1. En terminale, Ali crée un logiciel pour devenir un crack en anglais
Portrait

En terminale, Ali crée un logiciel pour devenir un crack en anglais

Envoyer cet article à un ami
Ali, s'il espère entrer à Sciences po, a aussi des projets de création d'applis. // © Photo fournie par le témoin
Ali, s'il espère entrer à Sciences po, a aussi des projets de création d'applis. // © Photo fournie par le témoin

Ali Rami, 17 ans, a inventé un logiciel pour enrichir son vocabulaire d’anglais. Un outil qui sera utile notamment aux étudiants qui, comme lui, préparent le concours pour intégrer Sciences po Paris.

En terminale ES au lycée Louise-de-Marillac, dans le Ve arrondissement de Paris, Ali Rami a déjà soif d’entreprendre. Il y a un an, il développe en un mois un logiciel à destination des étudiants : Dailyvocab. Celui-ci sélectionne et traduit les cinq mots les plus utilisés par jour dans la presse économique anglo-saxonne. "J’avais besoin d’enrichir mon vocabulaire d’anglais pour préparer le concours de Sciences po", se souvient le lycéen.

Plus de 6.000 utilisateurs

Fort de son succès, Dailyvocab est repéré par le public des classes préparatoires aux concours aux IEP (instituts d’études politiques). Avec Prépalive, plate-forme qui fournit des contenus de cours, Ali ajoute à son logiciel un chatbot, gratuit, qui propose des cours à la carte, des lectures d’actualités, des exemples de phrases d’accroche… Le groupe Tremplin s’est déjà montré intéressé pour reprendre son idée.

Lire aussi : Tous les portraits des jeunes qui vont faire la une

Des projets d’entrepreneuriat

Ali s’est orienté vers la filière ES car il est "attiré par l’histoire, l’économie, l’actualité, le débat". Pour la suite, il espère intégrer Sciences po Paris ou le parcours Dauphine-Talents. "J’ai besoin d’un emploi du temps flexible pour mener mes projets d’entrepreneuriat. Je veux étudier la sociologie, car la technologie n’a pas d’intérêt sans une compréhension de ce qui nous entoure. Dans un second temps, je me formerai à l’informatique." Son prochain projet : une appli mobile pour créer du microcrédit à taux zéro. Une idée ambitieuse, qui ne le décourage pas : "J’adore créer, résoudre des problèmes, me sentir utile."