1. Parcoursup : les nouveautés de l'édition 2019
Boîte à outils

Parcoursup : les nouveautés de l'édition 2019

Envoyer cet article à un ami
Parcoursup // © Fotolia
Parcoursup // © Fotolia

Répondeur automatique, suivi individualisé, fiche de liaison, calendrier réajusté… Pour sa deuxième édition, Parcoursup promet un meilleur accompagnement des candidats. L’Etudiant fait le point sur toutes les nouveautés 2019.

Parcoursup, acte 2. Après une première année de réglages, "la V2", comme la surnomme Frédérique Vidal, est fin prête. À quelques jours de l’ouverture des inscriptions sur la plate-forme d’admission postbac, le 22 janvier 2019, la ministre de l'Enseignement supérieur a dévoilé de nouvelles pistes d’amélioration. Des nouveautés qui doivent surtout permettre un meilleur accompagnement des candidats au cas par cas.

Lire aussi : Parcoursup : le calendrier 2018–2019

Du nouveau sur la plate-forme

Depuis le 20 décembre 2018, vous avez accès à Parcoursup pour découvrir les 14.000 formations présentes sur la plate-forme. Plusieurs améliorations sont déjà visibles, notamment concernant l’accompagnement des candidats dans leur orientation.

Des fiches de suivi personnalisées. Lors de leur inscription, à partir du 22 janvier, les candidats en situation de handicap pourront remplir une fiche de liaison. Facultative, cette feuille de route vous permettra d’expliquer de quels accompagnements vous avez besoin pour poursuivre vos études. La fiche de liaison sera transmise à l’établissement une fois que vous serez admis pour vous permettre d’être accueilli dans les meilleures conditions. Vous pouvez aussi contacter directement le référent handicap sur Parcoursup pour lui poser toutes les questions nécessaires avant de vous inscrire.

Lire aussi : Comment se repérer sur Parcoursup : la phase d'information

Le suivi personnalisé concerne également les étudiants en réorientation ou en reprise d’études. Sur cette fiche, vous pourrez davantage valoriser votre parcours et expliquer les démarches effectuées. Vous pourrez également y glisser l’avis de structures d’orientation comme les CIO (centres d’informations et d’orientation), les missions locales…

Une nouvelle rubrique. Pour mettre en avant des compétences extra-scolaires, une nouvelle rubrique "vos activités et centres d’intérêt" a également été ajoutée sur Parcoursup. L'occasion d'y faire figurer vos expériences professionnelles, vos pratiques sportives et culturelles, votre engagement associatif…

Un nouveau test pour entrer en licence

Quinze mentions de licence sont concernées parmi la quarantaine existantes. La plupart sont des spécialités scientifiques comme les maths, la physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre mais aussi les sciences pour l’ingénieur, la mécanique, l’électronique, le génie civil… En 2018, seuls les candidats voulant intégrer une licence de droit devaient remplir ce test.

Cette auto-évaluation fait partie des attendus nationaux, des compétences jugées nécessaires pour réussir sa formation. D’après le ministère, le test scientifique aura le même esprit que celui de droit : il sera individuel et les résultats ne seront pas communiqués aux établissements. "Cela permet surtout aux candidats d’avoir une meilleure visibilité sur la formation qu’ils souhaitent intégrer", assure Jérôme Teillard, en charge de Parcoursup au ministère de l’Enseignement supérieur.

Lire aussi : Parcoursup : "J'ai testé le module d'évaluation en droit"

Un calendrier réajusté

Une fois votre dossier finalisé et vos vœux confirmés, vous recevrez vos premières propositions d’admission à partir du 15 mai.

En 2019, vous n'aurez plus sept jours pour vous décider comme en 2018. Ainsi, du 15 au 19 mai, vous aurez cinq jours pour répondre. À partir du 20 mai, vous n'aurez plus que trois jours pour accepter ou refuser une proposition. Une différence qui s’explique par les statistiques analysées par le ministère concernant le délai moyen de réponse des candidats l'an dernier.

Un accompagnement renforcé du 15 mai au 19 juillet

Autre nouveauté 2019 : un accompagnement à la carte, selon les besoins des candidats.

Se préparer à la procédure complémentaire. À partir du 15 mai, les candidats qui ont fait uniquement des demandes dans des filières sélectives (BTS, DUT, CPGE, IFSI…) et qui ne reçoivent que des réponses négatives pourront bénéficier, s’ils le souhaitent, d’un entretien individuel ou collectif. Ils rencontreront ainsi des professionnels de l’orientation directement au sein de leur lycée ou dans un CIO. Le but étant de les préparer à l’ouverture de la phase complémentaire pour faire de nouveaux vœux à partir du 25 juin.

Un bilan en trois étapes. C’est d’ailleurs à partir de cette phase complémentaire qu’un nouveau dispositif d’accompagnement sera également mis en place. Celui-ci concerne tous les candidats qui n’auraient pas encore validé de proposition. Cet accompagnement se fera en trois étapes : la première le 25 juin, la deuxième le 6 juillet et la dernière entre le 17 et 19 juillet. "Il s’agit d’un moment de réflexion pour faire les bons choix", explique Frédérique Vidal. Ces bilans se feront avec des conseillers d’orientation en direct, par téléphone ou par mail, selon le souhait des candidats. "L'objectif est d’aider à la fois ceux qui ont reçu des réponses mais qui hésitent et ceux qui restent encore en attente pour les aider à bien s’orienter", détaille la ministre.

Lire aussi : Parcoursup : les éléments dont vous aurez besoin le 22 janvier

Le répondeur automatique. Et pour éviter le stress pendant les grandes vacances, vous pourrez également utiliser le répondeur automatique à partir du 25 juin. "Cela concerne les candidats qui ont des vœux en attente. Ils pourront organiser leurs réponses en fonction de leur préférence." Et ainsi ne pas avoir à se connecter tous les jours sur la plate-forme pour savoir si une place s’est libérée. Car dès que le meilleur vœu est accepté, le répondeur le valide automatiquement à la place du candidat.

Une carte des formations

Enfin, sachez qu’une carte interactive devrait prochainement être mise à votre disposition pour visualiser les formations disponibles sur l’ensemble du territoire. L’application mobile de Parcoursup pourra quant à elle être téléchargée début mars.

Le ministère reste flou sur l’anonymisation des candidatures pourtant envisagée dès septembre 2018. "C’est un projet, cela permettrait de lever l’auto-censure, mais pour l’instant nous recensons toutes les contraintes liées à ce dispositif. On ne sait pas encore s’il sera mis en place dès cette année ou non", admet Frédérique Vidal.

S.O.S. Parcoursup : le livre pour tout savoir
S.O.S. Parcoursup est le livre indispensable pour utiliser la plateforme en toute sérénité et éviter les erreurs… Quelle stratégie adopter ? À combien de formations puis-je postuler ? Que sont les fameux « attendus » ? Comment agir quand les premières réponses positives ou négatives tombent ? Comment gérer les vœux en attente ? Bruno Magliulo répond à toutes les questions que se posent élèves et parents ! Découvrez ce livre ici !