1. Partir étudier à l'étranger : ces écoles qui vous envoient au bout du monde
Témoignage

Partir étudier à l'étranger : ces écoles qui vous envoient au bout du monde

Envoyer cet article à un ami
Le pont de San Francisco, aux États-Unis. // © Fotolia
Le pont de San Francisco, aux États-Unis. // © Fotolia

Et si vous partiez à l'étranger pendant vos études ? Apprentissage d'une langue, découverte d'une autre culture... Les raisons sont multiples, et les établissements, de plus en plus nombreux à accompagner leurs élèves dans cette démarche. Alors que vous suiviez ou visiez des études en commerce, ingénieurs, art, que vous passiez par la fac, les IEP ou une école spécialisée, faites comme les 17 jeunes à qui nous donnons la parole, tous partis au bout du monde dans le cadre de leur formation.

Partir à l'étranger en école de commerce : une culture bien ancrée

L'international est inscrit dans l'ADN des business schools. Échanges universitaires classique ou double diplômant, séjour sur un campus hors sol de l'école ou stage en entreprise, les modalités d'immersion sont variées et s'adaptent aux envies des élèves.
fleche-rouge Comment Louis, Anouk et Alexandre en ont profité.

Partir à l'étranger en école d'ingénieurs : mobilité encouragée

Même si toutes les écoles n'en font pas une obligation, le départ à l'étranger durant les études d'ingénieur est fortement recommandé. Formule la plus privilégiée ? Le stage, notamment de fin d'études. Mais ce n'est pas la seule possibilité...
fleche-rouge Comment Émeline, Célia et Anne-Lise en ont profité.

Partir à l'étranger à la fac : le master, un passeport pour le monde

Et si vous profitiez de vos années à l'université pour passer quelque temps au bout du monde ? Une expérience particulièrement indiquée en master, où vous avez l'embarras du choix tant au niveau des modalités de séjour que des destinations. Témoignages d'étudiants qui se sont lancés dans l'aventure.
fleche-rouge Comment Aurore, Clément et Stéphane en ont profité.

Partir à l'étranger en IEP : en institut d'études politiques, expatriation obligée

Intégrer un IEP , c'est s'assurer de partir au moins un an à l'étranger. En effet, chacun des instituts d'études politiques impose à ses étudiants la mobilité internationale, la plupart du temps en 3e année. Exemple avec Nina, qui a ainsi passé un an à Berkeley.
fleche-rouge Comment Nina en a profité.

Partir à l'étranger en école d'art : le talent ne connaît pas de frontières

Les étudiants en art n'ont jamais autant voyagé. Parmi la cinquantaine d'écoles d'art publiques, les plus prestigieuses ont noué des partenariats avec des établissements implantés dans le monde entier.
fleche-rouge Comment Aurélie, Hubert et Anne-Laure en ont profité.

Partir étudier à l'étranger : possible aussi en écoles spécialisées 

Des formations paramédicales à celles dans les domaines de l'hôtellerie et de la restauration, en passant par le management du tourisme ou les langues étrangères, les cursus spécialisés vous proposent également des opportunités pour partir à l'autre bout du monde.
fleche-rouge Comment Justine, Jordan, Fanny et Aurélie en ont profité.