1. LinkedIn, Viadeo… comment les utiliser ?
Boîte à outils

LinkedIn, Viadeo… comment les utiliser ?

Envoyer cet article à un ami
Qui solliciter pour nourrir votre réseau ? Vos collègues, camarades de promotion, des professionnels que vous avez rencontrés et même vos proches. // © Fotolia
Qui solliciter pour nourrir votre réseau ? Vos collègues, camarades de promotion, des professionnels que vous avez rencontrés et même vos proches. // © Fotolia

Présenter son parcours, se faire recommander, se rendre visible pour les recruteurs : c'est que ce permettent les réseaux sociaux professionnels. Les explications de Dominique Perez, spécialiste du recrutement, extraites de son “Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”.

À l'origine pensés, à la suite de Facebook, pour permettre d'échanger des informations et des contacts professionnels, les réseaux sociaux deviennent peu à peu incontournables pour qui souhaite recruter ou être recruté – en particulier LinkedIn (site américain qui compte plus de 6 millions de membres en France et 150 millions dans le monde) et Viadeo (site français qui revendique 4 millions de contacts en France et 55 millions dans le monde). Certains candidats peaufinent une véritable stratégie marketing pour viser les bonnes entreprises et être bien référencés. Ils ont donc une longueur d'avance sur d'autres, moins bien informés sur l'influence de ces sites sur leur visibilité.

Faut-il élaborer son profil comme un CV ?

“Une carte de visite dynamique, en même temps qu'un blog et un CV” : c'est ainsi qu'Olivier Fécherolle, directeur du développement de Viadeo, définit le rôle des réseaux sociaux. Bien entendu, par sa présentation, un profil permet sans doute moins d'innovations graphiques qu'un CV. Mais il offre des possibilités très intéressantes, car il est relié en direct avec le monde professionnel et présente l'avantage du réseau : vous pouvez faire valider vos compétences (sur LinkedIn) et vous faire recommander (sur LinkedIn et Viadeo). C'est-à-dire que les membres de votre réseau (des pairs, anciens patrons, voire collègues de promotion) ont la possibilité de saluer votre expertise dans un domaine et de témoigner qu'il est agréable de travailler avec vous.

Vous pouvez aussi relier votre profil à votre compte sur d'autres réseaux sociaux, même si bien sûr vous ne pouvez pas le faire de LinkedIn vers Viadeo et vice versa, concurrence oblige !

Pour améliorer votre référencement, vous avez intérêt à changer l'URL que l'on vous propose sur les réseaux sociaux. C'est extrêmement simple : ces fonctionnalités sont accessibles sur Viadeo dans l'onglet “mon compte” et sur LinkedIn dans l'onglet “profil”. Vous pouvez choisir comme adresse votre nom et par exemple le titre de votre métier, ce qui vous permettra d'être mieux identifié.

À moins de travailler dans un secteur “confidentiel défense”, sachez qu'être présent et bien renseigner son profil sur un réseau social n'est pas le signe absolu que vous recherchez un emploi de manière active. C'est d'ailleurs le grand avantage des réseaux sociaux : à la différence d'un CV, dont l'affichage sur Internet signale aux recruteurs que vous souhaitez prendre le large de votre entreprise actuelle, un profil sur les réseaux sociaux peut se constituer à n'importe quel moment… et vous assurer une visibilité le moment venu ! Vous avez tout à gagner à la transparence, à condition de rester dans un domaine professionnel.

N'hésitez pas cependant à “humaniser” votre profil en indiquant vos centres d'intérêt extraprofessionnels. “Le monde a beaucoup changé au cours des dernières années, explique Olivier Fécherolle, directeur du développement de Viadeo. On peut être ‘pro’ sans être triste. Il faut réussir à donner un reflet de soi…”

Constituer son réseau

N'attendez pas que l'on vous invite. Pour étoffer votre réseau, vous pouvez identifier des personnes qui travaillent dans votre domaine, inviter systématiquement après chaque rencontre des professionnels, mais rien ne vous empêche non plus d'inviter vos proches, amis et familles, à condition de bien spécifier qu'il s'agit d'une démarche organisée dans un cadre professionnel. Réservez cependant l'envoi de messages très privés à des réseaux tels que Facebook ou Instagram, davantage prévus pour cet usage.

Vous pouvez également vous faire recommander sur vos compétences et domaines d'expertise, ce qui peut, à condition que ces recommandations soient précises et a minima argumentées, prouver que vous avez de bonnes relations de travail et que vous n'avez pas travesti la réalité. D'ailleurs, pour les postes de cadres, les recruteurs demandent souvent ce type de références en entretien de recrutement pour prendre des renseignements sur vous. Autant anticiper en leur donnant du (bon) grain à moudre avant l'entretien !

Écrire quelques lignes de présentation

Ne négligez pas la présentation que vous pouvez faire de vous, c'est au début de votre profil que vous pouvez par exemple faire comprendre que vous êtes à la recherche d'un emploi où en veille active…

Exemple de brève présentation sur Viadeo

“Très attirée par l'univers de la grande distribution et confortée dans ce choix par onze mois de stages en marketing suivis d'un an d'expérience de chef de secteur, je suis actuellement chef de produits à la recherche d'un poste similaire dans le secteur de l'agroalimentaire ou des biens de consommation.”

Claire et nette, cette candidate cherche un poste et parvient à concentrer son profil et sa demande en peu de mots. Il s'agit de l'équivalent d'une lettre ou d'un mail de motivation, mais qui ne nécessite pas les formules de politesse habituelles ; les réseaux permettent d'être plus direct.

Exemple de présentation sous forme de lettre sur Viadeo

“Bonjour et bienvenue sur mon profil,

Passionné d'entrepreneuriat, d'innovation de business model et d'éducation, j'interviens auprès de start-up, de PME et d'institutions sur des problématiques de création d'entreprises, de stratégie, de financement mais aussi de conduite du changement. J'écris actuellement une thèse professionnelle sur les démarches de formation et d'accompagnement des entrepreneurs. Je suis également associé de [...], la référence de l'actualité des entrepreneurs et start-up en France. Je dispose d'expériences variées en management, commercial & marketing et audit/certification. Je suis titulaire d'un double diplôme en Mastère Spécialisé entrepreneur [nom de l'école] et d'un master à [nom de l'école]. N'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.

Signature”

On peut aussi choisir, dans une démarche plus commerciale ou “entrepreneuriale”, de rédiger une lettre présentant son offre de services. Cependant, au lieu d'insister sur ses diplômes et de présenter ses compétences mais de manière un peu vague, ce chef d'entreprise aurait sans doute dû axer justement en quelques mots sur ses réalisations concrètes. Ce que, d'ailleurs, il fait dans la suite de son profil sur Viadeo.

Choisir des mots-clés pertinents

L'en-tête est le premier élément identifié par les moteurs de recherche, choisissez-le donc avec soin. Sur Viadeo, vous pouvez écrire une “accroche”, placée au-dessus du nom de votre métier, pour résumer ce que vous recherchez sur ce réseau ou ce qui vous caractérise : “Développer mon réseau professionnel”, “Chercheur d'innovation”, “À l'écoute des opportunités”… Vous avez un large choix de formules, mais il est conseillé, si vous êtes en recherche active, d'y indiquer au moins un terme qui vous distingue. Vous n'êtes cependant pas obligé d'indiquer en titre que vous êtes en recherche d'emploi, cela peut même être contre-productif. “Personne ne tape ‘cherche responsable marketing en recherche d'emploi’, résume un recruteur. Juste ‘responsable marketing’…”

Faire le bon choix de mots-clés requiert un minimum de recherches : “Quand je cherchais un stage, j'ai pris le temps de visiter les profils des personnes en poste dans les entreprises qui m'intéressaient pour adapter mes mots-clés, témoigne par exemple Marie Sagarzazu, directrice de compte chez madeinblog.ca, agence digitale canadienne qui met en relation des “influenceurs” (bloggeurs) et des marques. Par exemple, dans les postes en communication digitale, j'ai pu vérifier que telle entreprise parlait de ‘gestion des communautés’ plus que de ‘community management’…”

Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet de recrutement Clémentine, insiste également sur l'intérêt de cette recherche sur les réseaux sociaux pour s'imprégner de la culture de l'entreprise et notamment trouver des mots-clés qui seront déterminants pour correspondre aux offres d'emploi. “Il faut aller consulter les profils, conseille-t-il, aller voir tout simplement comment s'appellent les gens dans les entreprises qui vous intéressent, quels sont leurs titres. Il ne s'agit pas seulement d'être vu, mais de ‘tout’ voir. Si je vise tel poste dans une entreprise, je peux ainsi avoir accès au CV du patron, voir quelle formation il a suivie, ainsi que les membres de son équipe, voir qui a été embauché récemment, depuis combien de temps certains sont partis, etc. Ce type de recherche sera d'autant plus apprécié que peu de candidats font la démarche, surtout chez les jeunes diplômés.”

Réactualiser régulièrement ses informations

Rien de pire que la création d'un profil que l'on laisse à l'abandon. Cela ne vous prendra que quelques minutes, mais veillez à actualiser régulièrement vos informations. Vous avez acquis une compétence complémentaire, vous avez un nouveau client, avez reçu un prix, suivi une nouvelle formation ? Pensez à l'ajouter aussitôt.

Cette actualisation rigoureuse permet aux lecteurs de votre profil de voir que vous bougez et progressez et vous donne une chance d'être mieux référencé. En effet, l'ajout d'une information peut vous faire remonter dans les recherches Google effectuées par les recruteurs.

Une bonne stratégie : oser !

Baptiste, responsable de communication dans une grande école d'ingénieurs, a utilisé à peu près tous les moyens mis à sa disposition dans sa quête d'un employeur : “Lors de mes recherches sur Internet, j'ai consulté les réseaux sociaux pour détecter les besoins et identifier des entreprises qui pouvaient recruter. Par exemple, j'ai vu un jour passer une offre d'emploi pour un directeur de communication et j'ai regardé les contours du poste. Il était écrit que le service comprenait une équipe de trois personnes. Comme je n'avais pas l'expérience pour répondre à l'offre de directeur, j'ai postulé en proposant ma candidature pour un des postes de son équipe.”

Informé ensuite de l'inauguration de la structure nouvellement créée, Baptiste s'est rendu aux portes ouvertes et a pu rencontrer le responsable de la communication pour discuter avec lui de façon informelle mais surtout se rappeler à son bon souvenir. “Il n'avait pas de poste à pourvoir à ce moment-là, mais j'ai pu lui dire que j'avais postulé en amont.” De retour chez lui, il a renvoyé un message sur LinkedIn en rappelant sa disponibilité et l'intérêt de leur discussion de visu. Il a ainsi marqué la mémoire du recruteur potentiel.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.