Boîte à outils

Ce qu’il faut savoir avant d’aller étudier… au Japon

Adobe Stock
Chaque année, un peu plus de 1.000 Français partent étudier au Japon. © Adobe Stock/motortion
Par Éléonore de Vaumas, publié le 15 avril 2020
5 min

Souvent cité en exemple pour l’excellence de ses formations en technologie de pointe, le Japon accueille chaque année environ 300.000 étudiants étrangers. Modalités pratiques, fonctionnement et coût des études… L’Etudiant fait le point sur ce que vous devez savoir.

Surtout réputé pour sa culture mixant traditions séculaires et exubérance high-tech, sa cuisine classée au patrimoine de l’Unesco et ses paysages à couper le souffle, le Japon est aussi le 8e pays à accueillir le plus d’étudiants internationaux. En France, ils sont un peu plus de 1.000 à s’envoler chaque année vers l’archipel (selon les chiffres de Campus France). Si, comme eux, vous rêvez d’étudier au pays du Soleil Levant, voici les informations que vous devez connaître avant de boucler vos bagages.

Un modèle universitaire proche du français

Majoritairement universitaire, l’enseignement supérieur nippon compte près de 800 établissements, publics et privés. Les études durent généralement 4 ans (6 ans pour les études de médecine, dentiste et vétérinaire), avec, à la clé, un bachelor. Il est possible de poursuivre en master (+2 ans) puis en doctorat (+3 ans) dans des Graduate Schools. Un modèle qui reste donc assez proche de notre fonctionnement.
Parmi les universités les plus réputées : celle de Kyoto, talonnée de près par celle de Tokyo, la capitale du Japon. Arrivent ensuite les facultés de Tôhoku, Hokkaidô, Nagoya, Osaka, Tsukuba et Akita.
Répartis sur l’ensemble du territoire, les quelque 3.000 Special training colleges ne cessent, quant à eux, de gagner du terrain auprès des étudiants qui, en 2 ou 4 ans, sortent avec un diplôme professionnel en poche dans le domaine agricole, paramédical, social, commercial...

Inscription, visa, santé… à quoi faut-il vous attendre ?

N’entre pas à l’université qui veut ! Si un accord avec le Japon permet aux bacheliers d’intégrer directement le premier cycle universitaire, l’inscription est fréquemment conditionnée à un examen d’entrée, appelé EJU (Examination for Japanese University Admission for International Students). L’objectif ? Évaluer votre connaissance de la langue japonaise (pas impératif si vous optez pour un cursus en anglais), et, éventuellement, votre niveau en sciences et en maths. Ce test est organisé deux fois par an (juin et novembre), uniquement sur place.

Particularité du modèle universitaire nippon : l’année universitaire s’échelonne entre avril et mars de l’année suivante (avec des pauses estivale et hivernale). Pour l'inscription, vous avez généralement jusqu’au mois de janvier. Renseignez vous sur le site Japan study support pour avoir une idée plus précise de tous les établissements qui proposent des cursus internationaux.

Bon à savoir
Si vous obtenez un diplôme au Japon, ce dernier sera automatiquement reconnu par le système français, grâce à un transfert des crédits japonais vers le système européen ECTS.
Qui dit études au Japon, dit visa étudiant. Mais avant d’en faire la demande, il vous faudra avoir fait le choix de votre établissement, dont l’aval est nécessaire pour obtenir le précieux sésame. Un conseil, armez-vous de patience car les démarches prennent souvent 2 ou 3 mois !
Autre élément auquel vous devez penser avant de partir : l’inscription à la sécurité sociale japonaise. Elle est obligatoire. Cette dernière couvre 80% des frais médicaux. Pas la peine, donc, de demander une extension à votre assurance en France.
Enfin, la monnaie étant le yen, contactez votre banque pour savoir ce qu’elle peut vous proposer pour alléger les taux de change.

Budget : le coût des études, principale source de dépenses

Si vous ne faites pas partie des chanceux en programme d’échange, vous devrez vous acquitter de frais d’inscription et de scolarité qui, dans certains établissements, peuvent atteindre des sommets. Comptez ainsi entre 6.900 et 7.800 € pour les universités publiques, et jusqu’à 11.300 € pour les instituts de formation professionnelle.

Hormis ce gros poste de dépense, la vie est un peu moins coûteuse au Japon (en moyenne, -12%), notamment pour se loger. Pour vous donner une idée des prix pratiqués, voici un tableau comparatif où les yens sont convertis en euros (source : le coût de l’Expat).

Coût à Paris

Coût à Tokyo

Différence en pourcentage

Loyer mensuel d'une chambre en centre-ville

1.185,96 €

1.048,78 €

  • 11,6%

Pass mensuel pour les transports en commun

75 €

81,81 €

  • 9,1%

Restaurant modeste pour une personne

15 €

6,55 €

  • 56,3%

Menu fast food

9 €

5,73 €

  • 36,3%

Bouteille d'eau (1,5 L)

1,01 €

1,05 €

  • 4%

Bière locale en pression (0,50 L)

7 €

4,09 €

  • 41,6%

Riz (1 kg)

1,94 €

5,28 €

  • 172,2%

Pommes de terre (1 kg)

1,99 €

3,10 €

  • 55,8%
Seules quelques bourses sont offertes aux étudiants français

désireux de poursuivre leurs études au Japon, et, le plus souvent, elles sont réservées aux titulaires d’un bac +4, comme la bourse Monbusho financée par le ministère de l’Éducation japonais, ou d’un bac +5, à l’instar de la bourse d’excellence Lavoisier en France. Rendez-vous sur le site Jasso pour en savoir plus.

Logement : à plusieurs, c’est moins cher !

Hébergement en famille d’accueil, colocation, résidence universitaire… Si les logements pour étudiants ne manquent pas, leurs tarifs ne sont pas à la portée de toutes les bourses. La solution la plus économique ? Partager un dortoir situé dans une structure dépendant de l’université, pour 350 € par mois en moyenne.

Un job étudiant, oui, mais…

Le statut étudiant vous autorise à travailler à temps partiel, dans la limite de 28 heures par semaine. Il vous faudra pour cela demander un permis de travail au bureau régional de l’immigration. Voici quelques noms de sites spécialisés pour vous aider dans votre recherche : expat.com, le site de la CCI au Japon et, le plus connu, GaijinPotJobs.

Renseignez-vous auprès de l’ambassade française au Japon ou sur le site jasso.go.jp pour plus d’informations.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !