Parcoursup fermé, les candidats vont à la rencontre des formations

Par Thibaut Cojean, publié le 20 Septembre 2021
5 min

Trouver une formation pour la rentrée 2021 ne se fera plus sur Parcoursup. Sur le salon de la rentrée de l’Etudiant, les bacheliers sans formation sont partis à la rencontre des écoles, pour des admissions en direct, basées sur l’échange et l'information.

Même si l’édition 2021 de Parcoursup est bel et bien terminée, la rentrée universitaire n’a pas démarré partout. De nombreux établissements proposent encore des places dans leurs formations, ou ont instauré des rentrées décalées pour les anciens lycéens encore sans solution. Mais sans la procédure nationale pour centraliser les candidatures, les postulants doivent aller eux-mêmes à la rencontre de ces établissements.

"Trouver une formation dès le mois d’octobre"

C’est ce qu’a fait Elijah, ce samedi. Son bac général obtenu de justesse, ce jeune homme de 18 ans n’a pas encore de formation à rejoindre à la rentrée. La phase principale de Parcoursup ne lui aura proposé qu’un BUT à deux heures de chez lui, tandis que la phase complémentaire a rejeté tous ses vœux.

Quatre jours après la fin de Parcoursup, c’est donc sur le salon de la rentrée de l’Etudiant qu’Elijah espère "trouver des infos pour une formation dans le secteur de la vente et du commerce". Il n’a pourtant pas attendu la fin de la procédure pour contacter directement des écoles. "Elles m’ont dit de rappeler après la fermeture de Parcoursup", précise-t-il.

Tout comme Alicia, il espère que la fin de la procédure aura permis aux établissements de quantifier le nombre de places encore disponibles. À 18 ans, cette jeune fille vient pourtant de débuter un BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) en alternance, mais elle sait déjà que ça ne lui plaît pas. "Autant trouver une autre formation dès le mois d’octobre, estime Jocelyne, sa mère, sinon il faudra attendre l’année prochaine."

Lire aussi

Entretiens de motivation et concours d’admission

Sur le salon, les stands sont tenus par des écoles, souvent privées, qui ont encore des places à offrir à des candidats toujours en quête d'une formation. Malgré le retard sur la rentrée scolaire, ces rencontres restent avant tout informatives. "On essaie d’orienter les candidats en fonction de leurs cursus scolaires, explique Sopheaktra Chhuon, coordinatrice du CFA Camas Académy. On va sonder leurs besoins et les inviter à une réunion d’information avant de leur proposer des formations."

Après six mois de candidatures centralisées et redistribuées par Parcoursup, le recrutement se fait de nouveau sans intermédiaire. "On prend rendez-vous directement sur le salon pour passer ensuite un entretien", explique Sarah, conseillère formation à l’Ipac. Malgré un "effectif quasi complet", l’établissement reste donc ouvert aux candidatures, et invite même les intéressés à venir à leur journée portes ouvertes de la semaine suivante.

D’autres, comme l’ICD Business School, ont créé des promotions dédiées aux bacheliers sans formations, avec une rentrée décalée à novembre. "Ce sera une rentrée sélective, prévient Camille Joly, directeur développement de l’établissement. Les candidats passeront un entretien de motivation et un concours d’admission." Une fois reçue, cette promotion décalée devra suivre un programme intensif d’un mois et demi avant de fusionner avec celle de septembre.

Lire aussi

Beaucoup de places en alternance

La fréquentation des stands donne une idée des formations encore disponibles à la rentrée : quelques écoles spécialisées, des bachelors en management, des BTS, des classes prépas… Une grande partie d’entre elles proposent des diplômes en alternance. Ce qui convient parfaitement à Cheick, 24 ans, qui après un BTS dans le bâtiment souhaite se réorienter vers un bachelor dans le marketing. À la rencontre des écoles, il souhaite savoir si elles pourraient l'aider à trouver une entreprise d’accueil et si elles reconnaîtraient une partie des apprentissages reçus lors de son premier BTS.

D’autres organismes peuvent aussi aider à débloquer quelques situations. Après un échange avec la fédération de parents d’élèves PEEP, Elijah se sent en effet "un peu rassuré" : ils ont découvert une faille dans son dossier et vont l’aider à préparer un recours. En attendant, il sait que trouver une formation après la rentrée de septembre reste possible, à condition de cibler ses recherches et de contacter directement les établissements.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !