Exemple de rapport de stage : inspirez-vous de notre modèle

Par l'Etudiant, publié le 27 Mai 2021
8 min

L'Etudiant vous propose une trame, constituée d'un plan type, pouvant s'appliquer à la plupart des rapports de stage. Découvrez nos conseils et notre modèle de rapport de stage.

Quel titre pour un rapport de stage ?

De la même manière qu’un écrivain passe souvent beaucoup de temps à choisir le titre de son livre pour le rendre le plus accrocheur possible, le titre pour un rapport de stage doit être savamment pensé. Contrairement aux idées reçues, vous n’êtes pas obligé de choisir votre titre avant de débuter la rédaction de votre rapport de stage. Il est même recommandé d’adopter plusieurs versions, afin de choisir celle qui correspondra le mieux.

Le titre de votre rapport de stage ne doit être ni trop court, afin de ne pas omettre des éléments, ni ressembler à une phrase, au risque d’être incompréhensible. Il a pour rôle d’informer le lecteur des sujets que vous allez traiter dans votre rapport. Ainsi, sélectionnez d’abord quelques mots-clés qui permettraient de donner des indices sur le contenu.

Il existe deux typologies de titre pour un rapport de stage. Tout dépend alors des consignes que vous avez reçues pour élaborer votre rapport :

● Le titre descriptif :
Il consiste à rapporter les faits, et n’amène aucune analyse. Ce peut être par exemple : « Mon expérience dans un établissement bancaire » ou « Récit de mon parcours dans le service marketing de XXXX ».

● Le titre posant une problématique :
Souvent formulé sous forme de question, il annonce un contenu qui aura une valeur d’étude et de réponse à la problématique, comme : « Comment améliorer la relation client au sein d’un établissement bancaire ? » ou « Peut-on améliorer le retour sur investissement de XXXX avec des actions marketing ciblées ? ».

Lire aussi

Comment faire un plan pour un rapport de stage ?

Sauf cas exceptionnel, l’organisation d’un rapport de stage est très codifiée. Elle suit une structure type, peu importe l’établissement. Renseignez-vous tout de même, afin de savoir si vous êtes concerné par des spécificités. Voici les 7 éléments qui la constituent :

La couverture : présentation visuelle séduisante de votre rapport de stage

La page de garde : destinée au jury (ou évaluateurs), vous devez y inscrire toutes les informations qui leur sont nécessaires (sur vous-même, dates du stage, adresse de l’entreprise d’accueil, identité et poste du maître de stage, etc.)

Avant-propos (facultatif) : rassemble les informations qui concernent l’objectif du rapport de stage et vos motivations. N’hésitez pas à y inscrire vos impressions (comme vos doutes, vos difficultés, les choses que vous avez appréciées, etc.).

Remerciements : Remerciez tous les intervenants qui ont contribué de près ou de loin à votre stage. Découvrez notre modèle de remerciement de rapport de stage.

Sommaire : autrement appelé table des matières, il permet de se repérer dans le rapport de stage.

Introduction + cœur du rapport de stage : bien évidemment la partie la plus importante, puisque vous allez y développer tout votre contenu, ainsi que les notes, selon le plan que vous aurez choisi et selon un style agréable à lire. Vous trouverez un exemple de plan de développement dans notre modèle de rapport de stage ci-dessous.

Conclusion + bibliographie + annexe : la conclusion répond à la problématique ou apporte la preuve de la valeur de votre stage. Elle s’accompagne ensuite d’une bibliographie listant vos sources (s’il y en a) et d’annexes avec des documents complémentaires (souvent trop volumineux ou moins nécessaires à la partie développement).

Lire aussi

Exemple de rapport de stage

Découvrez ci-dessous notre modèle de rapport de stage. Cet exemple vous fournira une première trame sur laquelle vous baser vous rédiger votre rapport. Prenez connaissance de la structure de ce modèle de rapport de stage et adaptez-la aux exemples et problématiques que vous avez rencontrés lors de votre stage. Le plan présenté dans ce modèle de rapport de stage vous permettra également de dégager une organisation possible pour le développement de votre contenu.

Comment rédiger un rapport de stage ?

Vous êtes libre d’écrire votre rapport de stage au fur et à mesure, ou d’attendre la fin de votre stage, mais attention à la date limite ! Nous vous conseillons tout de même, si cela est possible, de choisir un endroit calme afin de préserver votre attention et ne pas faire de fautes d’orthographe. Dans tous les cas, une relecture s'impose (pensez à solliciter une personne extérieure).

Astuces : Si vous préférez rédiger au fil de l’eau, faites-vous un petit planning, cela vous aidera à vous organiser. Si vous préférez écrire votre rapport à la fin de votre stage, munissez-vous malgré tout d’un petit carnet de notes, dans lequel vous pourrez, chaque jour, écrire toutes vos expériences, vos idées, vos impressions, etc. Il vous servira de référence le jour où vous vous lancerez dans la rédaction.

Lire aussi

Comment présenter un rapport de stage ?

Pour faire la différence auprès du jury ou du correcteur, ne lésinez pas sur la présentation de votre rapport de stage et sur la créativité. Des couleurs, des schémas, des tableaux ou encore des photographies, tous les moyens sont bons pour dynamiser votre contenu. Vous savez utiliser Photoshop, InDesign ou Canva ? N’hésitez pas à mettre à profit ces compétences !

Afin de rendre la lecture de votre rapport de stage la plus fluide possible, nous vous recommandons d’utiliser des polices de caractères connues de tous et faciles à lire comme Time New Roman, Calibri ou Arial. Les tailles 10 ou 11 sont standard pour le corps de texte. Il existe également diverses règles en matière de rédaction qu’il faut garder à l’esprit :

Les titres sont généralement en gras et/ou soulignés ainsi que de taille plus importante (corps 14 ou 16) pour les distinguer du texte.

Les citations doivent être retranscrites entre guillemets.

Les titres de livres ou de revues ou d’articles qui viendraient étayer votre propos doivent être en italique.

Les espaces ne sont utilisés communément que pour passer d’un titre à un paragraphe, d’un paragraphe à un autre ou pour présenter un élément visuel.

Les alinéas servent à distinguer un paragraphe d’un autre, notamment s’ils ne sont pas séparés par un espace.

Si vous vous demandez quelles marges appliquer pour présenter un rapport de stage correctement, nous vous conseillons du 2,5 cm à gauche et à droite, 2 cm pour l’en-tête de page et 3 cm pour le pied de page. Pour le reste, il vaut mieux opter pour un alignement justifié et un interligne de 1,5 cm.

Lire aussi

Imprimer son rapport de stage

La plupart du temps, les établissements demandent l’impression du rapport de stage. Certains le prennent en charge, dans d’autres cas, cette étape est à la charge des étudiants. Afin de réduire les coûts, n’hésitez pas à demander à votre entreprise d’accueil s’il est possible d’utiliser son imprimante. La reliure vous coûtera quant à elle une dizaine d’euros en imprimerie.

Rapport de stage : quels formats pour une version numérique ?

Astuce : en cas de remise dématérialisée, il convient d’adopter un format universel. Le .pdf est lisible par tous, il conservera avec exactitude votre mise en page, mais il est non modifiable. Le .docx est adapté, si votre destinataire possède Microsoft Word. S’il possède un logiciel en open source, il pourra le consulter, mais votre mise en page sera possiblement compromise. Enfin, le .odt pour Open Document concernent tous ceux qui possèdent des logiciels en Open Source.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une conseils stages

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !