1. 5 conseils pour trouver un stage vraiment utile
Coaching

5 conseils pour trouver un stage vraiment utile

Envoyer cet article à un ami
Si vous ne voulez pas de stage "photocopieuse", suivez les conseils des recruteurs ! // © plainpicture/Willing-Holtz
Si vous ne voulez pas de stage "photocopieuse", suivez les conseils des recruteurs ! // © plainpicture/Willing-Holtz

Le début de l’année est le moment idéal pour trouver votre stage de second semestre. L'Etudiant a recueilli les conseils d'une recruteuse pour décrocher le poste qui vous sera vraiment profitable.

1. Privilégiez des missions en lien avec votre formation

"Un bon stage est celui qui vous donnera une expérience opérationnelle en lien avec votre formation initiale, rappelle Estelle Raoul, directrice exécutive du cabinet de recrutement Page Personnel. Il doit vous permettre d’améliorer vos compétences dans un ou deux domaines, de mieux vous connaître et vous situer sur le marché du travail." Un stage réussi va également vous donner l'opportunité de déterminer ce que vous avez envie de faire ensuite : enchaîner sur une formation complémentaire, poursuivre avec un autre stage ou un contrat en alternance ou décrocher votre premier emploi.

Depuis la loi de 2014 encadrant les stages, les expériences sans intérêt se font plus rares. Néanmoins, il est primordial de vous renseigner en amont sur les missions qui vont vous être confiées dans l’organisme d’accueil. La convention de stage doit les mentionner explicitement. "Gardez à l’esprit que votre stage doit aussi apporter une contribution à l’entreprise. Cela vous responsabilise comme stagiaire", précise Estelle Raoul.

Lire aussi : Les offres de stages sur letudiant.fr.

2. Profitez du réseau de votre établissement

L'intranet de votre établissement est incontournable : il recense les offres de stages exclusives reçues. Ce réseau professionnel est accessible depuis votre espace numérique de travail. Si ce n'est pas le cas, frappez à la porte du bureau des stages ou de l'aide à l'insertion professionnelle (BAIP).

Participez également au forum de stages. La plupart des établissements en organisent à la fin du premier semestre ou au début du second semestre. C’est un moment important pour rencontrer des professionnels, élargir votre réseau, voire décrocher votre stage sur place : les entreprises qui tiennent un stand proposent souvent des offres. Inscrivez la date dans votre agenda.

3. Contactez les anciens

"Trop d’étudiants n’ont pas le réflexe de chercher des offres en interne, auprès des anciens diplômés", déplore Estelle Raoul. En complément des sites de recherche d'emplois, sollicitez le service des alumni de votre formation. Vous accéderez ainsi à ce fameux marché caché, ces offres qui ne font pas l'objet d'une annonce publique. "Entrez en contact en particulier avec les stagiaires sortants qui recherchent leur successeur", préconise Estelle Raoul. Contactez dès à présent les étudiants de la promotion précédente.

4. Soignez vos candidatures spontanées

Repérez les entreprises qui vous intéressent, consultez leur site – notamment l'onglet "carrière emploi" –, pour savoir si elles offrent des stages. Sinon, osez une candidature spontanée. Bien ciblée, elle va vous permettre de décrocher un stage utile. "Envoyez la trois ou quatre mois avant, préconise Estelle Raoul. Même si l’entreprise ne recrute qu’un mois ou 15 jours avant le début du stage, il se peut qu'elle vous contacte en priorité car vous aurez déjà envoyé une candidature." Vous éviterez ainsi de vous retrouver en concurrence avec celles et ceux qui répondront à l’offre diffusée par l’entreprise. Il se peut même que vous soyez contacté en priorité avant même la diffusion de l’annonce !

Lire aussi : Premiers jours de stage : 7 conseils pour prendre un bon départ

Dernières recommandations : pensez à bien indiquer vos dates de stage, rédigez une lettre de motivation personnalisée pour chaque entreprise contactée pour montrer que vous vous êtes renseigné sur ses activités, ses métiers, son actualité. Vous pouvez enfin joindre un descriptif de votre formation et des missions qui peuvent vous être confiées.

5. Faites le tri parmi les offres sur Internet

Ciblez des offres de stage en rapport avec votre parcours. Par exemple, si vous suivez le parcours traduction en licence de lettres étrangères appliquées, prospectez du côté des cabinets de traduction, des services traduction d’une entreprise, d’une ambassade, d’un consulat, d’une institution européenne, etc.

Demandez au responsable de votre formation de vous aiguiller sur les organismes d’accueil à privilégier.

Pour les grandes entreprises, allez directement sur leur site "carrière emploi" pour trouver des offres. De nombreux sites d'offres d'emploi ("job boards" généralistes ou spécialisés) proposent également des stages. Côté sites institutionnels, le portail Mon stage en ligne propose des offres pour les lycéens de la voie professionnelle, mais aussi pour les étudiants jusqu'à bac+5.

Cherchez via les réseaux sociaux professionnels. Viadeo, linkedIn ou Twitter peuvent vous aider à identifier l'interlocuteur idéal. "Une candidature aura plus de chances d'aboutir si elle est envoyée à la bonne personne, souvent un opérationnel du service auquel vous serez rattaché", rappelle Estelle Raoul.

Dernier conseil : vérifiez que l'offre détaille les missions proposées… et qu'elle n'est pas pourvue ! Des offres qui datent de plusieurs semaines ne sont pas toujours retirées.

Stagiaire, quels sont mes droits ?

– Votre tuteur en entreprise ne peut encadrer plus de trois stagiaires en même temps.
– Votre enseignant référent ne peut suivre plus de 16 étudiants.
– La loi limite à 15 % le nombre de stagiaires dans l’effectif d’une entreprise.
– L'organisme qui vous accueille en stage ne doit pas vous faire occuper un vrai poste de travail. C'est illégal.
– Les compétences que vous allez acquérir doivent être inscrites dans votre convention de stage.
– La durée du stage est limitée à 6 mois maximum par entreprise et par année scolaire.
– Un mois de stage = 22 jours. Un jour = 7 heures maximum. Une semaine = 5 jours = 35 heures.
– Pendant la recherche de stage, votre centre de formation a l’obligation de vous mettre en contact avec une entreprise.
– Si vous devez interrompre votre stage (maladie, accident, grossesse, non-respect de la convention par l’entreprise…), le centre de formation pourra valider le stage pour ne pas vous pénaliser pour les examens.
– Au-delà d'une durée de deux mois, l'organisme d'accueil doit vous verser une gratification minimum (3,75 € minimum par heure de stage en 2019).