1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. Réforme des études de santé : programme, évaluations... à quoi va ressembler l'année de PASS ?
Décryptage

Réforme des études de santé : programme, évaluations... à quoi va ressembler l'année de PASS ?

Envoyer cet article à un ami
Des matières dispensées en PACES seront conservées durant le PASS. // © Kasto / Adobe Stock
Des matières dispensées en PACES seront conservées durant le PASS. // © Kasto / Adobe Stock

Si vous vous préparez à vous jeter dans la bataille des études de santé après la suppression de la PACES programmée pour la rentrée prochaine, vous vous posez sûrement nombre de questions à propos du parcours accès santé (PASS) notamment. Quels sont les changements induits par la réforme ? Quels seront les enseignements dispensés ? Comment serez-vous évalués ?

Dès la rentrée 2020, la PACES disparaît pour laisser la place à deux nouvelles principales voies d’accès aux filières MMOP (médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie) : le parcours spécifique "accès santé" (PASS) ou une licence avec option "accès santé" (LAS).

Même si le numerus clausus est enterré officiellement, l’accès en deuxième année des études médicales sera toujours restreint et la sélection drastique. Si vous vous préparez à vous jeter dans la bataille, vous vous posez sûrement nombre de questions. Qu’est ce qui change par rapport à la PACES ? Quels seront les enseignements dispensés ? Comment serez-vous évalués ?

Des enseignements de la PACES sont conservés

Naturellement, les sciences fondamentales seront toujours au programme, comme l’anatomie ou la biochimie. "Nombre d’enseignements qui sont déjà dispensés en PACES seront repris. Qu’il s’agisse de sciences physiques, de chimie, de statistiques ou bien d’enseignements en sciences sociales et humaines", précise Djillali Annane, le doyen de la faculté de médecine de l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Les universités dévoileront en fin de l’année universitaire 2019–2020 l’offre pédagogique qu’elles sont en train de construire pour le PASS. Comme il n’existe plus de cadrage national, les facultés disposent d’une petite marge de manœuvres pour innover.

"À Versailles, nous réfléchissons à mettre en place un stage obligatoire qui peut avoir lieu dans un cabinet d’un professionnel de santé en ville, dans un hôpital, un centre de santé, une agence régionale de santé, une caisse d’assurance maladie, reprend Djillali Annane. Il s’agirait d’un stage court d’une semaine qui permettrait aux étudiants d’avoir un aperçu de ce que sont les métiers de la santé".

Lire aussi : Réforme des études de santé : que faire si je rate ma PACES en 2020 ?

Des oraux pour évaluer les étudiants en PASS ?

Comment vont se passer les évaluations ? Certaines universités devraient probablement mettre en place le contrôle continu des connaissances, d’autres des partiels. Les étudiants ne seront plus simplement évalués via les QCM mais des épreuves rédactionnelles et des oraux seront introduits.

"Le module d’anglais et celui de la découverte des métiers de la santé vont probablement être évalués à l’oral tandis que les autres matières le seront à l’écrit ou en QCM", explique Kevin Bouchenak, en charge de l’enseignement supérieur à l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF).

Les organisations étudiantes voient d’un bon œil la mise en place de ces épreuves orales qui évalueront "des compétences transversales comme les capacités d’expressions orales, de hiérarchisation de l’information ou d’analyse de document", précise Maxime Tournier, vice-président de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), chargé de l’enseignement supérieur.

Lire aussi : Réussir ses études de médecine : les meilleurs conseils des étudiants, la vidéo d'Hugo Décrypte

Les plus brillants seront sélectionnés dès le premier groupe d'épreuves

Les épreuves de sélection s’organiseront en deux groupes d’épreuves. À l’issue du premier groupe, les candidats ayant obtenu des notes supérieures à un seuil défini par le jury pourront directement passer en deuxième année. "Il faut considérer le deuxième groupe d’épreuves comme la norme. Mais par rapport à cette norme, certains étudiants parce qu’ils auront été jugés brillants au premier groupe d’épreuves seront dispensés du deuxième", explique Djillali Annane.

Si vous êtes intéressé par cette voie, vous pouvez y postuler sur la plate-forme d'admission Parcoursup à partir du 22 janvier.