidatures seront ouvertes de janvier à juin 2020 pour 269 places dans 12 écoles faisant partie de Puissance Alpha.

Enfin, la troisième voie, le concours CPGE, intéressera les étudiants en cours de validation d’une deuxième année de classe préparatoire scientifique en filières MP, PC, PSI. L’inscription devra se faire en ligne sur le site de la SCEI (Service de concours écoles d’ingénieurs). En effet, cette nouvelle voie est créée selon les modalités de la banque d’épreuves "CCINP / e3a-Polytech". Mais chaque école garde la main sur ses barres d’admissibilité, ses oraux et ses niveaux d’admission. À vos souris : 13 écoles offrent 732 places à partir de décembre prochain et jusqu’à fin janvier 2020.

Lire aussi : La prépa ATS : un tremplin pour les BTS et DUT qui visent une école d'ingénieurs

Des parcours personnalisés

"Nous proposons comme pour le postbac une simplification des formalités et un coût unique", explique Jean-Marc Idoux, président de Puissance Alpha et directeur général du groupe Yncrea Hauts de France (HEI-ISA-ISEN). Pour lui, les étudiants d’aujourd’hui ne construisent plus leur parcours de façon linéaire, ou en faisant la même école d’ingénieurs que papa et grand-papy. "Ils veulent beaucoup plus personnaliser leur parcours ", ajoute-t-il.

Ces trois nouvelles filières d'admission vous offriront la possibilité d’effectuer une inscription dans un guichet unique, à un coût équivalent au concours postbac (120 euros pour les bac S et 50 euros pour les autres bac).

10.000 candidats sur Parcoursup

Cette année, vous avez été plus de 10.000 à poster un vœu sur Parcoursup au titre de Puissance Alpha, soit une augmentation de 54% en deux ans. Sur ce total, un peu moins 3.000 candidats ont été intégrés dans l’une des 16 écoles d’ingénieurs de Puissance Alpha, soit une progression de 23% par rapport à 2017.