1. Supérieur
  2. Projet de stage : un choix de mission très encadré
Boîte à outils

Projet de stage : un choix de mission très encadré

Envoyer cet article à un ami
Si, le plus souvent, le projet de stage est déterminé par l’entreprise, dans certains cas, il appartient à l’étudiant de fixer le thème de sa recherche. // © l'Etudiant
Si, le plus souvent, le projet de stage est déterminé par l’entreprise, dans certains cas, il appartient à l’étudiant de fixer le thème de sa recherche. // © l'Etudiant

Le plus souvent, le projet de stage est déterminé par l’entreprise. Pourtant, dans certains cas, il appartient à l’étudiant de fixer le thème de sa recherche, comme l’explique Myriam Greuter dans Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, aux éditions l’Etudiant. Extraits.


Il est rare que le stagiaire définisse lui-même son projet de stage. La plupart du temps, son initiative est même assez limitée. Elle est restreinte par les exigences du diplôme et par la situation existant dans la structure d’accueil. Encore faut-il reconnaître les bons projets de stage parmi ceux proposés par les entreprises.

Qu’est-ce qu’un projet de stage ?

En BTS et en DUT notamment, le séjour en milieu professionnel ne constitue pas un simple stage de découverte. Il repose sur un projet, une mission, définis au début du stage et menés par l’étudiant dans l’entreprise. Ce projet est la pièce maîtresse des rapports de recherche et de synthèse. Ceux-ci ont pour but de raconter sa mise en place.

fleche-rouge Comment définir ce qu’est un « projet » de stage ?

En un mot, explique Françoise, enseignante en DUT hygiène, sécurité, environnement, « un projet de stage, c’est la résolution d’un problème concret posé au sein de l’entreprise ».

En pratique, l’observation de la situation peut révéler une difficulté (un dysfonctionnement) ou un manque (un besoin). Dans le premier cas, un étudiant en DUT GEII (génie électrique et informatique industrielle) pourra proposer de modifier un logiciel et de changer un capteur pour gagner dix secondes sur une chaîne de montage. Dans le second cas, un étudiant en DUT techniques de commercialisation mènera par exemple une enquête de satisfaction auprès de la clientèle ; il élaborera et gérera un questionnaire, et en analysera les résultats.

fleche-rouge Un intérêt pour le stagiaire et pour l'entreprise

La mission du stagiaire ne consiste donc pas simplement à détecter le problème, mais à proposer une solution, à la mettre en œuvre et à en communiquer les résultats.

Le projet de stage a ainsi pour but d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise, ou l’état de la connaissance. Il a donc à la fois un intérêt professionnel dans la formation de l’étudiant et une utilité pour la société.

Quand l’entreprise choisit le projet de stage

« La plupart du temps, le projet est directement proposé par l’entreprise, ou bien élaboré en collaboration avec l’étudiant », explique cependant Yann, professeur en DUT techniques de commercialisation à Sarcelles.

« L’étudiant joint à sa lettre de motivation une liste de missions possibles, fournie en cours, précise Corinne, professeur dans le même établissement. Ces missions correspondent à une liste officielle des compétences nécessaires à la validation du diplôme. L’entreprise se décide en fonction de ses besoins et s’engage par écrit. »

fleche-rouge Sélectionner les missions

Quelle liberté reste-t-il alors à l’étudiant ? Tout d’abord celle de tronquer la liste des missions envisageables : en en supprimant certaines, il met en lumière celles qui lui plaisent plus particulièrement. Mais en fait, tout ou presque se joue dans le choix du stage : à chacun de trouver l’entreprise susceptible de lui offrir une mission qui l’intéresse.

Les rendez-vous préliminaires avec le tuteur de l’entreprise sont ainsi essentiels ; ils doivent permettre de définir le contenu de la tâche future.

« Un stage commence bien avant le premier jour de travail ! », rappelle Yann. « Une mission précisément définie, des visites préalables dans l’entreprise, un commencement de recherche (bibliographique ou autre) avant le début du stage sont de très bon augure pour la suite. Ils prouvent que le stage sera intéressant, et que la relation avec la structure d’accueil est amenée à se poursuivre. »

Comment reconnaitre un bon projet de stage ?

Comme pour le mémoire, le projet doit être réalisable (notamment en ce qui concerne le temps, le matériel et les compétences). « On ne peut réaliser un document audiovisuel sans le matériel adéquat », explique par exemple un enseignant de DUT. Il vaut donc mieux éviter les projets trop ambitieux.

Le projet doit d’autre part être clairement défini et correspondre aux objectifs du diplôme : « Les domaines possibles pour choisir le sujet sont limités et précisés, confirme Anne, enseignante en BTS biotechnologie. Il faut absolument s’y conformer. » Enfin, il faut éviter les sujets trop banals et se garder de choisir un sujet déjà traité par un autre étudiant.

fleche-rouge Prendre en compte l’étendue du projet

Dans le choix du lieu de stage, un autre argument peut entrer en ligne de compte : la taille du projet proposé par l’entreprise.

« Deux cas peuvent se présenter, explique Yves, enseignant en DUT informatique. Première possibilité : le projet correspond à la durée du stage. C’est ce que beaucoup d’entreprises essaient de faire. Ou bien, un projet long est en cours. L’étudiant se voit alors intégré dans une équipe. Il ne participera qu’à un bout du programme. »

Selon Laurent, chef de travaux en BTS, il ne faut pas privilégier l’une ou l’autre de ces solutions a priori : « Il vaut mieux participer à une petite partie d’un projet passionnant que mener un projet inintéressant dans son intégralité. »

Trouver soi-même un projet de stage

Quelques situations très particulières autorisent exceptionnellement les étudiants à définir eux-mêmes leur projet de stage. Trois cas peuvent se présenter.

Soit il existe plusieurs besoins non satisfaits dans l’entreprise d’accueil. « L’étudiant a alors l’embarras du choix. Il peut choisir le contenu de sa mission », raconte Isabelle, étudiante en DUT.

Soit l’entreprise est très jeune : « Dans une société nouvellement créée, qui n’a pas encore de service commercial par exemple, ce sera à l’étudiant de déceler les besoins de l’entreprise », explique ainsi Corinne, enseignante en DUT techniques de commercialisation à Sarcelles.

Soit l’étudiant n’a pas su ou pas osé négocier une véritable mission lors de son embauche : il doit alors essayer de rattraper les choses en cherchant un bon projet et en le présentant à l’entreprise.

Dans le cas où vous devriez définir vous-même votre projet de stage, voici quelques idées.

fleche-rouge S'appuyer sur ses acquis et les missions types

« L’entreprise peut ne proposer à l’étudiant qu’un domaine général de travail, par exemple une réflexion sur sa politique de communication. L’étudiant doit alors choisir un angle de vue et une mission plus précise, comme l’élaboration d’une nouvelle maquette pour la lettre interne », explique Yann.

Pour trouver une idée de projet, appuyez-vous, d’une part, sur les savoir-faire acquis en cours, et d’autre part, sur les missions types effectuées par les stagiaires dans votre cursus. Vous devriez trouver l’inspiration, et éviter aussi de vous lancer dans un projet trop compliqué.

fleche-rouge Observer la situation de l’entreprise

L’observation de la situation de l’entreprise révèle souvent des besoins, et donc des idées de missions. « Le projet peut être quelque chose de très ponctuel, lié aux circonstances, explique Yann. Le stage peut coïncider avec un événement particulier ou tomber pendant une période de suractivité. Si l’étudiant n’a pas défini de mission précise avant son stage, il peut alors proposer son aide et ses compétences en fonction des besoins du moment : par exemple, collaborer à l’étude d’une plaquette nouvellement lancée. »

Ouvrez donc les yeux et les oreilles, informez-vous sur les projets de l’entreprise : un stage « café-photocopies » peut déboucher sur une véritable mission.

Demandez des conseils et de l’aide à vos deux tuteurs : « Il est capital de rester en contact étroit avec le maître de stage dans l’entreprise, avant et pendant le séjour en milieu professionnel », affirme Yann avec force. Les deux tuteurs peuvent vous aider à définir ou à redéfinir un projet de stage. Encore faut-il aller leur en parler…

À consulter aussi

Définir son sujet de mémoire
Projet de stage : un choix de mission très encadré
Mémoire, rapport de stage : comment réagir en cas de sujet imposé ?
Master : bien choisir son directeur de mémoire
Études supérieures : comment trouver un bon stage
Mémoire, rapport de stage : les relations avec le tuteur

En savoir plus

Mémoire
Le mémoire de master, mode d'emploi
Choisir son sujet de mémoire
Réaliser un mémoire de master
Mémoire de fin d'études
Règles de fond et de forme pour la présentation d'un mémoire
Travailler et réviser grâce au Web - Gare au plagiat !
CV : des mémoires valorisés

Rapport de stage
Comment faire un rapport de stage ?
Soutenance de stage : comment la réussir à coup sûr
Rapport de stage : comment le réussir à coup sûr

Stage
Réussir son stage en entreprise
Vos droits et devoirs en stage : le vrai/faux
Test : quel(le) stagiaire êtes-vous/serez-vous ?
Trouver un stage en pays anglophone
Le guide du stage
Réussir son stage de troisième, mode d'emploi 
Mon premier jour de stage, j'assure !

Pour aller plus loin : Stage de 3e : un oral de soutenance, ça se prépare / Décrocher un stage à l’étranger : comment vous y prendre / Rapport de stage : un exemple de plan détaillé / Conventions de stage payantes : un commerce qui prospère encore