1. Parcoursup : le répondeur automatique, comment ça marche ?
Décryptage

Parcoursup : le répondeur automatique, comment ça marche ?

Envoyer cet article à un ami
Le répondeur automatique de Parcoursup est un bon moyen de ne pas s'inquiéter pendant ses vacances. // © letudiant.fr
Le répondeur automatique de Parcoursup est un bon moyen de ne pas s'inquiéter pendant ses vacances. // © letudiant.fr

Il fait partie des grandes nouveautés de Parcoursup 2019. Dès le 25 juin, le répondeur automatique sera disponible pour vous épauler et vous permettre de profiter au maximum de vos vacances sans (trop) vous soucier de ce qui vous attend l'année prochaine. Explications.

Pour la première fois, les candidats ayant encore des vœux en attente sur Parcoursup pourront lever le pied et passer le témoin au répondeur automatique. De quoi partir en vacances plus sereinement sans dépendre des éventuels bugs, comme cela avait été le cas pour certains candidats à l'été 2018. Comment le répondeur fonctionne-t-il concrètement ? Est-il obligatoire ? Peut-on vraiment lui faire confiance ? L'Etudiant vous explique tout.

Que se passera-t-il à partir du 25 juin ?

Si vous êtes encore en attente d’une proposition après les épreuves écrites du bac, le 25 juin, vous aurez la possibilité d'utiliser le répondeur automatique. Il vous suffit de vous rendre sur Parcoursup et de l'enclencher.

Lire aussi : Parcoursup : insatisfait de vos réponses, quelles solutions s’offrent à vous ?

Vous n’avez plus qu’à agencer vos vœux par ordre de préférence et le répondeur automatique se charge du reste. Il acceptera les propositions d’admission qui vous seront formulées, renoncera aux vœux qui ne vous intéressent plus et conservera tous les vœux susceptibles de vous plaire… Tout comme vous auriez pu le faire. L'outil vous informera en temps réel par mail ou SMS de l'état de votre candidature.

Un exemple pour comprendre

Pour mieux comprendre, voici un exemple concret. Nous sommes le 25 juin, vous êtes en attente dans tous vos vœux où vous avez reçu une proposition, mais l'un de vos vœux encore en attente vous intéresse davantage. Vous n’avez qu’à classer toutes ces formations par ordre de préférence (A, B, C, D…). Une fois que vous êtes sûr(e) de vos choix, et seulement à ce moment-là, activez le répondeur automatique.

Lire aussi : Parcoursup : entre surprise, déception et soulagement, les réactions des candidats

Quelques jours plus tard, vous recevez une proposition d’admission, c’est la formation A, votre préférée. Le répondeur automatique l’accepte, vous en êtes informé(e) et n’avez plus qu’à vous inscrire. S'il s'agit de la formation C, moins bien classée, le répondeur automatique l’accepte, faute de mieux. Mais en même temps, il supprime la formation D, qui n'a plus d'intérêt pour vous et laisse en attente les formations A et B, en espérant recevoir une meilleure proposition rapidement.

Quelques mises en garde

Attention cependant aux "effets secondaires" du répondeur automatique. Vous devrez être sûr(e) de vos choix qui ne seront plus modifiables après l’activation du répondeur automatique. De la même manière, si vous choisissez d’y renoncer, cette décision sera définitive.

Si vous formulez des vœux en phase complémentaire, là encore, cette action engendrera l’abandon du répondeur automatique. Il en est de même si vous acceptez la proposition d'une formation en apprentissage ou de la CAES (commission d’accès à l’enseignement supérieur). Mûrissez bien votre réflexion.

Loading...

Loading…