1. Egalité des chances : PEI, une prépa gratuite à l’IEP de Lille
Coaching

Egalité des chances : PEI, une prépa gratuite à l’IEP de Lille

Envoyer cet article à un ami

Plus discrets que leur grand frère parisien, les neuf instituts d’études politiques de province gagnent pourtant à être connus puisqu’ils offrent la même formation et les mêmes méthodes d’enseignement ! Et sept d’entre eux recrutent via un concours commun.

Prononcez « Peï » ! Comme le célèbre architecte [mais si, vous le connaissez puisqu’il est connu !]. De quoi s’agit-il ? Tout simplement du Programme d’études intégrées (PEI) de l’IEP de Lille. L’objectif : préparer gratuitement des lycéens de milieux défavorisés au concours d’entrée.

prépa IEP lille

 

Six mois de prépa pour les plus défavorisés

PEI. Derrière ce nom mystérieux aux consonances asiatiques se cache donc un vaste dispositif d’égalité des chances : une préparation gratuite au concours d’entrée de l’institut d’études politiques de Lille (concours qui est d’ailleurs commun à cinq autres IEP : voir l'encadré plus bas), pour des élèves de première et de terminale, alors que les organismes privés proposent des formations similaires à des coûts très élevés.

Plutôt que de se faire ouvrir une porte d’entrée directe aux instituts sur critère sociaux, les jeunes les plus défavorisés ont ici accès à… un moyen de travailler plus ! Avec une préparation complète et intensive, pendant six mois.

Cours en ligne, devoirs, concours blanc et tutorat

Comment se déroule-t-elle ? De janvier à juin, via la plateforme IEPEI, qui agrège l’ensemble du contenu nécessaire pour être prêt le jour-J, mais aussi une vaste panoplie de conseils méthodologiques et un suivi pointu de l’actualité.

Des professeurs alimentent, réactualisent et adaptent le site en permanence. Des étudiants de l’IEP lillois jouent également le rôle de tuteurs auprès des jeunes recrues. Devoirs par correspondances et concours blancs jalonnent la préparation, avec une semaine de cours à l’IEP en juin.

Postuler avec l’accord de son proviseur

Pour intégrer cette préparation, une solution : candidatez ! La procédure est simple. Vous prévenez votre professeur dès la rentrée (septembre), qui donne son accord et prévient le proviseur de l’établissement, qui donne son accord et prend contact avec l’IEP, qui donne son accord et signe une convention avec votre lycée. C’est vu ?

En 2008, 140 élèves de première ont participé au PEI, ainsi que 170 élèves de terminale issus de soixante lycées (soit le tiers des lycées de la région Nord-Pas-de-Calais).

"Préparer un concours est violent"

Dans la sélection entrent bien sûr en compte les critères sociaux (être boursier du secondaire ou dépasser de peu le plafond nécessaire pour obtenir cette bourse), mais aussi la moyenne scolaire et surtout une forte motivation.

"Préparer un concours est violent, explique Xavier de Glowczewski, responsable du programme lillois avec Jacques Staniec et conseiller du directeur de l’IEP sur les questions de démocratisation, nous ne prétendons pas transformer les élèves d’un coup de baguette magique. Prendre un élève en grande difficulté ne ferait que l'enfoncer et aurait un effet destructeur, compte tenu de la charge de travail que demande le programme".

Un accompagnement vers l’enseignement supérieur

Le programme fait en effet d’une pierre deux coups ! Outre la préparation au concours commun des IEP, cet accompagnement permet aux lycéens de comprendre progressivement les attentes du supérieur. Ainsi, parmi ceux qui ont passé le concours en 2008 et suivi la prépa, 20 % ont été admis dans un IEP, mais les autres n’ont pas pour autant abandonner les études.

"Nous les encourageons en leur rappelant notamment que les classe prépas, c’est aussi pour eux !". 50 % ont ainsi intégré une CPGE tandis que 40 % ont rejoint l’université (dont plus de la moitié en fac de droit). Au total, 80 % des élèves déclarent avoir renforcé leur ambition de continuer des études longues avec le PEI. Un bon moyen d’envisager son futur, différemment.


Un programme mutualisé aux six IEP
Lancé en 2007 par Sciences po Lille, ce programme d’études intégrées a déjà fait des émules, puisque les cinq autres IEP du concours commun s'y sont greffés – chacun à son rythme – depuis la rentrée 2008. (Sciences po Aix-en-Provence, Lyon, Rennes, Strasbourg et Toulouse). D’où le nouveau nom du programme : le palindrome [mot compliqué mais rigolo ! A vos dictionnaires] "IEPEI".Une convention de trois ans avec la BNP Paribas
Michel Pébereau, président de BNP Paribas, a reconduit pour trois ans la convention de soutien de sa banque au programme IEPEI, le 19 novembre 2010, à Sciences po Lille en présence des directeurs des 6 IEP (Aix, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse).
Qui contacter ?
Les responsables pédagogiques du programme IEPEI au sein de l’institut d’étude politique le plus près de chez vous :
IEP d'Aix-en-Provence (jean-marc.duval@iepei.com)
IEP de Lille (xavier.deglowczewski@iepei.com ou jacques.staniec@iepei.com)
IEP de Lyon (michele.bacot-decriaud@iepei.com)
IEP de Rennes (pierre.remond@iepei.com)
IEP de Strasbourg (strasbourg@iepei.com)
IEP de Toulouse (olivier.philippe@iepei.com)
Le responsable du site internet IEPEI (jonathan.gaquere@iepei.com)