1. Stages Sciences-po de la Légion d’honneur : des places pour les boursiers
Décryptage

Stages Sciences-po de la Légion d’honneur : des places pour les boursiers

Envoyer cet article à un ami

Présents sur le marché des préparations à Sciences po depuis 20 ans, les réputés stages de remise à niveau proposés par Bernard Clerté (prépas de la Légion d'honneur) sont désormais en partie ouverts à des lycéens de milieu modeste.

Comment aider des élèves de tous les milieux à intégrer Sciences-po ? Bernard Clerté qui a créé un stage très coté de préparation à Sciences po, annonce qu’il  réservera jusqu’à 20 % des places dans ses stages à des boursiers ou des élèves issus de milieux défavorisés financièrement. Pour ces stages, qui coûtent entre 1000 et 1200 €, les élèves les plus modestes ne paieront que de 200 à 500 €, selon leur situation Des grandes écoles pourraient participer financièrement à cette initiative. « Je ne veux pas faire de la discrimination positive, mais de la promotion active », déclare-t-il. Voilà qui devrait faire quelques heureux. Car les stages d’été de préparation à Sciences-Po créés par Bernard Clerté sont une légende. Plus d’un millier d’étudiants lui doivent leur entrée rue Saint-Guillaume. Et tous, même les recalés, en gardent un souvenir ému. Ce charismatique professeur de Philosophie a même un groupe de fans sur Facebook : « The Bernard Clerté Appreciation Society », où les anciens s’échangent avec émotion ses expressions les plus corsées.
 

Un professionnalisme loué par Richard Descoings lui-même

 
Lancés avec un certain succès en 1990 au lycée Jean de La Fontaine à Paris où leur instigateur était déjà une star en tant que professeur de culture générale, ces stages d’été permettaient jusque-là aux élèves de terminale de se préparer durant l’été au concours de Sciences po Paris qui avait lieu fin août. Chaque année, l’équipe de professeurs envahissait le lycée déserté pour accueillir une soixantaine d’élèves motivés. Quelques années plus tard, il déménage au lycée Lakanal de Sceaux. (92) où il consolide sa réputation. Un professionnalisme loué par Richard Descoings lui-même, directeur de Sciences-po Paris, généralement peu amène envers les prépas. Depuis 2009, Bernard Clerté a pris ses quartiers d’été à La Maison d’éducation de La Légion d’honneur à Saint-Denis (93) vénérable institution dirigée par Huguette Peirs, une amie de longue date.
 

Il prépare les candidats à Sciences-Po dès la fin de la première

 
 Mais avec l'avancement du concours de Science po fin juin, Bernard Clerté a dû modifier son offre. Cette année, il proposera donc trois stages d’un genre nouveau, qui auront lieu du lundi 19 juillet au samedi 7 août 2010 : un premier stage d’été de trois semaines pour des élèves qui passent de première en terminale, et qui comptent passer les concours des IEP à la fin de l’année de terminale ; un stage pour des jeunes qui vont intégrer une classe préparatoire aux grandes écoles et qui sentent qu’ils n’ont pas le niveau suffisant, et enfin un troisième stage pour des bacheliers qui viennent d’être reçus à Sciences po Paris. « Dans mon esprit, explique Bernard Clerté, cette dernière préparation s'adresse plus particulièrement aux élèves mention très bien admis directement à l'IEP de Paris. Car nous sommes bien placés pour savoir que la plupart des mentions très bien n'ont pas le niveau." Trois formules de stages auxquelles peuvent désormais postuler une plus large frange de jeunes attirés par les IEP.

Plus d’infos : http://www.prepa-hec-ad.com/
Envoi des candidatures à partir du mois de mai.